Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 15:49

n° 137
du 24 mars 2008
   

Depuis la nouvelle version utilisée pour la mise en page de ce blog, il ne m'est plus possible d'en fusionner les cellules. Aussi ce numéro aura-t-il une présentation particulière dans l'attente de corrections éventuelles. Merci de ne pas m'en tenir rigueur.

 
   

Deux modèles boutique à moins de 30 euros 

 

FORD Cortina MKIII 1600L - Vanguards Corgi - réf. 10303 

 

 Réduite par Vanguards-Corgi, cette Cortina MKIII est une énième reproduction de ce modèle emblématique de la production britannique. Lignes, volumes et coloris se retrouvent dans cette miniature à la présentation toujours aussi « naïve » qui fait le charme de la production ce réducteur. Finesse de la gravure et des rares pièces rapportées – ici les essuie-glaces quasi invisibles, soin du détail avec une calandre noircie et la présence du logo sur les ailes avant.

Dommage que les roues soient équipées de pneus trop gros. L’arrière dépouillé arbore bien tous les monogrammes et des feux biens mais pâlement colorés. Le pavillon noir mat donne l’illusion du vinyle. L’intérieur, entièrement noir, laisse deviner un mobilier à la gravure correcte. Le soubassement reproduit sommairement le mode de propulsion de la voiture qui roule bien.

   
   

LANCIA Flaminia coupé – Starline models – réf. 517126

 

 Réduit pour Starline models, ce coupé nous restitue très correctement les lignes tendues et les volumes de l’original, dans une livrée blanc cassée très réaliste.  De plus, la finition est à la hauteur. Tout est réussi sur cette miniature même si j’aurais préféré des clignotants avant moins orangés, voire blancs. Notons la présence de tous les monogrammes et logos bien à leurs places, tant à l’avant qu’à l’arrière ou sur les flancs. Il y a même l’empreinte du compas

pour l’entrebâillement des vitres arrière !  Les roues possèdent des enjoliveurs correctement chromés. L’arrière reçoit des feux bien colorés malgré leur taille réduite. L’intérieur est soigné avec de jolis sièges rouge sang, des contreportes bicolores et une planche de bord bien détaillée. Le soubassement est un peu détaillé et la miniature roule bien. 

   
   

Test pour la collection des Voitures de Michel Vaillant

 

Enfin les voitures de la célèbre bande dessinée due au crayon de Jean Graton qui suscita de nombreuses vocations parmi les jeunes des années 1960. Toute une époque ! Qui n’a pas essayé de dessiner des voitures ? Après une première tentative sans suite, voici qu’Altaya tente de relever le défi avec son comparse de ses premières collections auto, Ixo me semble-t-il. Accompagné d’au moins une figurine, chaque modèle sera proposé au prix de 16,99 euros. Prix qui semble devenir un nouveau standard pour Altaya.

 Pour ce prix, assez élevé, un effort devrait être accompli dans la qualité et le nombre defigurines. Toutefois, tout comme les collections issues des bandes dessinées comme Tintin ou Spirou, cette collection ne sera pas suivie dans ces colonnes. Peut être un modèle par-ci, par-là. A moins que …


   

VAILLANTE Le Mans de 1961 – Ixo – test de la collection Michel Vaillant, n° 1

 

Présenté sur un socle où un personnage en métal, représentant un commissaire de course agitant le drapeau à damier, le modèle proposé en n° 1, est une Vaillante Le Mans de 1961. Ce modèle se révèle être de très bonne facture en reproduisant très fidèlement les lignes toutes en courbes que les planches de BD laissaient supposer.
La voiture est plaisante à regarder avec ses teintes pastel et sa décoration très sobre.

 De plus elle bénéficie de roues fils  très agréables à l’œil ainsi que quatre sorties d’échappement et un bouchon de réservoir chromés. L’habitacle dépouillé à l’extrême accueille cependant deux jolis sièges baquets et un pilote fort réussi. Le soubassement est lisse et la miniature roule bien.

   
   
Cinq des nouveautés presse de la semaine  

CHEVROLET Bel Air cabriolet de 1957 – Univerval Hobbies – collection James Bond, n° 33

 
 

Réduit par Universal hobbies ce cabriolet Bel Air se révèle de bonne facture en respectant lignes, volumes et coloris du vrai. Dommage qu’il soit dépourvu de toute figurine. L’avant possède un ensemble calandre pare-chocs très chargé, reflet de l’original mais sans l’écusson tricolore Chevrolet en son centre. Le tout surmonté d’un peu discret monogramme Chevrolet souligné d’un gigantesque V évasé. Le profil est correct avec les trois chevrons dorés sur les ailes avant et e cartouche de couleur différente sur les ailes arrière et affichant

 monogramme et écusson également dorés. L’arrière est lui aussi correct même si le monogramme y est aussi peu discret. L’habitacle bi colore est très soigné avec, outre les pare-soleils et rétroviseur intérieur, la boîte à gants ouverte avec un révolver à l’intérieur et une mallette noire posée sur la banquette arrière. Pour les besoins des photos j’y ai adjoint les occupants de la Mercedes 600 de la même collection. Le soubassement et joliment gravé et à la miniature roule bien. 

   
   

CITROËN C1 3 portes de 2005 – Norev – collection Passion Citroën, n° 94

 
 

Réduite par Norev, cette C1 nous séduit d’entrée de jeux par ses rondeurs qui correspondent bien à celles de la vraie. L’avant accueille un immense pantographe à la base du pare-brise pour l’essuyer. Les optiques complexes sont correctement implantées et surplombe la moue de l’ensemble calandre – bouclier avant. Le profil trapu repose sur des roues aux jantes bien dessinées et fidèles, rejetées à ses

 extrémités. Le noir lui va si bien, surtout à l’arrière,  que l’on en oublierait sa robe rouge. Les monogrammes sont présents ainsi que les feux de part et d’autre de la lunette arrière. L’intérieur noir ne favorise pas la vision de son mobilier et l’on devine plus qu’on ne le voit, le tableau de bord avec son satellite pour le compte-tours. Le soubassement est jusque gravé et la miniature roule bien. 

   
   
CITROËN concept-car C Buggy de 2006 – Norev – collection Concept-cars, n° 29   

Réduit par Norev, ce concept-car C-Buggy nous est finement restitué tant dans ses lignes et volumes, qu’en ses coloris et finition.  Tout y est rondeurs : de la carrosserie aux formes intérieures en passant par les sièges baquets pourvus d’harnais de sécurité. L’avant accueille des ensembles optiques au dessin complexe, à la gravure soignée et encadrant une calandre joliment grillagée. Le profil ajouré laisse deviner l’habitacle alors que les jantes alu très travaillées comportent bien les célèbres chevrons en leur centre ; Par contre les disques de

freins sont absents tout comme les marchepieds chromés. A l’arrière, si les feux latéraux ont bien une touche de rouge cachée derrière les dessins qu’ils reçoivent, le troisième feu stop placé entre les arceaux demande un coup de peinture. L’habitacle bénéficie d’un soin particulier avec tapis de sol avec extincteur et poignées de maintien sur les côtés et sur le dessus de la planche de bord. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien.

   
   

MERCEDES 150 Sport Roadster de 1935 – collection Mercedes, n° 17

 

Réduit par Ixo, ce roadster nous restitue d’honnête manière les lignes, volumes et coloris de l’original et insolite modèle. L’avant est bien doté de ses trois optiques et est surmonté d’une très fine étoile à l’envie baladeuse. Le pare-brise à deux éléments souffre d’essuie-glaces simplement gravés. Le profil met en évidence le poste de conduite très avancé de ce modèle avec ses petites portières dépourvues de poignées extérieures. Notons la présence de chaque côté d’une roue de secours bien  arrimée. Roues d’ailleurs toutes pourvues

d’enjoliveurs peints. L’arrière pointu met en évidence les nombreuses ouïes d’aération du compartiment moteur malgré une gravure peu lisible. Dommage que les deux plaques d’immatriculation rétro éclairée n’aient pas été reproduites en blanc. L’habitacle affiche une multitude de cadrans et présente une véritable barre de marine en guise de volant.  Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien.

 
   

PEUGEOT 305 SR de 1977 – Norev – collection Peugeot, n° 55

 

Réduite par Norev cette 305 SR nous est familière pour nous avoir été proposée il y a déjà plusieurs mois dans une livrée bleu métallisé dans la collection des Voitures françaises (n ° 16) dans une finition encore moins soignée que celle-ci. En effet, si les lignes, volumes et coloris sont bien au rendez-vous, cette réduction souffre d’une finition d’un autre âge, d’ailleurs datée de 1998 sur son soubassement : essuie-glaces simplement gravés sur la pare-brise, roues en plastique

d’une étroitesse exagérée et au dessin approximatif, absence de contreportes dans l’habitacle et pour terminer, la baguette de protection latérale simplement reproduite par un trait noir interrompu à tort au niveau du passage de roue arrière. A son crédit, toutefois, l’entourage correctement peint des surfaces vitrées, des poignées de portières ainsi que des feux correctement colorés. C’est très peu ! Le soubassement n’est pas du tout détaillé et la miniature roule bien.

   
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine