Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 15:50

n° 138
du 31 mars 2008

   

Diorama de la Route bleu, n° 06

Je n'ai pu résister devant ce nouveau diorama comprenant, outre une panhard Dyna Z de 1955 dont vous trouverez l'analyse dans ce numéro, une petite scénette  de terrasse de café avec une table surmontée de son parasol et accompagnée de deux chaises. L'une est occupée par un client auquel s'adresse une serveuse. Serveuse qui n'est autre que Marcelle, l'auto-stopeuse du premier diorama.

  Comme je viens de l'écrire, je n'ai pas pu résister très longtemps avant d'exploser ce diorama pour m'emparer de ses différents composants et créer une historiette que vous trouverez dans quelques jours sur http://blog.ifrance.com/fcfretrovision2 . Aussi je ne suis plus en mesure de vous le présenter tel qu'il était à l'origine. Vous voudrez bien m'en excuser.

   
   
 

Trois modèles de la presse espagnole

 

OPEL Manta GT/E de 1988 – Ixo
collection Nuestros queridos coches años 80, n° 11

 
   
   

Réduit par Ixo, ce coupé Manta GT/E accroche l’œil par sa robe jaune citron, un peu trop épaisse. Lignes et volumes sont correctement interprétés. Cette caisse sobre est bien rendue avec ses rares détails peints en noir. L’avant est réussi, ainsi que l’ensemble de son  

pourtour. Les roues sont bien dessinées et les différents monogrammes à leurs places. Les feux arrière sont bien colorés. L’intérieur noir est honnêtement présenté. Le soubassement et gravé et la miniature roule bien.

   
   

SIMCA 1200TI de 1975 – Ixo
collection Nuestros campeones de Rallyes, n° 40
 

 

Réduite par Ixo, cette 1200TI, séduit l’œil par a décoration originale et trompeuse. Originale car elle associe un toit noir mat - censé reproduire celui en vinyle de la vraie – à une robe colorée accueillant les stickers des sponsors du concurrent. Trompeuse, car si les lignes et volumes paraissent respectés il existe malgré tout  certaines lacunes. En effet, nous nous trouvons face au moule ayant servi à la première vague des Simca 1100/1200 des collections française et espagnole qui se caractérisait par l’oubli des ensembles veilleuses-clignotants à l’avant. Oubli corrigé sur ce modèle. Toutefois s’agissant cette fois-ci d’une TI il faudrait que tous les détails propres à cette version soient bien au rendez-vous. Hélas, ce n’est pas le cas. Commençons par le haut et descendons. Si l’arrière reçoit bien le déflecteur au-dessus de la lunette du hayon, celui-ci est encore celui des premières 1100/1200 avec petite lunette et pli transversal.

 Les évacuations d’air des panneaux de custode – trop généreuses, sont dissimulées sous la décoration. Les passages de roues n’ont pas leur jonc chromé et le bas de caisse ne reçoit pas la large bande caractéristique. De plus l’avant est dépourvu du déflecteur courant sous le pare-chocs. Sinon, l’avant a bien aujourd’hui ses veilleuses-clignotants sous la calandre qui accueille les optiques additionnelles. Les roues sont fidèles. L’intérieur noir accueille, outre le mobilier habituel un arceau cage de protection. Et pour terminer sur le toit pour parler du soubassement qui mérite que l’on retourne la voiture : une belle hérésie avec l’empreinte d’un moteur longitudinal avec arbre de transmission vers les roues arrière alors que la 1100/1200 fut la première traction avant de Simca. Honte à Ixo ! Cela n’empêche pas la miniature de rouler. 

   
   

VW coupé Scirocco de 1978 – Ixo
collection Nuestros queridos coches años 80, n° 52
 

 
 

Réduite par Ixo, c’est une version phase II du premier coupé Scirocco qui nous est proposée dans une robe stricte bleu nuit. Lignes et volumes sont présents, mis en valeurs par de rares, mais fins, traits de chrome.  L’unique essuie-glace est présent à la base du pare-brise alors que la calandre, ornée de quatre optiques, déborde sur les côtésgrâce aux clignotants.  

Les boucliers avant et arrière sont fidèles, de même que les feux arrière, surmontés des monogrammes. Les roues, dépourvues de tout enjoliveur, sont bien dessinées. L’intérieur, noir, est correctement reproduit. Le soubassement est détaillé et la miniature roule bien.

   
   
Une du commerce traditionnel 

 

RENAULT Koleos de 2008 – Norev – réf. 77 11 424 716

 
 

Réduit par Norev, le Koleos  est restitué de manière convaincante malgré une robe métallisée aux grains trop gros que la photo met en évidence. Lignes, volumes et coloris sont donc respectés. Toutefois il existe un jour peu discret à l’avant juste au dessus du bouclier. De profil les roues permettent de voir les disques de frein.  Le traitement des surfaces vitrées et de leurs encadrements manque de précision

  car un jour existe au niveau des vitres de custode. De plus les surfaces noires paraissent exagérées. L’arrière, trapu, accueille de beaux feus au dessin tourmenté, mais aucun ouvrant comme c’était le cas sur le Citroën C-Crosser ou le Peugeot 4007. L’intérieur, bien que noir, laisse devenir un mobilier de bonne facture. Le soubassement est bien, détaillé et la miniature roule bien.

   
   
Deux des sorties presse de la semaine   

PANHARD Dyna Z de 1955 – Ixo
Collection la Route bleue, n° 6

 

Réduite par Ixo, cette Dyna Z nous est familière pour avoir été proposée dans la collection des chères voitures d’antan, sous le n° 43.  Nous retrouvons donc une assez belle réduction de l’originale avec des lignes, volumes et coloris respectés. Toutefois des pare-chocs trop proéminents viennent abimer l’ensemble.  Deux éléments permettent de dater la vraie. La présence de déflecteurs sur les portières avant qui apparaissent pour l’AM 1955 et la sortie centrale de l’échappement à l’arrière qui passera à gauche fin juin 1955.  

 Sinon,  l’avant est assez réussi avec ses trois optiques dont l’antibrouillard central. Dommage que les clignotants avant doivent être repeints en blanc. Les roues sont honnêtes et l’arrière dispose bien de l’ensemble d’éclairage original de la vraie. L’intérieur, blanc cassé pour une fois, montre bien les deux banquettes pouvant acueillir chacune trois passagers et l’impressionnante colonne de direction propre à ce modèle. Le soubassement est peu gravé mais la miniature roule bien.

   
   

SIMCA Rallye 3 de 1978
Ixo – collection Simca, n° 31

 

Réduite par Ixo, cette Rallye III fait appel au moule archi connu de la 1000 et facilement identifiable à l’extrême étroitesse des panneaux de custode qui déséquilibre le profil de ce modèle. Ainsi lignes et volumes sont juste acceptables d’autant qu’ils sont recouverts d’une robe blanche toujours aussi épaisse que les autres modèles de ce réducteur. Ce qui nuit à la vision des appendices sprtifs autour des passages de roues. Roues au dessin fidèle et accueillant des pneumatiques de taillé généreuse en rapport avec les montes de la vraie. L’avant est correct malgré des optiques simplistes. 

 C’est l’arrière qui paraît le mieux réussi avec un joli déflecteur exubérant et surplombant deux blocs de feux correctement colorés, le pare-chocs noir et un échappement plus vrai que nature. L’intérieur noir révèle peu son mobilier. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. Un modèle que l’on devrait placer à reculons dans une vitrine – comme par inadvertance. 

 
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine