Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 07:52

 n° 148
du 09 juin 2008

   

Lutte contre le vol en usine chez Ixo

 Des dioramas de la Route bleue

Cela vient de m’être confirmé par M. Ixo lui-même. Les modèles de pré-série voient leur pavillon perforé de deux trous afin que nos informateurs de Hong-kong ne puissent plus prélever d’exemplaires et nous les proposer avant leur sortie officielle. En voici la preuve sur deux échantillons dont j’ai volontairement changé la couleur. Aussi ne soyez plus étonnés si nous ne sommes plus informés aussi à l’avance de l’aspect définitif des modèles programmés en provenance de ce réducteur. 

 Devant l'aspect limité des scénettes de la collection de la Route bleue se limitant à présentée une voiture accompagnée d'une ou deux figurines, je renonce à les analyser comme j'avais commencé à le faire avec les premiers numéros. Je continuerai par contre à analyser les voitures proposées.



 
   
   

 Trois des sorties presse de la semaine

 
   

AUSTIN Cambridge A55 Mk II de 1959
Ixo – collection la Route bleue, n° 10 

 

Réduite par Ixo cette A55 Mk II nous ramène à la belle époque « fait main » d’Ixo. Si lignes, volumes et coloris sont acceptables, le respect du 1/43ème paraît bien généreux. L’Ixo+ semble être passé par là. Mais c’est secondaire devant le plaisir d’être en présence d’un modèle peu courant. Dommage que sa partie avant soit trop plate et quelques incohérences soient à relever comme le fait que s’agissant d’un modèle à conduite à droite, ce soit encore la vitre avant gauche qui soit représentée abaissée ; de même que la position des essuie-glaces au repos qui auraient dû l’être côté droit.

 L’arrière accueille un monogramme calligraphié de belle facture. Je n’en dirai pas autant des feux arrière entièrement rouge et métalliques. L’intérieur, très coloré, expose le mobilier simpliste – pas d’accoudoir sur les portières avant notamment – de ce modèle. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 



   
   

RENAULT Laguna Nevada phase II de 1998
Universal Hobbies – collection Renault, n° 66 

 

Réduit par Universal Hobbies ce break Renault Laguna Nevada, phase II séduit l’œil par sa décoration fidèle et le respect des lignes et volumes de l’original. Mais pour moi ce n’est pas suffisant care il me parait peu réaliste que la Police nationale ait disposé d’un tel modèle dans la finition RXT la plus luxueuse lors du restylage de 1998, reconnaissable notamment à la présence d’appuie-têtes sur la banquette arrière. Sinon c’est un joli modèle que les non puristes peuvent ajouter à leur collection.

 D’autant que comme la version du commerce traditionnel, ce break dispose d’une lunette arrière articulée qui peut se relever avec beaucoup de précaution. Et pour une fois que l’intérieur n’est pas noir, il n’est pas conforme à la version de base que les administrations affectionnent habituellement. Le soubassement est un peu détaillé et la miniature roule bien. 

   
   

SIMCA-ABARTH berlinette 1300 de 1962
Ixo – collection Simca, n° 36 

 

Réduit par Ixo ce petit coupé paraît minuscule aux côtés du ML500 de Mercédes de la semaine dernière. Pourtant l’échelle est bien la même et les lignes, volumes et coloris bien au rendez-vous. Disons le tout de suite, ce modèle rate de peu la note maximale pour ne pas avoir été doté des bulles protégeant les phares. Espérons que la version du commerce les recevra. Ceci étant, l’ensemble est très plaisant même si la partie située après les montants centraux descend trop vite. Mais cela n’est pas gênant. 

 Jolis essuie-glaces et belles jantes avec peut-être un léger surdimensionnement acceptable. Ah, j’oubliais… ce modèle est dépourvu des semblant de pare-chocs dont été équipé le modèle exposé à Genève en 1962. L’intérieur, tout noir, révèle malgré tout la présence de deux petits sièges baquets, d’un volant sport et de cadrans au tableau de bord. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien. 

   
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine