Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 09:34

n° 155
des 28 juillet et 04 août 2008
 

   

Un numéro bi-hebdomadaire pour la quinzaine


Exceptionnellement, devant la rareté de l’actualité presse intéressante de cette fin de mois de Juillet, ce n° 155 est dédié aux sorties des deux dernières semaines de Juillet. Il est daté des 28 juillet et 03 août 2008.



 NON, je ne suis pas vendeur sur Ebay


J’ai été informé il y a quelques jours qu’un vendeur sur Ebay utilisait une de mes photos pour vendre une miniature – qui au passage ne correspondait pas au modèle proposé. Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas vendeur sur Ebay et ne le serai certainement jamais.

La seule fois où j’y suis allé, cela a été en qualité d’acheteur et sous le pseudo que j’utilise sur FA ou sur mes blogs.

   

Cinq des sorties 

presse de la quinzaine 

ALPINE A310 (salon de Genève 1971)
Eligor – collection alpine et Renault sportives, n° 26

 

Réduite par Eligor, cette A310 demande à être regardée de loin car elle est loin d’être parfaite. En effet, si les lignes, volumes et coloris sont au rendez-vous ce modèle fait encore jouet avec des séparateurs de vitrages trop épais, des optiques entièrement blanches et des encoches de portières – certainement oubliées - simplement représentées par un adhésif noir. Et il en va de même des feux arrière où un adhésif placé derrière donne l’illusion de la couleur.

 Seules les jalousies réellement perforées sauvent le modèle. D’autant que le regard est agressé par la teinte vive de son mobilier alors que la planche de bord est correctement détaillée avec ses nombreux cadrans. Fins essuie-glaces et roues banales complètent le tableau. Le soubassement est détaillé, surtout à l’arrière et la miniature roule bien.

   
   

BENZ Patent-Motorwagen de 1886
Ixo – collection Mercedes, n° 26

 

Réduit par Ixo, ce modèle pionnier de l’automobile, surprend par sa teinte verte alors que les illustrations de fascicule nous montrent un modèle noir, plus dans la tendance de cette fin de XIX° siècle. Pourtant le résultat est séduisant grâce à la finesse - et à la fragilité – des diverse pièces assemblées pour réaliser cette reproduction. C’est bien sûr toute la partie mécanique qu’il convient de détailler avec ses pièces chromées et « cuivrées », sans oublier la courroie d’entraînement en faux cuir.

 Du très bel ouvrage car si cette miniature ne roule pas c’est pour ne pas l’abîmer. ET je ne m’étonnerai pas si, lors de la désignation de la miniature presse de l’année elle ne remporte pas sa catégorie. Je ne mouille pas trop vu qu’elle sera certainement la seule de cette période. En attendant un grand bravo à Ixo qui reçoit une seconde fois un : 

   
   

CITROËN 11BL de 1939
Universal Hobbies – collection James Bond, n° 40 

 

Réduite par Universal Hobbies, cette 11 est des plus réussies produites par ce réducteur, notamment au niveau de la calandre aux phanons assez fins. Dommage que les feux de position soient au sommet de tiges trop longues. A raccourcir au plus vite. Ce que j'ai fait avant de prendre ces photos. Ceci dit, le reste de la voiture est plaisant à regarder tant les lignes et volumes sont bien rendus et que les rares éléments rapportés sont chromés.  

 La sobriété de la vraie se retrouve bien restituée. Le dessin des ailes est correct et la chute de l’arrière correctement cassée. L’intérieur révèle un mobilier tabac avec un conducteur vraiment minuscule. La planche de bord accueille la « queue de vache » du  levier de vitesse et celui du frein à main, placé curieusement devant le passager. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien.

    avant raccourcissement
   

SIMCA Aronde  Grand-Large de 1956
Ixo – collection Route bleue, n° 14 

 

Nous connaissions déjà la version luxueuse de la Grand-Large, la Rue de la Paix qui ouvrit la collection Simca. Aujourd’hui Ixo nous propose la version de base quelque peu accessoirisée mais toujours fort réussie. Lignes et volumes sont toujours au rendez-vous malgré l’absence de continuité des ailes avant avec les visières de phares. Malgré tout la face avant est fort réussie. De profil, notez l’absence du monogramme Grand-Large sur l’aile avant et du S sur le bouchon du réservoir d’essence, remplacé ici par un bouchon noir (à croire que le bon a été perdu). Par contre les jantes sont bien de la couleur de la carrosserie et visibles sur le pourtour de l’enjoliveur. Mais pourquoi avoir persisté à mettre une serrure sur la portière droite ! Dommage que les catadioptres n’aient pas fait l’objet d’un point de couleur rouge. A vos pinceaux.

 L’intérieur a fait l’objet d’un soin particulier et très coloré. La présence d’un conducteur participait d’une telle intention mais sa taille des plus réduites est proportionnelle au résultat. Pas terrible ! Comme sur la Rue de la Paix on a longtemps l’illusion qu’à l’avant  il y a une banquette, mais en y regardant de plus près il y a bien deux sièges séparés à la séparation très discrète. Le soubassement est un peu détaillé à l’arrière avec la sortie d’échappement. La miniature roule bien.  Encore bravo Ixo mais maintenant il nous faudrait une berline, de préférence une Elysée vert olive (944 CN 01) non reproduite industriellement depuis le modèle en plastique de Norev de la fin des années 50. 

   
   

SIMCA (Chrysler) 1006 GLS de 1977
Ixo – collection Simca, n° 40 

 

 Réduite par Ixo, cette 1006 reprend le moule (modifié) de la 1000 d’où toujours le problème de perception de toute la partie arrière de ce modèle en raison d’un panneau de custode trop étroit. Ceci dit l’ensemble est acceptable et est proposé dans un coloris peu courant. Malgré un effort perceptible dans le traitement des détails et la finesse des éléments rapportés, ce modèle me laisse sur ma faim, notamment au niveau du pare-chocs avant placé trop bas.

 D’où un espace qui n’existait pas entre les optiques additionnelles et lui. De plus, les enjoliveurs de roue devraient avoir leurs quartiers peints en noir mat. Par contre, l’arrière est bien reproduit malgré des feux trop proéminents. L’intérieur havane, très flatteur, donne un aspect luxueux à ce modèle. Le soubassement n’est pas détaillé mais propose un pot d’échappement alu. La miniature roule bien.

   
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine