Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 16:12

 n° 163
du 22 septembre 2008

   

Numéro particulier  

Ce n° 163 n’est pas tout à fait le même pour moi en raison de l’analyse de la Talbot Solara. C’est aussi l’occasion de faire un petit point sur les collections presse dont la qualité est fort disparate suivant les éditeurs (de très moyenne chez Hachette, à bonne, voire très bonne chez Altaya et  M6 Interactions). Ou chez les réducteurs où Ixo a fait la percée la plus spectaculaire. Et si Norev se retire, Eligor prend la relève et rejoint Universal Hobbies et Ixo. D’autre part, nombre de collections ont pris fin ou se terminent. Il semble que l’euphorie des deux dernières années s’estompe et que nous allons connaître une année 2009 plus calme avec peut être deux nouvelles collections lancées à l’occasion des fêtes de Noël. Ce sera l’opportunité pour beaucoup d’entre nous de trouver une solution pour ranger les modèles encore en boîtes, faute de place.

Un petit tour

en Espagne

DKW F89L
Ixo - collection espagnole Furgonetas de Antaño, n° 37

 

Au moment où la liste des modèles à venir dans la collection des camionnettes d’antan annonce l’arrivée du F89L réduit par Ixo il n’est pas inutile de revenir sur cette version espagnole qui a de fortes chances de se retrouver servie telle quelle. Disons le tout de suite, si les lignes et volumes sont corrects c’est le traitement de la finition qui laisse à désirer. En effet et quelle que soit la décoration retenue il conviendrait qu’Ixo fasse un effort au niveau des rétroviseurs extérieurs et qu’il n’oublie pas de colorer en rouge les feux arrière.

 Il devrait profiter du fait que le mobilier intérieur se compose de trois rangées de banquettes pour nous proposer un version minibus plutôt qu’une énième fourgonnette. Le soubassement n’est pas détaillé mais la miniature roule bien. 




 

   
   

RENAULT R4F
Ixo – collection espagnole Furgonetas de Antaño, n° 35

 

Réduite par Ixo, cette fourgonnette, qui est sortie il y a déjà un certain temps, nous ramène à la première époque de ce réducteur. Celle où il n’avait pas encore recours au scannage des modèles originaux. Cela se remarque d’emblée dans l’allure générale de cette miniature où lignes et volumes sont sujets à interprétation. Je n’en voudrais pour preuves, à titre d’exemple de la quasi absence d’arrondi du capot moteur entre le plan vertical de la calandre et celui horizontal du capot lui-même. Ou encore de l’omission de la trappe d’aération sous le pare-brise, pourtant un élément représentatif de la R4.

 La gravure manque de précision et n’est pas favorisée par une peinture trop épaisse. Nombre de détails sont assez approximatifs comme les poignées de portières. Seules les roues sauvent l’extérieur car il est à noter que la portière passager est dépourvue de vitre coulissante, même simplement dessinée. L’habitacle noir est par contre assez fidèle avec son rétroviseur sur la planche de bord et le levier de vitesse en bonne place. Le soubassement n’est pas détaillé mais la miniature roule bien. 
 

   
   

 Trois des sorties

presse de la semaine

AMC Matador de 1974

Universal Hobbies – collection James Bond, n° 44 
 

  Réduite par Universal Hobbies, cette Matador se révèle malgré tout imposante. Il est vrai que l’original mesurait tout de même 5,32 m de longueur pour 1,96 m de largeur. Lignes et volumes semblent respectés. Par contre je laisse à chacun le soin de se prononcer sur sa présentation métallisée.  Sa gravure est des plus correctes et l’avant fort bien restitué. Il est cependant dommage qu’aucun monogramme ou logo ne figure sur le pourtour de sa carrosserie – à l’exception de celui figurant sur le coffre arrière - et que ses feux de gabarit latéraux soient placés trop bas.

 Et que penser de ces feux arrière orange alors qu’aux USA ils sont obligatoirement rouges. Une fois de plus les roues avant sont orientées vers la gauche. En aurons-nous un jour une avec les roues orientées à droite ? Roues de dimensions correctes. L’intérieur noir, des plus standards, accueille deux occupants. Le soubassement est sommairement reproduit mais la miniature ne roule pas.


 

   
   

MERCEDES S500 de 1997
Ixo – collection Mercedes, n° 29 

 

Réduite par Ixo cette S500 surprend par la qualité de sa reproduction, qui, si elle était exempte de toute erreur viendrait rivaliser avec des réducteurs comme Minichamps. Hélas… trois fois hélas, Ixo se prend encore une fois les pieds dans le tapis. Et cette fois, au pied du podium. Attention aux bleus. Pourtant tout commence bien avec un fort beau respect des lignes et volumes et une finesse de la gravure et des pièces rapportées. Sa robe gris métallisé est elle aussi réaliste mais c’est ici qu’apparaît le couac ! Pourquoi avoir affublé ce modèle d’un bas de caisse plus foncé alors que sur l’original tout était dans la même nuance ? L’avant bénéficie d’une très belle calandre et d’optiques réalistes surmontant un bouclier travaillé. Le profil met en évidence des rétroviseurs nervurés et des roues aux jantes réalistes. Quid des disques de frein ?

 Si l’antenne radio est présente au sommet de l’aile arrière gauche, les joncs chromés qui font le tour des surfaces vitrées latérales ont été oubliés, et c’est bien regrettable. Surtout lorsque l’arrière révèle la qualité du traitement de ses feux et du bandeau qui court sous le coffre dépourvu de tout monogramme. Il faut beaucoup d’insistance pour remarquer que le mobilier embarqué à bord de cette voiture n’est pas que noir. En effet des panneau marron habillent contreportes et console centrale. Le soubassement est détaillé et la miniature roule bien.  

N-B: Il a bien existé une version avec le bas de caisse nervuré et plus foncé que le reste de la carrosserie mais alors les coques des rétroviseurs latéraux étaient dépourvues de nervures. pour ma part je me suis basé (entre autres) sur la photo se trouvant en page 1 du fascicule d'accompagnement. 

   
   

TALBOT Solara GL (AM 1980)

Ixo – collection Simca, n° 43 
 
   


Hé Trébor, faut t'arrêter une seconde. Tu n'as pas réalisé que c'est ta 1.000 ème analyse que tu vas faire !

Et, oui, c'est bel et bien la 1.000 ème que vous allez trouver un peu plus bas. Mais q
ui se souvient de la première ? C’était le 11 août 2005, la Marly de chez Norev, n° 78 de la collection des Voitures françaises. Quel chemin parcouru depuis. Et comme le hasard fait bien les choses la 500 ème fut dans le n° 75 du CH43 du 15 janvier 2007, la Présidence de chez Ixo, n° 2 de la collection Simca. C’est encore une Simca qui fera l’objet de la 1.000 ème analyse.

SIMCA Marly
Norev - collection Voitures françaises, n° 78
 

 

 

   
SIMCA Présidence
Ixo - collection Simca, n° 02
 
 

 

   
   

  1.000 ème

analyse 
 TALBOT Solara GL (AM 1980)
Ixo – collection Simca, n° 43
 

 Réduite par ixo cette solara n’est pas une inconnue pour certains d’entre nous puisqu’elle fut proposée dans une livrée bleu foncé dans une collection espagnole avant d’arriver chez nous. Elle séduit l’œil par le respect des lignes, volumes et coloris de l’original. Les proportions sont correctes ainsi que la garde au sol, ce qui n’était pas le cas pour la Tagora où cette dernière est trop importante. L’avant est agrémenté de beaux essuie-glaces. La calandre est juste mais les optiques me semblent trop lisses et les clignotants trop foncés, de légères stries auraient été les bienvenues. Par contre, c’est à tort que les boucliers et protections latérales – trop  généreuses -  reçoivent un jonc chromé qui n’existait pas sur cette version GL. Les antibrouillards sont une option. Hormis les bandes de protection déjà évoquées, les autres chromes sont bien placés latéralement ainsi que les cartouches indiquant la cylindrée.

 Les roues sont réalistes mais il manque un petit cercle noir couronnant les écrous de fixation. L’arrière est tout aussi réussi avec sa lunette avec désembuage, sa serrure et ses monogrammes. Les grands feux lisses sont correctement placés et colorés. Toutefois, une question demeure, à quoi correspondent les excroissances qui figurent sur les boucliers AV et AR ? Pas aux rivets de fixation quand même. L’intérieur, très clair, mérite que l’on s’y attarde un peu car un bel effort de présentation a été réalisé avec ce mobilier crème et moquette de sol tabac. Jolie planche de bord et volant bien formé. Le soubassement n’est pas détaillé mais la miniature roule bien.



 

 
   
 Merci à vous tous de m'avoir accompagné jusqu'ici.  
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine