Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 14:04
 

n° 166 -

page 2

Spécial

BMW

 

 

BMW LS Limousine Luxus de 1962
Minichamps – coffret BMW réf. 80 42 0 153 662

 

 Réduite par Minichamps cette LS à empattement allongé séduit par le respect de ces lignes droites et ses volumes anguleux reflétant très correctement la vraie. Ce, d’autant plus, que sa robe est crème caramel est très germanique. Et ce qui ne gâte rien, elle bénéficie d’une gravure très fine. Enfin les pièces rapportées, « chromées »

pour certaines, contribuent à la réussite de cette réduction où rien ne paraît manquer après le tour du propriétaire. Feux, logos et monogrammes sont là et bien rendus. L’habitacle, au mobilier de petite taille, est lui aussi bien reproduit. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien. 

 
   

BMW 1600 Touring de 1971
Minichamps – coffret BMW réf. 80 42 0 145 821

 

 

 Cette 1600 Touring séduit à son tour par le grand respect de ses lignes, volumes et coloris. D’autant que sa gravure est fine et réaliste. Et pour couronner l’ensemble les différentes pièces rapportées dont de très nombreuses « chromées »  contribuent à l’aspect général très soigné du modèle reproduit. Il est vrai que j’ai un faible pour cette voiture bien que je lui préférasse la berline 1500. Le tour du propriétaire ne fait apparaître aucun oubli sur l’extérieur car même les monogrammes sont bien présents sur la jupe arrière, bien que peu

visibles. Notez la position de l’antenne de la radio, inclinée le long du montant gauche du pare-brise et la découpe originale des feux arrière. L’intérieur est correctement reproduit et bénéficie de quelques joncs « chromés » au milieu de sa sellerie entièrement noire. Et si vous retournez la voiture vous pourrez voir le tracé insolite de la ligne d’échappement, en diagonale, ce qui est très rare. La miniature roule bien.  
 

 
   

BMW M635 CSi de 1983
Minichamps – coffret BMW duo réf. 80 42 0 393 306 

 

 Réduite par Minichamps, cette M635CSi nous laisse un peu sur notre fin après avoir analysé les deux autres BMW traitées ci-dessus. En effet, si les lignes, volumes et coloris sont fidèles à l’original, c’est la finition qui pêche beaucoup sur cette réplique. Cela est dû principalement à l’absence de chrome pour l’entourage du pare-brise et des autres vitrages. Pourtant, les autres sont bien présents autour de la calandre, elle-même de bonne facture, tout comme les essuie-

 glaces ou les rétroviseurs latéraux chromés. Le dessin des roues est réussi. A l’inverse, la gravure est assez grossière. Si l’arrière bénéficie de jolis feux bien coloré et d’une double sortie d’échappement chromée, il ne reçoit aucun monogramme. L’intérieur accueille un mobilier entièrement noir et hyper réaliste au niveau de la planche de bord et de la console centrale. Le soubassement est sculpté et la miniaturé roule bien.

 
   

BMW Série 6 - 645Ci de 2004

Kyosho – coffret BMW duo réf. 80 42 0 393 306
 

 Réduit par Kyosho ce coupé Ci ne me suit pas du tout. La raison n’est pas à rechercher dans les lignes de l’original ou ses volumes qui sont tous bien rendus, mais dans la robe noire qui est soit trop épaisse, soit dont les plis ne sont pas assez finement reproduits. Toujours est-il que la gravure manque énormément de finesse. Pourtant le reste des composantes rien ne parait manqué lors du tour du propriétaire, si ce n’est le monogramme pouvant figurer à l’arrière. Les jantes à rayon laissent voir les disques de freins tournant dans leurs étriers fixes. L’intérieur lie de vin et gris foncé tente de restituer

 l’aspect cossu du vrai. Le soubassement est bien détaillé au niveau du train arrière et des deux lignes d’échappement. La miniature roule bien. Et pour une fois, je terminerai cette analyse sur un point rarement évoqué – et pour cause – sur ce blog : la reproduction du moteur. Une des particularités de ce réducteur. Il suffit de soulever le capot articulé pour découvrir une reproduction en quasi 3D du bloc mécanique et de son environnement.

 

 
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Commerce traditionnel