Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 14:58

 n° 171
du 17 novembre 2008

  Pour une prolongation

de la collection SIMCA

 Je m'en suis ouvert dans le dernier numéro de Collec'Hebdo 43 et j'y reviendrai donc brièvement dans celui-ci. La collection Simca éditée par Altaya nous est connue pour ses 50 premiers numéros. Nous savons tous, plus ou moins offieucieusement qu'elle connaîtra son terme avec le numéro 60.

Or, arrivée à celui-ci, cette collection laisserait encore de nombreux modèles le long de la route. C'est pour tenter de limiter le nombre de ceux-ci que j'ai émis l'idée d'une pétition auprès d'Altaya afin d'obtenir une prolongation de cette collection. 

Si d'aventure, vous partagez mon point de vue, n'hésitez pas à envoyer un e-mail sur le site http://altaya.fr/ pour réclamer une telle prolongation .

Plus nous serons nombreux à le faire, plus nous aurons une chance d'être entendus.

D'avance merci. 

   

 Trois des sorties

presse de la semaine 

MERCEDES S500 (W221) de 2006

Ixo – collection Mercedes, n° 33

 

Réduite par Ixo la dernière S500 de Mercedes paraît des plus insipides au premier coup d’œil dans sa robe très foncée. Pourtant elle n’a pas à démériter. Lignes et volumes sont bien respectés mais sont desservis par cette robe bleu nuit foncé et pailleté qui en gomme les reliefs. Ceci dit, l’avant est soigné avec une calandre assez bien réussie et encadrée par des optiques acceptables. Le profil est honnête mais souffre de l’absence du jonc chromé qui fait le tour des surfaces vitrées sur la vraie. Les roues, correctes, laissent voir les disques de frein sans étriers. L’arrière est lui aussi correctement dessiné mais arbore des feux métalliques que j’abhorre de plus en plus et dont le rendu n’est pas extraordinaire.

S.V.P. revenez à des feux en plastique ! Par contre, l’intérieur mérite que l’on se penche un peu plus sur la miniature pour découvrir le mobilier gris foncé à la gravure très fine et prononcée et recevant des garnitures bordeaux du plus bel effet. Le soubassement est peu détaillé et la miniature roule bien.  Pièce très honnête mais qui souffrira de la comparaison au niveau de sa finition si elle vient à côtoyer sa sœur de chez Auto Art par exemple. Mais leur prix n’est pas le même.  


  

 
   

RENAULT Viva Grand Sport de 1935

Universal Hobbies – collection Renault, n° 73

 

  Réduite par Universal Hobbies, cette Viva Grand Sport séduit par la finesse de sa reproduction. Lignes, volumes et coloris sont réussis. Tout comme sa gravure et les différentes petites pièces « chromées » rapportées.  Un lent tour du propriétaire ne fait apparaître – du moins sur l’exemplaire en ma possession – qu’une mauvaise application de la peinture qui fait quelques bulles au niveau des ailes avant. J’ose supposer qu’il s’agit d’un cas isolé en vue de l’établissement de la note finale. Donc finesse de la calandre et de l’immatriculation surmontée du nom du modèle.  Poignées de capot, boitiers des flèches de direction. Je passe sur le rétroviseur extérieur. Poignées de portières, de spider et de coffre arrière. Bouchons de réservoir et plaque arrière caractéristique avec les deux feux rouges peints à même le film cellulosique. Et les deux marchepieds pour accéder à

la banquette du spider. Sans oublier la capote plissée à la petite lunette arrière. Glissons le regard à l’intérieur de l’habitacle pour découvrir les trois places proposées par la banquette.  Mais c’est vers l’avant qu’il faut vraiment regarder. Car outre une planche de bord très réaliste  où l’on trouve un frein à main surplombant le levier de vitesse (tous deux « chromés »), c’est à la base de la capote que le regard doit se porter. En effet, il y a même le petit moteur des essuie-glaces, côté droit, avec la manette à actionner en cas de panne ! Le soubassement est gravé et la miniature roule bien. Bravo et félicitations pour ce degré de finition à M6 interactions pour ce modèle.

  

 
   

SIMCA Aronde P60 Elysée de 1958
Ixo – collection Simca, n° 47 

 

Réduite par Ixo, cette P60 Elysée nous est devenue familière dans une livrée bleue clair proposée depuis le printemps dernier sous le label Nostalgie. C’est le même moule qui nous est proposé aujourd’hui dans de nouveaux coloris corail et crème et dans une finition digne d’un modèle boutique. Il  n’a rien à voir avec celle de la collection des Voitures d’antan, n° 17 qu’il faut vite oublier. Nous avons affaire à nouveau à un moule des plus réussis. Lignes et volumes sont conformes à une vraie. Toutefois, une erreur grossière s’est glissée dans cette réalisation. Les flèches alu qui courent sur les flancs de l’original ont été peintes en crème. Encore une bizarrerie d’autant plus incompréhensible de nos jours avec toute la documentation disponible et que je m’en suis ouvert tant dans ces colonnes en son temps qu’auprès d’Ixo directement. 

 Ceci écrit, l’avant bénéficie de belles optiques à ampoules jaunes encadrant une calandre très fidèle. Les monogrammes sont bien présents à l’avant et à l’arrière (Aronde), ainsi que sur l’aile avant droite (P60). Les roues sont fort soignées avec des enjoliveurs comportant le S de Simca doré en leur centre rouge. A l’arrière la sortie d’échappement a été accessoirisée en queue de baleine.  Le pavillon est bien nervuré. L’intérieur bicolore est très bien reproduit avec une colonne de direction plus vraie que nature, une banquette avant aux dossiers séparés. Le soubassement est travaillé au niveau du train avant et la miniature roule bien. L’erreur de peinture lui coûte le plus… dommage !

 
   
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine