Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 14:21

 n° 180
du 19 janvier 2009

   

 Quatre des sorties presse

de la semaine dernière

DKW F1000L

Ixo -  collection Camionnettes d’antan, n° 98
 

Réduit par Ixo ce fourgon DKW me pose un gros problème d’identification car mes recherches iconographiques sont restées vaines. Les rares photos correspondant à son avant étant toutes légendées Mercedes N1000. D’après les autres le modèle F1000L de DKW aurait une calandre composée de deux trapèzes grillagés et superposés, avec les clignotants placés plus haut et plus rapprochés. En attendant une éventuelle correction, il faut reconnaître qu’il est temps que cette collection se termine enfin car nous nous trouvons encore en face d’un modèle issu directement d’une collection espagnole puisque pour cet ante pénultième numéro il

 s’agit ni plus ni moins du n° 11 de la collection Furgonetas de antaño, immatriculation comprise. Le reste du modèle est conforme en ce qui concerne le traitement des lignes, volumes et décoration. Notons toutefois que si le dessin du découpage des vitres est inversé sur les portières latérales arrière, il n’en est pas de même pour les portes battantes arrière. L’habitacle noir se limite aux places avant alors que vu le vitrage des portières arrière on aurait pu supposer la présence d’une seconde rangée de sièges ou d’une banquette. Le soubassement est peu détaillé et la miniature roule bien.
 

 
   

PEUGEOT 203 pick-up  de 1950

Ixo – collection Route bleue, n° 26
 

Réduite par Ixo, cette 203 pick-up nous est depuis quelques mois familière puisque nous l’avons déjà vue en version anonyme sous le n° 70 de la collection des Voitures d’antan et frappée de l’enceigne des Ets Soares dans la collection Camionnettes d’antan, n° 58. Reprenant le même moule, elle reproduit les mêmes erreurs d’interprétation, notamment en ce qui concerne le traitement des masses avec des ailes et un capot trop hauts par rapport à l’habitacle. Ce qui fait que  le haut des vitres latérales n’est pas un même niveau que le sommet du pare-brise et que les portières paraissent écrasées. De profil il est permis de constater l’éternel oubli des boîtiers des flèches de direction placés derrière la portière et la présence répétée de déflecteurs aux portières alors que la vraie en était dépourvue. Mais le plus important à mes yeux réside encore dans la réalisation du plateau bâché en une seule pièce. Cette solution interdit toute transformation rapide en plateau découvert

 comme beaucoup de collectionneurs aiment faire. Ils devront procéder à des découpes. A l’arrière, la plaque d’immatriculation est redevenue carrée. Dommage également que le panneau de bâche n’est pas été représenté roulé comme sur le U23, ce qui aurait permis quelques chargements. L’intérieur est noir et la cloison arrière est dotée des deux ouvertures au dessus des dossiers, qui étaient obstruées par des rideaux de cuir, puis par des vitres. Mais pourquoi ce rétroviseur intérieur ? Le soubassement présente un pont arrière assez détaillé et la miniature roule bien.
 

 

A noter une incohérence dans le slogan apposé sur la bâche : « NON à la hausse des prix ! ». Alors que la scénette proposée s’intitule « Manifestation d’agriculteurs » ce slogan aurait dû être « NON à la baisse des prix ! … [sous entendu]… à la production. »

 
   

RENAULT 4cv cabriolet Labourdette de 1952

Eligor – collection 4cv Renault, n° 29
 

Réduit pour Eligor ce petit cabriolet Labourdette est très plaisant à regarder à distance dans cette livrée écarlate. Malheureusement, si les lignes et volumes sont très honnêtes la peinture utilisée les recouvre d’une peu d’orange. Ce qui se révèle gênant sous certains éclairages. Sinon ce modèle trouvera facilement sa place dans nombre de collection en raison de son originalité. Même si les pneumatiques à flanc blanc semblent superflus, le reste de la voiture s’avère correct. Avec bien sûr l’exception qui confirme la règle et qui,

 sur ce modèle, concerne l’emplacement du bouchon du radiateur, qui a été trop remonté vers l’avant. A noter que la capote est un élément en plastique qui pourrait laisser pressentir une version ouverte (pour le commerce traditionnel ?). Ce qui permettra de voir la position particulière du troisième occupant de ce cabriolet. Ce grâce aussi à un intérieur crème très bien gravé. Le soubassement est standard et la miniature roule bien.
 

 
   

RENAULT Ergos 100 de 2001

Universal Hobbies – collection Tracteurs et monde agricole, n° 75
 

Ce nouveau tracteur Renault, réduit par Universal Hobbies, séduit l’œil par son coloris orange et par la finesse de sa gravure qui rend l’ensemble très réussi. Lignes, volumes et nombres détails contribuent à la réussite de ce modèle, et ce malgré le prix toujours contenu de cette collection.  Il est vrai que les optiques et les clignotants ne sont que peints et qu’il faudra se contenter du gyrophare pour trouver une pièce plastique teintée rapportée. Par

 contre l’essuie-glace latéral, côté droit, n’a pas été oublié. Le poste de conduite bénéficie d’un soin particulier avec un pédalier en relief et coloré, tout comme les leviers placés à la droite du siège du conducteur. La cabine est entièrement fermée par des baies vitrées et le pavillon possède même un toit ouvrant vitré en position fermé. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien.
 

 
   

 

 

  Deux du commerce

 traditionnel

CITROËN C5-Airscape (salon de Francfort 2007)

Provence moulage – réf. PM0014 et AMC018906

 

Réduit pour Provence moulage ce nouveau concept-car de Citroën fait regretter qu’il ne soit pas la réplique d’un modèle commercialisé, tant les lignes, volumes et coloris séduisent. Même la texture de la peinture utilisée pour les montants du pare-brise contribue à cette sensation. Tout est réussi sur ce modèle, y compris les nombreux éléments rapportés chromés qui ornent la calandre avant ou les flancs de ce cabriolet. Même les roues – peut être un peu trop clinquantes – qui laissent voir les disques de freins avec leurs étriers. Jolis optiques avant et feux arrière où même les petits chevrons sont chromés ainsi que la quadruple sortie d’échappement. Présenté dans

 sa boîte en position découvert, ce cabriolet laisse admirer un habitacle très bien fini et gravé où ne manquent que les ceintures de sécurité. La conductrice visible sur les photos a été ajoutée pour les besoins de celles-ci. A noter que sous le socle se trouve la capote qui permet d’en faire une version couverte où l’on découvre la présence d’un élément vitré à l’aplomb des passagers avant, prolongeant ainsi le le grand pare-brise au bénéfice des passagers arrière. Le soubassement est plat et la miniature roule bien. Espérons qu’on le verra un jour sur nos routes.
 

 
   

TALBOT SUNBEAM LOTUS (n° 8 – rallye Monte-Carlo 1981)

Ixo – réf. RAC038
 

Cette nouvelle Talbot Sunbeam Lotus (7ème exemplaire) vient rejoindre ses sœurs tant cette réduction me fascine par sa fidélité des formes, volumes et décorations des modèles originaux.

Après celle qui a participé au rallye de Monte-Carlo en 1981 aux mains de Guy Fréquelin et de Jean Todt, voici celle qui, la même année, a participé à la même épreuve aux mains d’Harry Toivonen et de Fred Gallager.  Je retrouve avec plaisir le moule très réussi qui a servi aux précédentes versions. Notez la présence de pare-chocs

 noirs, de plaques de protection des ailes arrière et d’une batterie de six phares additionnels, en plus des bavettes et des deux antennes fouets sur la pavillon.  La voiture est très plaisante à regarder et bénéficie d’un intérieur très bien décoré notamment aux niveaux des sièges baquets et du compartiment arrière. Le soubassement est peu détaillé mais reproduit une ligne d’échappement au parcours tordu et à triple sortie. La miniature roule bien. 
 

 
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine