Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:49

n° 181
du 26 janvier 2009
  

   

 Quatre des sorties presse

de la semaine dernière

MERCEDES 460 Nürburg Pullman de 1929

Ixo – collection Mercedes, n° 38

 

 

 

 

Réduite par Ixo cette 460 Nürburg Pullman aurait bien eu sa place dans la collection des voitures classiques. En effet, lignes, volumes et coloris concurrent en ce sens. Toutefois l’ensemble est quelque peu desservi par des cercles de roues chromés de trop grande épaisseur. Les maniaques, habiles du pinceau pourront facilement corriger ce détail en les réduisant à de simples traits. Ceci dit, le tour du propriétaire révèle d’assez jolies pièces rapportées chromées figurant une calandre honnête précédée d’une barre de rigidité sous les phares pas assez cintrée. A l’arrière les feux demandent à être teintés en rouge et encadre une malle ajoutée. Celui de droite surmonte un F des plus incongrus. L’intérieur est correct et proposé dans une teinte tabac supposant le cuir. La cloison séparative est

 bien présente mais d’une seule pièce. Dommage que l’assemblage de ce modèle n’ait pas permis de vérifier l’aménagement figurant au dos de cette séparation où l’on devine une rampe de maintien. Mais y-a-t-il des strapontins en dessous ? En effet cette miniature est composée d’un sandwich  de deux éléments en plastique (partie haute de la carrosserie et châssis) enserrant un élément en métal (partie inférieure de la caisse) qui rend délicat l’examen du mobilier. Le soubassement est peu détaillé et la miniature roule bien.



 

 
   

PEUGEOT 106 de 1996

Ixo – collection Champions français de rallye, n° 11
 

 

 

Réduite par Ixo, la petite Peugeot séduit par son aspect compact mais est desservie, une fois encore, par une robe trop épaisse. Quand est-ce qu’Ixo utilisera de la peinture plus fluide ? La gravure s’en ressent et les rares détails de la carrosserie sont peu visibles. Heureusement que la décoration de la voiture sauve un peu l’ensemble. Lignes et volumes sont corrects. Si l’avant révèle l’absence de l’anneau de remorquage, l’arrière relève l’astuce d’Ixo

 pour représenter l’essuie-glace arrière qui n’est que peint sur la lunette. Les feux y sont uniformément rouges. L’intérieur dispose d’un mobilier vert où trônent de beaux harnais rouges face à une planche de bord  accueillant force cadrans et voyants. Le soubassement est peu détaillé et la miniature roule bien.

 

 
   

RENAULT Nervasport type ZC4 de 1935

Universal Hobbies – collection Renault, n° 75

 

Réduite par Universal Hobbies, cette Nervasport séduira l’amateur de voitures anciennes tant par sa décoration que par le nombre de pièces rapportées chromées de bonne facture. Mais je reste dubitatif en ce qui concerne le respect des volumes.  Outre la longueur du capot moteur qui me paraît excessive, bien que l’originale fut elle aussi dotée d’un long capot abritant un moteur 8 cylindres en ligne, c’est surtout la largeur accordée aux marchepieds et aux ailes arrière qui m’interpelle. D’autant que la courbe de l’avant de l’habitacle n’est pas assez marquée au niveau des bas de portière avant. Ajoutons un mauvais dessin des ailes avant dont le profil n’est pas exact et j’en aurai fini avec les critiques. A l’inverse belle calandre noircie en cadrée d’optiques convaincantes. Les roues sont bien dessinées et

 dotées de pneumatiques aux dimensions correctes, y compris leur largeur. Les marchepieds sont représentés revêtis du tapis en caoutchouc. L’arrière très particulier de ce modèle est bien rendu  notamment au niveau de l’immatriculation. A noter que les plaques indiquant le nom du modèle figurent aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. L’intérieur mérite lui aussi qu’on le détaille car, outre un mobilier gris proposant des barres de maintien derrière les sièges avant, c’est vers le plancher qu’il faut regarder. Et l’on découvre la forme très particulière du levier de vitesse surmonté de celui du frein à main. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien.

 

 
   

TALBOT Arizona de 1985

Ixo, collection Simca, n° 52
 

 

Réduite par Ixo l’Arizona peut tromper le collectionneur peu aux faits des tribulations de notre marque préférée Simca. Hormis sa couleur vive, il pourrait facilement la confondre avec la 309 Peugeot que ce réducteur nous a proposée dans la collection des Voitures d’antan (n° 99). Et pour cause, c’est la même voiture. Aussi, nous retrouvons avec plaisir le rendu des lignes, volumes et coloris de celle qui devint la 309. Heureusement qu’elle n’a plus les phares jaunes décriés lors de la sortie de ladite 309. Alors profitons de la finesse de

 reproduction des détails qui est soignée et de la calandre badgée du logo Talbot. Les roues sont dépourvues d’enjoliveurs et les feux arrière sont correctement colorés. Les monogrammes sont bien présents et l’intérieur, noir, correctement reproduit. Même le soubassement a fait l’objet d’un début de gravure et, ce qui ne gâte rien, cette miniature roule très bien.

 

 
   
   

 Deux du commerce

traditionnel

LAMBORGHINI Jalpa 3500 de 1981

Minichamps – réf. 400 103601
 

 

Réduite par Minichamps cette Jalpa n’est pas mise en valeur par sa livrée argentée mais se révèle malgré tout à son honneur par le respect des lignes et volumes de la vraie. Très surbaissée cette réduction bénéficie en plus d’une gravure très fine et d’une reproduction de détails cachés, comme les disques de frein avec étriers que l’on découvre en retournant la voiture. Et oui, ils sont bien présents derrière les belles flasques de roues. De même les différents éléments de signalisation apparents sont correctement

 dessinés et colorés et les rétroviseurs dotés de miroir. Les différents logos et monogrammes sont à leurs places et l’arrière jouit d’un beau travail reproduisant les différentes évacuations d’air et des gaz d’échappement.  L’intérieur n’est pas en reste avec un mobilier sable à la gravure très fine et surplombé par une planche de bord hyper réaliste aux cadrans multicolores. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien.
 

 
   

SAMSUNG QM5 de 2007

Norev – réf. 800953
 

 

Réduit par Norev, ce QM5 peut être source d’erreur pour celui qui n’y prête pas attention. J’exagère un peu mais j’en connais que se feront prendre, croyant être en présence du Koleos de Renault. Et pour cause, c’est son cousin coréen. Donc même ligne et quasiment même présentation. Les seuls signes de reconnaissance sont la calandre et les logos, ainsi que le nom du modèle à la place de l’immatriculation. Alors distraits, attention ! Ceci écrit, nous retrouvons les lignes et volumes déjà proposés par ledit Koleos qui,

 placé à côté, fait tristounet au regard de la calandre, très bling-bling du QM5.  Les jantes sont par contre plus sobres mais laissent elles-aussi voir les disques de freins. L’arrière est dépourvu de la micro antenne de toit. L’intérieur noir se révèle avoir le même mobilier que le Koleos. Par contre, volant, planche de bord et console centrale possèdent une finition aux touches de couleurs placées à des endroits différents. Le soubassement gravé est lui aussi identique et la miniature roule bien.

 
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine