Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 14:48

 n° 194
du 27 avril 2009

   

A y est !

Le fameux test sur une collection de poids-lourds est sorti la semaine dernière, au moins sur trois villes et leurs périphéries : Avignon, Grenoble et Strasbourg. Mais comme des fuites ont eu lieu sur certain forum. Ce fut la ruée pour avoir le premier numéro. Il faut dire à la défense des amateurs que ce premier modèle est très bien réalisé. Voir par ailleurs. Si le reste du test est du même tonneau – je ne vois pas pourquoi il en irait autrement – celui-ci ne peut être que positif et inciter le tandem Altaya-Ixo à se lancer dans cette collection que je suivrai de bout en bout même si pour le moment je n’ai pas encore la place pour la remiser. Je crois qu’en un autre blog une manifestation devrait voir le jour prochainement. C’est dans l’air du temps. Que ceux qui ont leur emploi menacé ou supprimé me pardonne la futilité de cette demande. En effet, cette collection est très prometteuse et viendrait combler un large vide dans de multiples collections. Celui qu’occupent actuellement les camions proposés par les réducteurs contemporains des modèles proposés, le plus souvent au 1/50ème. Alors oui à une collection de camions de 1950 à 1980, ou à peu près, au 1/43ème. Mais avec une préférence pour les modèles français.

Et je ne saurais trop vous inviter à aller sur le site d'altaya.fr pour réclamer le lancement de cette collection.

 

 

Quatre des sorties presse de la semaine dernière

CITROËN 11AL de 1935

Ixo – collection Route bleue, n° 31

 
 

Réduite par Ixo, cette réduction de la 11 AL, nous rappelle tout de suite celle réalisée par Norev pour la collection Saga de la Traction (n° 15). Tout comme cette dernière, elle propose des lignes, volumes et coloris bien rendus, y compris dans sa décoration, où pourtant, il semblerait qu’il y ait eu une part d’interprétation dans le recours à du jaune pour certaines inscriptions. Toutefois, le dessin des ailes avant m’interpelle au niveau des bas de portières où il me parait curieusement tortueux. Cependant, l’ensemble reste fort réaliste aves

 ses multiples phares et lanternes colorées qui permettaient à François Lecot d’être reconnu de nuit. Dommage que les phares ne soient pas jaunes et que les pneus soient un peu trop larges pour le réalisme des montes de l’époque. Les rétroviseurs extérieurs sont de trop. L’intérieur noir ne permet pas de bien voir le mobilier sobre de la Traction. Le soubassement (marqué Traction 7) est gravé et doté d’une longue sortie d’échappement alors que la miniature roule bien.
 

 
   

CITROËN C2 Super 1600 de 2007

Ixo – collection Champions français de rallye, n° 15

 

 

 

 

Réduite par Ixo, cette nouvelle version de la C2 Super 1600 reprend le moule déjà vu pour la collection dédiée au rallye de Monte-Carlo. Nous retrouvons donc les lignes et volumes que nous connaissons bien, mais sous une livrée quelque peu différente, notamment en ce qui concerne la couleur du pavillon, qui de rouge, est ici blanc. Je ne reviendrai pas sur les détails de carrosserie sinon pour signaler l’absence de la trappe d’évacuation d’air qui figurait sur le capot moteur de la vraie et qui brille par son absence sur la miniature. C’est

à mon avis le seul oubli de ce modèle alors que tous les stickers publicitaires ou autres sont présents même si certains ont des proportions différentes. L’habitacle est la réplique des versions RMC avec sièges décalés et extincteur derrière le siège conducteur. Roue de secours et arceau cage complètent l’équipement embarqué. Le soubassement plat est gravé et la miniature roule bien.  

 
 

 
   

MERCEDES Simplex 40cv de 1902

Ixo – collection Mercedes, n° 44 

 

 

 

 

Réduite par Ixo cette Simplex s’avère plaisante à regarder même si elle me fait penser à une araignée d’eau en raison de ses roues qui me paraissent avoir un rayon trop important, entrainant par la même une garde au sol exagérée. Ceci étant, l’ensemble jouit d’une gravure assez fine, notamment au niveau des chaînes de transmission et des suspensions. De même pour la colonne de direction et les différents

leviers. Et que penser de la planche de bord avec sa batterie de graisseurs. Dépourvu de tout éclairage à l’avant ce modèle est curieusement proposé avec un feu rouge arrière placé à droite. Le soubassement est moulé et la miniature roule mal, roues avant bloquées – du moins sur l’exemplaire en ma possession. 
 

 
   

RENAULT 4cv – Berlinette Izoard de Pichon-Parat de 1955

Eligor – collection 4 cv Renault, n° 36

 

 

 

 

Réduite par Eligor, cette originale berlinette surprend par l’élégance rustre de ses lignes, volumes et coloris. Toutefois signalons d’entrée le manque de bombé du pavillon qui influe sur la découpe supérieure de toutes les surfaces vitrées. Découpe trop horizontale. A noter  que la position des antibrouillards placés sur le pare-chocs avant est sujet à discussion. Personnellement je n’ai pas hésité à retourner l’ensemble pour les placer en-dessous. Ce qui me parait plus réaliste

au regard des écopes placées au-dessus. Le losange Renault est superflu alors que les roues à fil, très simplistes sont dépourvues des vis à ailettes centrales. Dommage. L’arrière accueille une batterie de feux rouges. L’intérieur, coloré, accueille deux petits baquets et un volant bois. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 
 

 

 
   

   Celui que l'on 

attendait tous      

BERLIET GLR de 1955

Ixo – collection Camions d’autrefois, test n° 01

 

 

 

 

 

Réduit par Ixo, ce Berliet GLR fourgon frigorifique en impose par ses dimensions d’autant qu’il bénéficie d’une gravure très soignée et d’une peinture épaisse juste comme il faut. D’où un réalisme saisissant des lignes et volumes, notamment de l’ensemble capot moteur et cabine. Pour ceux qui ont connu le vrai, les différentes courbes sont réussies tout comme les stries d’aération du moteur. Les différents monogrammes et plaques d’identification sont présents. Outre les divers marchepieds, même les goupilles de remorquage sont présentes aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Si les roues sont très réalistes au niveau de la gravure, elles sont trop propres. Un comble ! Les fameux clignotants d’aile sont réussis et correctement colorés. L’arrière de la caisse est dépourvue de toute décoration. C’est dommage. Il faut espérer que lors du lancement de la collection les

portes arrière reçoivent la décoration latérale en réduction. La cabine mérite presque une opération portière ouverte tant son mobilier est finement reproduit. Outre les trois sièges et les différents leviers ou la planche de bord bien dessinée, c’est du côté du volant qu’il faut laisser traîner le regard. En effet, la particularité de ce modèle était de posséder un tableau de bord fixé sur le haut de la colonne de direction. Ce qui est très bien rendu sur cette reproduction. Le soubassement mérite lui aussi que l’on retourne la miniature pour découvrir le châssis et l’ensemble moteur et transmission. Un petit regret toutefois, concernant l’absence de reproduction des éléments de direction. Et il y a même une roue de secours.

Et ce qui ne gâte rien, le camion roule très bien. Allez ce n’est qu’un test qui mérite d’être soutenu. 

 

 
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine