Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 07:50

 

 n° 195
du 04 mai 2009

   

 Deux des sorties presse

 de la semaine dernière

CHRYSLER (SIMCA) 1307S de 1977

Ixo – collection Simca, n° 59
 Ce modèle devait sortir la semaine dernière

Réduite par Ixo cette 1307 S reprend un moule que nous avons connu dans cette collection avec la 1308 Jubilé (n°23) avec le dessin d’un toit ouvrant sur le pavillon. Autant l’écrire tout de suite, ce toit ouvrant  n’est apparu qu’au moment du lancement de la 1308 Jubilé. Ceci étant lignes, volumes et coloris sont fidèles et jouissent d’une gravure assez fine. Les boucliers, trop clairs, apparaissent trop généreux sur les photos alors que le pentastar de la calandre est placé un peu trop haut. Les roues sont honnêtes tout comme la

 peinture censée reproduire les chromes autour des surfaces vitrées. L’arrière, qui sera peu visible dans nombre d’expositions, est pourtant bien reproduit avec les bons monogrammes et des feux très fidèles. Et même la lunette arrière a la grille de désembuage. L’intérieur noir accueille des sièges tabac avec appuie tête à l’avant – ce qui n’était qu’une option sur la 1307 S -  et une planche de bord correcte. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien.
 

   
   

NISSAN R390 – LM GT1 de 1998

Ixo – collection Monstres de l’endurance, n° 65
 

Réduite par Ixo cette R390 devrait séduire les inconditionnels des 24 heures du Mans. Pour le profane que je suis-je trouve son allure très réussie avec des lignes, volumes et une robe bien fidèles. Ce d’autant plus que de par leur nature, il ne semble manquer aucun sponsor. Même si les ensemble veilleuses-clignotants ne sont que dessinés sur le bouclier avant, la finasse des détails en fait un modèle très acceptable, d’autant que l’essuie-glace – en position verticale – est d’honnête facture. De profil les écopes arrière et les différentes évacuations d’air sont bien dimensionnées et placées.

 Très jolies roues. L’arrière, surmonté de son aileron, reçoit des feux rapportés en plastique rouge. L’habitacle tout en noir, reçoit un baquet au harnais bleu alors que la lunette arrière laisse apparaître le relief du moteur gravé dans son moitié supérieure. Le soubassement est lisse et la miniature roule bien. 




 

 
   

Deux du commerce 

 traditionnel

JENSEN Interceptor SIII de 1975

Neo – réf. NEO 43391
 

Réduite par Néo, cette Jensen serait pour moi une Interceptor III SP en raison des quatre rangées de grilles qui ornent son capot moteur à la base du pare-brise. Dans cette hypothèse, il s’agirait sont pavillon aurait du être noir mat pour simuler le revêtement vinyle de cette version. Ceci dit ce modèle est fort agréable à regarder dans sa livrée rouge et noire qui respecte fort bien les lignes et volumes de l’original. Et ce qui ne gâche rien nous sommes en présence d’un modèle à conduite à gauche immatriculé dans le canton de Bâle Ville (Suisse). Ce modèle reçoit de nobreuses pièces rapportées photo découpées et chromées très fines pour reproduire les chromes de la vraie. La calandre reçoit un monogramme lisible. Les optiques sont

 soignées ainsi que les feux arrière bien colorés. Si les monogrammes, poignées de portières et grilles d’évacuation d’air sont bien reproduits latéralement, les jantes des roues, bien que correctement dessinées, laissent voir l’absence de tout disque de frein. L’immense bulle, formant lunette arrière, permet une vision panoramique de l’habitacle malgré son mobilier noir. Heureusement que la planche de bord et la console centrale bénéficient d’une décoration style bois et recevant les nombreux cadrans. Le soubassement n’est pas détaillé mais la miniature roule bien.

 

 
   

LAMBORGHINI Reventon de 2007

Elite (Hot Wheels)  – réf. N5582
 

Surprenante – et à plus d’un titre – cette Reventon réduite par Elite. D’abord par ses formes linéaires et tourmentées. Puis par son revêtement mat reproduisant la carrosserie carbone de la vraie. Enfin par son hyper réalisme. En effet, lignes, volumes, teinte, aspect et gravure, tout ici contribue au succès de ce modèle à part. Seul petit bémol, la position des rétroviseurs extérieurs sujette à caution sur l’exemplaire en ma possession. Ceci étant, il faut bien reconnaître que lorsque le réducteur est inspiré par un modèle il peut se transcender. Pour preuve le dessin et la gravure des branches des jantes très travaillés et laissant voir les disques de frein. Mais surtout à l’arrière, outre l’extracteur d’air ou la large sortie d’échappement, ce

 sont les deux grilles latérales très fines qui laissent découvrir les ventilateurs contribuant au refroidissement du moteur. Moteur d’ailleurs bien visible au travers de la lunette arrière très travaillée. Et que dire de ce moteur finement reproduit en trois dimensions sinon qu’il mériterait que l’on démonte la voiture pour mieux l’admirer. L’habitacle recèle lui aussi une surprise, car outre des sièges très travaillés et une planche de bord bien dessinée il convient de signaler la présence du monogramme « Reventon » peint sur les contreportes. Le soubassement est plat mais la miniature roule bien.

 

   
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine