Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 14:21

 n° 196
du 11 mai 2009

   

 Quatre des sorties presse

de la semaine dernière

ALPINE coupé 2+2 de 1961

Eligor – collection Alpine et Renault sportives, n° 46
 

Réduit pour Eligor ce coupé 2+2 ne parait pas aussi haut perche que celui qui nous fut proposé en son temps par Universal Hobbies dans la collection Renault (n° 52). Pourtant les roues ont quasiment le même diamètre extérieur mais l’espace a été réparti différemment avec des jantes plus petites et des pneus plus gros (mais aussi trop larges). Ce qui change tout. Ceci étant, le modèle est plaisant à regarder et respecte les lignes et volumes dans une livrée métallisée

 assez seyante. Les optiques, généreuses, occupent bien l’avant alors que le capot moteur est fort sculpté à l’arrière. Arrière très travaillé avec des feux rapportés bien coloré et des grilles d’air soignées. Et l’on peut voir qu’Eligor a encore soigné le dessous du moteur et de la boîte de vitesses. L’habitacle noir ne met pas en valeur le mobilier qui l’occupe alors que le soubassement est gravé et que la miniature roule bien.

 
   

COURAGE-ORECA de 2008

Ixo – collection Monstres sacrés de l’endurance, n° 66
 

Réduite par Ixo, cette LC70E devrait séduire les fanas des protos par son réalisme. Lignes et volumes, mais surtout sa décoration bariolée, s’inspirant du peintre Mondrian, contribuent à l’effet, d’autant que les formes tourmentées du cockpit sont bien présentes. Aucun sticker ne parait oublié tant le moindre d’entre eux a été reproduit. Les jantes accueillent des écrous de fixation rouge à gauche et bleu à droite et laissent deviner les disques de frein avec étriers. L’arrière est surmonté d’un large aileron qui surmonte

 l’extracteur d’air très ouvert et surmonté des feux arrière. Le poste de pilotage est encadré par deux rétroviseurs latéraux bien dessinés et reçoit un volant très réaliste laissant voir l’écran de contrôle accompagné d’une myriade de voyants qui dispersent jusqu’au pied de l’antenne radio. N’y manque que la petite lumière verte à gauche de la tête du pilote. Le soubassement est plat et la miniature roule mal.
 

 
   

MERCEDES 230S Break Universal de 1967

Ixo – collection Mercedes, n° 45
 

Réduit par Ixo, ce break séduit par le respect des lignes et volumes de l’original, ainsi que par son coloris- gris - passe-partout très réaliste. De plus la gravure est nette et les rares pièces rapportées  et chromées sont de bonnes dimensions. L’avant reçoit une calandre bien dessinée et gravée. Le double pare-chocs enveloppe bien les ailes et est surmonté par des blocs optiques soignés. Le profil, très caractéristique de ce modèle est bien rendu et souligné par les quelques chromes propres à la S en bas de caisse et passages de

 roues. Roues réalistes et de bonne dimension. L’arrière avec ses ailerons parait fade par la sobriété du hayon pourtant doté d’une poignée rapportée. Etoile et monogramme sont présents ainsi que les deux catadioptres… oranges !!! L’habitacle, tout en noir nous montre deux banquettes et un vaste plan de charge, alors que la planche de bord reçoit le fameux tableau de bord vertical si particulier. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien.
 

 
   

RENAULT Frégate de 1952

Ixo – collection Route bleue, n° 32
 

Cette Frégate, réduite par Ixo, n’est pas une inconnue pour ceux qui collectionnent les modèles presse depuis un temps certain puisqu’elle leur fut proposée dans une livrée en deux nuances de vert sous le n° 26 des Chères voitures d’antan. A l’époque CH43 n’existait pas encore. C’est dire ! Si les lignes et volumes sont acceptables, sa livrée l’est beaucoup moins, car, comme sa sœur, celle-ci n’est pas d’origine. Ceci étant le moule date de l’époque approximative d’Ixo avec l’absence de clignotants aux extrémités de la barre inférieure de la calandre et de l’antibrouillard droit au-dessus du pare-chocs. Le second, à gauche n’est apparu qu’avec le

 millésime 1953. Un peu comme les pattes du têtard. Le profil est honnête avec le feu de position sur le panneau de custode alors que les petits chromes dessinés sur les ailes arrière sont inutiles. L’arrière, très passe partout ne possède pas de dessin de la poignée de coffre sous l’immatriculation. L’intérieur est reproduit très sommairement et ne possède pas de rétroviseur intérieur. Par contre le soubassement est gravé et la miniature roule bien. Vu le prix de vente de cette collection, la présentation de ce modèle me paraît limite.
 

   
   
   
   
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine