Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 08:20
 

 n° 197 du 18 mai 2009

 

 A nouveau départ, nouvelle présentation

Une nouvelle page ayant commencé la semaine dernière, je mets à profit l’absence de sorties presse intéressante la semaine dernière pour appliquer une idée soufflée par Fabien qui, pendant plus d’une heure et demie m’a servi de hot line pour formater le nouveau blog accueillant mes délires sur http://fcfretrovision3.canalblog.com/.

 

En effet, lorsque les idées des autres sont meilleures que les miennes je n’hésite pas et les adopte. C’est ainsi, que grâce à lui, vous allez retrouver la mise en page des premiers numéros de CH43, qui devrait vous simplifier la lecture.

 

Tout cela grâce aux groupes de photos au format 805x465 d’un seul tenant. Facilité et gain de temps lors de la mise en page et présentation simplifiée.

 

Merci à Fabien et bonne lecture à vous.

 

Trebor Yles  

 

 Un nouveau décor pour mes délires

 

 Une réalisation de M. Daniel LARDON
 

 Une des rares sorties presse de la semaine dernière

PEUGEOT 203 de 1959

Ixo – collection Rallye de Monte-Carlo, n° 8

Réduite par Ixo, cette 203 nous est familière pour nous avoir été proposée déjà maintes fois dans les collections taxis du monde, voitures d’antan et route bleue. Ici nous sommes sensés être en présence d’un modèle de 1959 comme en témoigne son immatriculation  734AJ04 qui datant du dernier trimestre 1958. Or, nous en sommes loin. Je ne reviendrai pas sur le traitement des lignes et volumes où beaucoup a été dit dans ces colonnes. Toutefois, il convient de noter que cette 203 est dotée d’équipements anachroniques tels que les flèches de direction sur les panneaux de custode, pourtant remplacés par des clignotants. Clignotants avant juste reproduits sous forme de touches de peinture. Puis  question pare-chocs, ceux-ci datent avec leurs crosses écartées alors qu’en fin de carrière elles étaient plus rapprochées. A l’arrière c’est le feu d’artifice : petite lunette, au lieu de la version agrandie ; gouttières non raccourcies, présence de la petite grille des premiers modèles au-dessus de l’éclairage de la plaque ; lequel éclairage comporte encore les feux rouges du début malgré les feux ajoutés par la suite ; et pour clore le chapitre, présence des anciennes poignées de coffre au-dessus du pare-chocs. Et à l’intérieur ? C’est du même tonneau : banquette à l’avant au lieu de deux sièges séparés, volant à quatre branches de ses débuts. Pourtant celui-ci est gris clair. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien.

 

 Le test à ne pas manquer

 
 

VOLVO N88 de 1965

Ixo – collection Camions d’autrefois, test n° 02 

 

Liminaire : Ce test sort vraiment des sentiers battus car il nous propose, pour un prix encore acceptable, des poids-lourds au 1/43ème dont la finition est digne de produits boutique. Il rompt avec ce que nous avons connus lors d'autres tests, voire en collections proprement dites. Que de chemin parcouru depuis les modèles présentés dans les premiers numéros de CH43 par ce réducteur. Bravo Ixo.

Réduit par Ixo, ce camion N88 nous est proposé lesté d’une citerne dé pourvue de toute décoration. Quoique. A bien y regarder, il est donné à tut un chacun de découvrir deux planchettes de décalcomanies, une aux couleurs d’une laiterie suédoise, l’autre d’une laiterie française. L’idée peut paraître judicieuse car elle permettra à chacun de décorer son camion comme il l’entend, mais elle se révèle aussi intéressante pour le réducteur qui s’économise ainsi de la main d’œuvre. Ceci étant dit, le camion se présente sous de beaux atours dont les lignes et volumes sont très bien reproduits et bénéficient d’une gravure et d’une finition dignes de modèles boutiques. De par ses phares jaunes la version française semble s’imposer.  La partie avant, associant capot moteur et cabine n’appelle pas de remarque particulière alors que la partie arrière mérite que l’on s’y attarde un peu.  En effet, il convient de regarder de part et autre de la citerne pour découvrir qu’Ixo a déposé deux tuyaux dans les gouttières afin de la remplir ou de la vidanger. Beau soucis du détail, d’autant que sur ce modèle aussi, le châssis a fait l’objet d’une fort honnête reproduction.  L’arrière accueille des feux rapportés bien colorés alors que les roues sont très bien dessinées. L’habitacle, restitue très bien l’aspect étriqué et spartiate du vrai  avec son grand volant très proche du dossier du siège conducteur. Rien que du beau sur ce modèle qui roule bien.  Souhaitons que la collection soit lancée.

 

 
 Trois du commerce traditionnel
 

BMW 700 cabriolet de 1961

Minichamps – réf. 400 0237 

 

Réduit par Minichamps, ce cabriolet 700 se révèle très fidèle à l’original avec ses lignes tendues et ses faibles dimensions.  De plus sa robe est très germanique. Les personnages ont été ajoutés pour les besoins de la séance photos. Les rares éléments décoratifs sont bien présents. N’y manque que l’immatriculation.  Les différents feux sont correctement placés et colorés. Les petites roues ont des jantes finement gravées. A noter la forme trapézoïdale de la grille d’aération du capot moteur, très réussie.  L’habitacle noir et blanc correspond à un petit 2+2 et bénéficie d’un beau dessin pour la planche de bord. Et les pare-soleils n’ont pas été oubliés. Le soubassement a lui aussi été travaillé et mérite que l’on retourne la miniature pour découvrir la belle gravure de l’ensemble de moto-propulsion. La miniature roule bien. 

 

 

LAND-ROVER Discovery 3 de 2004

Solido – réf. 14331500 

 

Badgée Solido, elle reprend le moule déjà proposé par Olliex ou Schuco. Si la réduction est plaisante à l’œil elle me surprend par ses dimensions que je trouve imposantes pour bien être au 1/43ème. Je laisse le soin aux professionnels du pied à coulisse pour répondre à la question. Ceci étant lignes et volumes sont correctement rendus et la gravure fort correcte. L’avant est réussi avec sa calandre imposante et son bouclier massif. Les feux sont bien dessinés alors que le logo est trop pâlichon. Les essuie-glaces ne sont que gravés sur leur plage de repos. Le profil est sobre et laisse voir l’ancrage de la pièce de plexi qui fait fonction de toit vitré et de glaces de custode. Par contre il convient de noter que sur ce modèle proposé à moins de 15 euros la présence de disques de frein avec étriers derrière les jantes. L’arrière dispose de feux colorés à la finition simplissime et des logo et monogramme propres à ce modèle. L’habitacle, tout en noir, proposant la version à sept sièges, est bien visible grâce au pavillon largement vitré. Le soubassement est profondément gravé et la miniature roule bien. Dommage que la finition soit encore légère. 

 

 

STUDEBAKER 2R5 Pick-up de 1952

Brooklin – série US Models, réf. US 38s

 

Bien qu’habitué, je suis toujours surpris par le poids des réductions réalisées par Brookling en white metal, ainsi que par le look suranné qui s’en dégage, nous ramenant à l’époque des Dinky-Toys. Look qui convient parfaitement à ce modèle d’aspect rustique et aux accessoires présents en nombres limités. Si lignes et volumes sont au rendez-vous, tout le charme de ce modèle réside dans sa gravure et sa finition. On aime ou on n’aime pas. Perso j’aime mais à dose homéopathique vu son prix. Je suis toujours agréablement surpris du rendu photo des optiques métalliques. Les rares pièces rapportées sont métalliques à l’exception du rétroviseur en plastique. L’arrière ne dispose que d’un seul feu à gauche alors que le hayon est fortement gravé du nom de la marque. L’intérieur de l’habitacle est des plus simples avec volant et banquette mais absence de toute gravure des contreportes. Par contre le soubassement mérite que l’on retourne ce pick-up car il présente un châssis assez complet et révèle la présence des tambours de frein. La miniature roule bien.

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine