Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 16:22
 

 n° 201 du 15 juin 2009

 

  Deux des sorties presse de la semaine dernière

CITROËN 2cv AK350 de 1967

Eligor – collection 2cv Citroën, n° 146

Réduite pour Eligor cette énième fourgonnette 2cv choque l’œil pour deux raisons principales : d’une part, en raison du diamètre exagéré des roues et de l’épaisseur des pneus qui me les fait comparer à des chaussures d’Auguste, d’autre part du fait de l’absence totale de vitres de portière, tant à l’arrière que sur les côtés où leur original mode d’ouverture par moitié a été totalement escamoté. Et, ajoutons pour faire bon poids, la mauvaise habitude de ce réducteur d’arrimer le soubassement à l’aide d’encoches visibles à l’arrière des véhicules. Ceci étant, le recours à un moule utilisé depuis des décennies s’en sort encore pas trop mal grâce à une gravure correcte et à l’apport de poignées métallisées rapportées. Même si sur l’exemplaire en ma possession la poignée arrière est à l’envers. (Ce qui est hyper réaliste !). Les accessoires fixés sur le toit peuvent justifier l’achat même si le traitement des deux hérissons est assez grossier. L’habitacle est noir, le soubassement lisse et la miniature roule.

 

MERCEDES Classe S 500

Universal Hobbies – collection James Bond, n° 62

Réduite par Universal Hobbies, cette Classe S fait illusion tant elle est plaisante à regarder car ses lignes, volumes et coloris, sont assez bien rendus. Pourtant elle ne peut rivaliser bien longtemps avec celle proposée par Ixo dans la collection Mercedes (n° 40) ; elle ne démérite pas pour autant malgré une gravure manquant de finesse et sa robe gris sombre. Notamment en ce qui concerne les phares et la calandre. En effet, comme il est donné de le constater dans cette collection, Universal Hobbies est irrégulier dans le rendu des modèles reproduits, soit réussis, soit passables. Ici nous sommes à la charnière de ces deux univers car les roues sont soignées, tout comme les feux arrière où l’habitacle occupé par deux passagers. Une question cependant aux spécialistes Mercedes : cette classe S n’avait-elle qu’un seul essuie-glace ? Le soubassement est gravé et la miniature roule bien. Un complément de millésime avec l’Ixo.

 
 

 Trois du commerce traditionnel

FACEL-VEGA FV1 cabriolet de 1955
NEO – réf. NEO 43409 (série limitée à 300 ex)

Réduit par NEO  ce cabriolet reproduit un des rares convertibles produits par Facel-Vega. Lignes et volumes sont  honnêtes et sa robe aubergine semble inspirée d’un modèle existant. Cependant je trouve que leur traitement est trop rectiligne et manque de rondeurs, notamment sur l’avant et j’émettrais une réserve sur la présence effective de butoirs sur le pare-chocs avant sur les vrais. Ceci étant, ce modèle jouit d’une présentation soignée avec une calandre réaliste et des ensembles latéraux acceptables malgré l’absence d’optiques jaunes.  Les essuie-glaces sont très fins et s’appuient sur un pare-brise bien traité et réalisé. Latéralement, ce sont les roues – très réussies- qui accaparent le regard alors que de très fines antennes trônent sur les ailes arrière. Rétro latéral superflu. L’arrière reçoit des feux réalistes à la forme très particulière et les sorties d’échappement simulées dans les butoirs du pare-chocs. Les monogrammes sont chromés tout comme les rares autres pièces rapportées. Jolie capote en position repliée, permettant de découvrir un habitacle jaune/vert avec une planche de bord en faux bois et un pédalier bien reproduit. Volant et cadrans complètent l’ensemble. Le soubassement n’est pas détaillé mais la miniature roule bien.

 

FORD Granada MK1 coupé de 1974

NEO – réf. NEO 43134 (série limitée à 300 ex)

Réduit par NEO ce coupé  séduit par ses dimensions, lignes, volumes et coloris car il reflète très bien le volume imposant du vrai. Et en plus il est servi par une gravure et une finition très soignées.  A l’avant, l’ensemble calandre – optiques est une petite merveille avec ses ultra-fins essuie-phares alors que les essuie-glaces sont eux aussi très fins. Rétro extérieurs rajoutés. Notez que les chromes sont reproduits « en vrai » et que l’écusson Ghia est présent sur le bas des ailes avant. Les roues sont honnêtes alors que la présentation de l’arrière est aussi soignée qu’à l’avant avec de fort jolis feux encadrant la plage noire accueillant le monogramme Ford. Le tout surmonté du coffre qui arbore ceux de Granada, Ghia et Automatic. Le pavillon reproduit assez bien le vinyle mat de l’époque et est proposé avec le toit ouvrant ouvert. Ce qui permet de bien voir le mobilier de l’habitacle noir, bien gravé. Le tableau de bord a fait l’objet d’un traitement soigné et les contre porte ont du faux bois à leur partie supérieure. Notez que ce modèle bénéficie d’un ciel de pavillon noir. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien.

 

TALBOT-MATRA Murena de 1981

IXO – réf. CLC168

 Réduite par Ixo, cette Murena, toute réussie quelle soit, ne parvient pas à faire oublier la version presse proposée dans la collection Simca (n° 13) car rien, sinon de nouveaux essuie-glaces plus fins et une décoration intérieure différente, mais pas plus travaillée, ne justifie l’écart de prix entre les deux. En effet leur présentation est identique. Donc, peu de critiques à formuler quant au rendu de cette voiture avec – toujours - une découpe trop rectilignes des vitres de custode. Pour le reste, c’est le plaisir des yeux. Des jantes perforées magnifiques, une lunette arrière où moult détails sont présents et qui permet de voir les couvre moteur et couvre bagages. L’habitacle est lui aussi très réussi. Si la planche de bord avec son volant au dessin fidèle  retient l’œil, il vous faut cependant vous attarder sur les trois sièges de dimensions et formes différentes. N’oubliez pas que le dossier du siège central pouvait se rabattre vers l’avant pour faire accoudoir. Le soubassement est peu détaillé et la miniature roule bien. 

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Commerce traditionnel