Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 08:00

n° 202 - page 2/2

 

Quatre du commerce traditionnel

FIAT 1500 de 1961

Starline models – réf. 530132

Réduite pour Starline models, cette Fiat 1300 n’est pas sans nous rappeler son inspiratrice, la Chevrolet Corvair, ou plus proches de nous, les NSU Prinz IV et Simca 1000. Très élégante dans cette livrée bleu nuit, elle nous propose des lignes et volumes corrects sous une gravure moyenne. La finition est correcte avec ses nombreux traits de peintures alu pour reproduire les nombreux chromes qui couraient alors sur toute la voiture. Et que dire de l’aérodynamisme de cette voiture avec sa proue verticale et son immense calandre ? Les essuie-glaces épousent bien la position antagoniste des vrais. Les roues sont réussies et arborent le monogramme FIAT au centre de leurs enjoliveurs. L’arrière reçoit des feux rapportés et bien colorés. Dommage qu’il n’y ait aucune immatriculation. L’intérieur caramel reçoit un mobilier bien détaillé et sobrement décoré. Le soubassement est un peu détaillé et la miniature roule bien.

 

FIAT 2300 break  Familiare de 1963

Starline models – réf. 530231

Réduit pour Starline models, ce break Familiare 2300 n’est pas sans nous rappeler son aîné, proposé en son temps par Dinky-Toys GB à une échelle proche du 1/43°(réf. 172). Tout aussi élégant que sa cadette, ce break proposé dans une livrée bleu et noir nous propose des lignes et volumes corrects sous une gravure assez fine. La finition est correcte avec ses nombreux traits de peintures alu pour reproduire les nombreux chromes qui couraient alors sur toute la voiture. Et il est permis de dire que dans les années 1960 l’aérodynamisme des automobiles n’était pas d’actualité. Ce break avec sa proue verticale et son immense calandre en est encore l’illustration. Les essuie-glaces épousent bien la position antagoniste des vrais. Les poignées des portières sont des pièces rapportées chromées. Les roues sont réussies et arborent le monogramme FIAT au centre de leurs enjoliveurs. L’arrière reçoit des feux rapportés et bien colorés. L’intérieur caramel reçoit un mobilier bien détaillé et sobrement décoré. Joli plan de charge à l’arrière. Le soubassement est un peu détaillé et la miniature roule bien.

 

LANCIA Fulvia 2c de 1965

Starline models – réf. 530309

Réduite pour Starline models cette Fulvia 2c nous reproduit de manière assez gauche un modèle déjà ingrat par lui-même par ses formes parallélépipédiques, genre boîtes à chaussures. Lignes, volumes et coloris sont acceptables mais la gravure est moyenne et la finition quelque peu sommaire : clignotants avant moulés et peints, tout comme les poignées des portières ou catadioptres à l’arrière. Sans oublier les feux de recul qui, au lieu d’être translucides ou transparents, sont peints en argenté ! Les roues sont banales. A l’intérieur, le mobilier caramel n’a fait l’objet d’aucun effort de décoration et est proposé brut de démoulage. Par contre le soubassement est détaillé et la miniature roule bien.

 

TALBOT Samba cabriolet de 1983

Ixo – réf. CLC175

Réduit par Ixo, ce cabriolet Samba cabriolet n’est pas un inconnu puisqu’il nous a déjà été proposé dans une livrée rouge dans la collection Simca (n°10). Une belle réussite avec des lignes, volumes et coloris fidèles. Déjà fort réussi en version presse, est-il mieux en version boutique ? avant de répondre à cette question, permettez moi de revenir sur un point qui n’a pas été corrigé. L’ensemble optiques – calandre est toujours trop vertical et les phares trop jaune. La carrosserie, les roues et le mobilier sont toujours aussi bien reproduits. Toutefois la différence va se faire sur quelques détails comme un point de peinture pour les boutons pression du cache capote, une antenne fouet plus fine ; mais aussi des essuie-glaces hyper réalistes car ajourés ils simulent bien la complexité des vrais balais. Bravo Ixo !!! L’autre point fort de la version boutique réside dans l’habillage de l’habitacle qui a fait l’objet d’un réel effort du détail. Dommage qu’il y manque encore les pare-soleils et que le volant soit implanté trop horizontalement, ce qui interdit d’y glisser une figurine. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien.

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Commerce traditionnel