Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 15:50
 

 n° 209 du 10 août 2009

 
 Et de QUATRE !

 Et oui, mardi 11 août, cela fera quatre ans que le n° 01 de Collec'Hebdo a été mis en ligne.
Au cours de ceux ci les collections presses se sont multipliées, jusqu'à un point où il fut difficile de les suivres toutes. Il est loin aujourd'hui cet âge d'or. Ces derniers mois ces collections se sont raréfiées, au point de ressembler à nos rivières par périodes de sécheresse. Ne survivent que quelques irréductibles dont certaines tournent en rond.
Heureusement qu'il nous reste encore quelques espoirs du côté de l'Espagne car je ne suis pas certain de la pérénité de CH43 dans sa forme actuelle. L'avenir nous le dira.

Bonne lecture et bonnes vacances à tous.

 

 Quatre des sorties presse des deux dernières semaines

BMW 518 de 1982

Universal Hobbies – collection James Bond, n° 66

Réduite par Universal Hobbies cette 518 fait plus jouet que véritable miniature. Cela est du principalement à sa gravure et à sa décoration assez grossières. Le tout appuyé par des roues aux jantes quelconques.  Pourtant lignes et volumes sont corrects, mais le ressenti n’y est pas. La calandre est malgré tout de bonne facture avec ses quatre phares et des clignotants bien colorés. Les roues avant sont en position tournées et fixes. L’arrière reçoit de beaux feux colorés et une double sortie d’échappement. L’habitacle est occupé par deux figurines très petites. Le mobilier est bien dessiné. Le soubassement est gravé. Nous sommes très loin de la qualité offerte par le Defender du n° 65.

 
 

CITROËN 2cv AK 350

Eligor – collection 2cv Citroën, n° 150 
 
Réduite pour Eligor cette fourgonnette semble refléter une synthèse des équipages lancés dans le raid Paris-Kaboul-Paris et non un véhicule particulier. Ceci étant,  il faut bien reconnaître que le modèle est assez réussi dans sa gravure et le traitement des pièces rapportées, assez fines, à l’exception, magistrale du manche à balai simulant l’antenne de radio. Assez lourde, cette 2cv est encore une fois dépourvue de vitres aux portières latérales et arrière. Cela devait faciliter la ventilation de l’habitacle !!! Habitacle au mobilier limité aux deux sièges alors que la planche de bord n’est même pas esquissée. Le soubassement est lisse et dépourvu de toute identité du réducteur. 
 
 

SEAT 1500 de 1964

Ixo – collection Route bleue, n° 38 
 

Réduite par Ixo cette Seat 1500 première génération, appelle toute une série de mots : trucage, manipulation, illusionnisme, etc. Je laisse le soin à chacun de trouver le verbe qui lui convient le mieux. Pourquoi une telle attaque ? A laquelle je ne vous ai pas habitués. Parce qu’Ixo a réutilisé tel quel le moule qui lui a servi notamment à produire le taxi 1500 deuxième génération avec double phare de part à autre de la vaste calandre à l’avant et double filet de chrome sur les flancs. Et que sur cette version il n’y a que des optiques uniques et des filets de chrome simples. Et alors, me direz-vous ? Et alors ? Outre le fait que ce modèle a été lui aussi nourri à l’Ixo+ et s’apparente davantage à un modèle au 1/40° qu’au 1/43°, le dessin du haut des ailes avant au-dessus des optiques n’a pas été modifié et est trop large car il ne plonge donc pas assez vite vers l’intérieur et l’arrête du capot moteur s’en trouve trop étroite. Et je ne parle pas du dessin de la calandre ! Et sur les côtés le large chrome peint dissimule en fait les deux fines baguettes en relief qui n’ont pas été retravaillées. Pour le reste, la présentation  est honnête dans une livrée vert très foncé, presque noir. Les roues sont bien dessinées. L’arrière reçoit ces feux métalliques que j’abhorre de plus en plus, même si ils sont bien colorés comme ici. L’habitacle au mobilier bordeaux reprend celui du taxi alors que le soubassement est peu détaillé. 

 
 

TALBOT Samba GL de 1982

Ixo – collection Simca, n° 65

Réduite par Ixo cette Samba GL n’est pas sans nous rappeler sa cousine espagnole jaune acide proposée dans la collection Nuestros queridos coches años 80, n° 22, présentée dans ces colonnes il y a deux ans déjà (cf. CH43 n° 104 du 06 août 2007). Reprenant le même moule, mais avec une peinture plus fine, Ixo nous propose un meilleur perçu de sa Samba qu’il a déjà décliné dans cette collection Simca en versions Rallye (n°19 – CH43 n° 113 du 08 octobre 2007) et Sympa (n° 50 – CH43 n° 177 du 29 décembre 2008). Les lignes et volumes de l’original se reconnaissent facilement. L’avant, tout comme l’ensemble extérieur de la voiture, est fort réussi avec pas mal de pièces rapportées bien colorées. La peinture est assez mince et ne cache pas trop le relief de la carrosserie qui bénéficie de baguettes de protection noires. Je m’arrêterai une fois de plus sur le traitement des roues pour signaler, qu’à l’inverse du modèle espagnol, celui-ci n’a pas  les caches moyeux noirs siglés Talbot. Les monogrammes sont à leurs places alors qu’à l’arrière les feux sont correctement colorés L’intérieur gris souris est bien dessiné et complété par une planche de bord réaliste. Le soubassement est peu détaillé. 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine