Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 15:12
 

 n° 210 du 17 août 2009

 

 Alors, et cette rentrée ?

Cette rentrée devrait être des plus calmes malgré l’arrivée bruyante et odorante de nos chers camions d’antan car il ne fait plus aucun doute maintenant qu’il ne s’agit plus que d’une question de date. Tout le monde paraît être dans ses starting-blocks, prêt à bondir dessus. Certains même dès le début de la semaine prochaine.

Quant à un éventuel second lancement, je vois mal le même éditeur proposer une autre collection en même temps, courant le risque que l’une étouffe l’autre. Quant à un concurrent ? Seul Hachette paraît être encore en course avec Fabbri comme outsider.


Par contre il est une collection qui devrait  aller au-delà du terme qu’on lui connait actuellement en nous proposant quelques modèles inédits très attendus, faisant ainsi taire les reproches émis lors des premières prolongations plus axées sur la réutilisation de moules existants. Je veux parler de la collection Simca qui rencontre un certain succès, à défaut d’un succès certain ?


Et pour clore ce petit billet, l’annonce, à partir du prochain numéro, d’une nouvelle rubrique : « Celle(s) que vous ne verrez pas », consacrée aux modèles non diffusés chez mon pressier. C’est vrai qu’il n’y a aucune raison à ce qu’il ne soit pas à son tour victime de la diffusion aléatoire des modèles presse. Sa première victime pourrait bien être le coach Rosier de la collection 4cv Renault. Affaire à suivre.

 

 Deux des sorties presse de la semaine dernières

ASTON-MARTIN DBR9 – Le Mans 2008

Ixo – collection Monstres de l’endurance, n° 72

Réduite par Ixo cette DBR9 ne sera pas pour moi une banale énième version de ce modèle en raison de sa livrée bleu pâle et orange, les couleurs du pétrolier Gulf. Je ne reviendrai pas sur le respect des lignes et volumes de ce modèle toujours aussi plaisant à contempler. Par contre, je signalerai seulement que par rapport aux versions boutiques ne manquent que les crochets de remorquage et deux antennes de pavillon, voire la clé d’ajustement de suspension. L’ensemble des stickers  semblent présents et correctement placés. Les roues à rayons sont soignées et laissent voir des disques de frein avec étriers. L’arrière est toujours aussi imposant avec son large extracteur d’air et l’aileron qui le surplombe. Bien que peu visible, l’intérieur de l’habitacle est correctement reproduit avec, notamment, son arceau-cage et  l’immense réservoir de carburant. Le soubassement est plat.

 
 

RENAULT R8 Gordini de 1968

Eligor – collection Alpine et Renault sportives, n° 53 

Réduite pour Eligor cette énième R8 Gordini sort de l’ordinaire grâce au coloris de sa robe. A part cela, nous retrouvons le moule qui a déjà servi, notamment, pour le n° 05 de cette même collection, chrome latéral en mois. Si les optiques avant sont de bonnes dimensions elles sont toujours aussi désespérément blanches. Quand est-ce que les concepteurs de ces miniatures comprendrons que les phares avec des ampoules blanches n’avaient pas droit de cité à l’époque. Pendant qu’ils y sont ils devraient les doter aussi d’un troisième feu stop à l’arrière ! Messieurs, respectez les prescriptions de l’époque. Pas celles d’aujourd’hui. La gravure de ce modèle est cependant correcte, toute comme sa décoration des plus sobres Le reste de la voiture n’appelle pas de remarques particulières si ce n’est la sortie d’échappement encore pleine. Un bon modèle des plus classiques avec son intérieur noir et un soubassement détaillé.

 
 
 

 Deux modèles de la collection du type H Citroën
(par abonnement)

CITROËN type H car vitré Currus de 1961

Eligor – collection Type H Citroën, n° 18
 

 Réduit pour Eligor ce minicar  bénéficie d’un moule allongé assez réussi mais non exempt d’interrogations. J’y reviendrai plus loin. Auparavant je voudrai connaître la raison du choix de sa décoration aux armes d’un hôtel niçois alors que le fascicule d’accompagnement nous montre le modèle utilisé par un hôtel chamoniard. Donc, je disais, moule assez réussi qui reprend bien les lignes et volumes de l’original, notamment la triple courbure transversale du pavillon pour améliorer sa rigidité. De plus, la gravure est assez fine et, pour une fois, la jointure du pavillon avec la caisse est très discrète. Enfin, la décoration et de bonne facture avec même la présence du monogramme du carrossier sur les côtés. Faute de photos du « vrai » je ne me prononcerai pas sur la justesse de l’aménagement du panneau arrière où, par rapport au modèle chamoniard, il y aurait beaucoup à dire. A noter que sur ce dernier les grandes vitres latérales sont constituées de deux panneaux coulissants. Et avant de passer à l’intérieur, une interrogation : pourquoi avoir conservé sur le côté droit le boîtier de la flèche directionnelle et le feu de position alors qu’ils ont disparu côté gauche et que ce modèle est doté de clignotants avant et arrière ? Et que des feux de position ont été placés à l’arrière juste sous l’angle inférieur des fenêtres. L’habitacle révèle un mobilier bordeaux permettant de transporter treize passagers en plus du conducteur. Le soubassement est peu détaillé.

 
 

CITROËN  type HY camping-car

Eligor – collection Type H Citroën, n° 19

Réduit pour Eligor ce modèle de camping-car semble être un véritable patchwork de composants. Je laisserai donc le soin aux spécialistes de ce modèle de le dater avec précision.  Ceci étant le modèle demeure plaisant dans ses coloris « clownesques » d’autant qu’il est agrémenté de composants extérieurs au nombre desquels une vaste galerie encombrée d’une douzaine de caisse, d’une échelle arrière et d’une roue de secours fixée sur le flanc gauche. De plus une petite vitre carrée, avec rideaux, complète le tableau. La portière latérale coulissante est fonctionnelle, tout comme l’abattant arrière muni d’une baie carrée. Cela permet de constater, qu’à part le poste de conduite, aucun aménagement particulier n’occupe la partie arrière. Tout comme le camping-car d’Ixo !  Dommage pour moi. Pour d’autres, ils se feront un plaisir d’investir ce volume et de nous montrer sur FA par exemple l’aménagement qu’ils auront conçu. Le soubassement est standard.

 
 
 

 Une du commerce traditionnel

PEUGEOT 3008 de 2009

Norev – réf. 473840 et/ou 09LECO901 
 

Réduite par Norev cette 3008 est proposée, une fois de plus, en version haut de gamme, Féline avec son toit panoramique vitré. A quand les versions de base, trop négligées ? Lignes, volumes et coloris sont fidèles à la vraie, avec son imposante calandre coupe-frites. Cela semble devenir un nouveau gimmick. La finition est soignée avec nombre d’éléments et de pièces rapportées chromés, y compris les minuscules monogrammes du hayon arrière. Les roues à larges rayons laissent deviner les disques de frein, disques qui paraissent de très petit diamètre, au moins à l’avant. L’habitacle reçoit un mobilier noir très bien gravé. La planche de bord, mais aussi et surtout, la console centrale, ont fait l’objet d’u soin particulier dans la décoration des détails. Un ciel de pavillon recouvre ce qui reste du toit métallique habituel. Le soubassement est bien gravé. 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine