Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 09:19
 

 n° 218 du 12 octobre 2009

 page 1/2

 

 Pour fêter le n° 200 de Collec’Hebdo 43

 

M. Ixo me l’avait promis. Il a tenu parole. J’ai reçu en fin de semaine dernière … une mini série de 200 exemplaires du break 1501 Simca qui a fait l’ouverture du n° 200 de Collec’Hebdo 43 du 08  juin 2009. A charge pour moi de les diffuser aux lecteurs qui seraient intéressés.

 

S’agissant d’un cadeau, il ne leur en coûtera que le prix de l’emballage  du collissimo (S) au port pré payé, soit 8,50 euros pour un envoi en France métropolitaine.

 

Ceux-ci sont invités à se faire connaître en envoyant un mail à surleblog43(chez)hotmail.fr, ils recevront en retour l’adresse où faire parvenir leur règlement.

 Pour le voir sous toutes ses faces

http://collection43.over-blog.com/article-32485830.html

 

 

 Qu’est-ce qui a fait bouger Altaya ?

 Attendue par un large public, la sortie de la collection des Camions d’autrefois était annoncée pour le 22 septembre dernier. Nous étions nombreux à nous en réjouir. Et puis, patatras, voila-t-il pas que l’on apprend qu’elle ne sera diffusée que dans le Nord de la France. Une fois encore…

En réalité la diffusion fut tout autre puisque cette collection fut distribuée dans le Sud et l’Ouest du pays.

N’étant pas dans la zone achalandée, je n’en ai pas parlé jusqu’à présent.

 

Or, ce mercredi 07 octobre, surprise chez mon pressier, le n° 01 des Camions d’autrefois m’attendait.

Il semble qu’Altaya ait revu sa stratégie et c’est tant mieux car il eut été dommage de laisser un grand nombre de collectionneurs sur le bord de la route. Merci à celui qui a pris cette sage décision.
 

 Deux des sorties presse de ces dernières semaines

BERLIET GLR de 1956
Ixo – collection Camions d’autrefois, n° 01

Réduit par Ixo ce GLR reprend l’ensemble châssis-cabine qui fut proposé en n° 01 lors du test. Seule la partie fourgon diffère par l’absence du compartiment de réfrigération. Ce camion bénéficie d’une gravure très soignée et d’une peinture épaisse juste comme il faut. D’où un réalisme saisissant des lignes et volumes, notamment de l’ensemble capot moteur et cabine. Les différentes courbes sont réussies tout comme les stries d’aération du moteur. Les différents monogrammes et plaques d’identification sont présents. Outre les divers marchepieds, même les goupilles de remorquage sont présentes aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Les roues sont très réalistes au niveau de la gravure. Les fameux clignotants d’aile sont réussis et correctement colorés. Je ne me prononcerai pas sur la fidélité de sa décoration. Il en sera d’ailleurs de même pour tous les autres modèles. La cabine mérite presque une opération portière ouverte tant son mobilier est finement reproduit. Outre les sièges et les différents leviers ou la planche de bord bien dessinée, c’est du côté du volant qu’il faut laisser traîner le regard. En effet, la particularité de ce modèle était de posséder un tableau de bord fixé sur le haut de la colonne de direction. Ce qui est très bien rendu sur cette reproduction. Le soubassement mérite lui aussi que l’on retourne la miniature pour découvrir le châssis et l’ensemble moteur et transmission. Un petit regret toutefois, concernant l’absence de reproduction des éléments de direction. Et il y a même une roue de secours. 

 

CITROËN Saxo Kit Car de 1999

Ixo – collection Rallye Monte-Carlo, n° 90
 

Cette Saxo, réduite par Ixo, reprend un moule connu pour avoir servi de base à d’autres modèles comme la Saxo S1600  offerte aux abonnés. Lignes, volumes et coloris sont bien reproduits. L’ensemble est fort plaisant et regroupe l’ensemble des stickers de sa décoration. Par contre les clignotants avant devraient être beaucoup moins orangés. Les roues sont réalistes mais ne recèle aucun disque de frein visible. Les vues de face ou de dos mettent en évidence les ailes élargies. L’habitacle est toujours aussi soigné avec, outre les deux sièges baquets et l’arceau-cage, la présence de deux roues de secours. Le soubassement est plat avec une ligne d’échappement alu. 

 
 
 

 Deux modèles de la collection du type H Citroën
(par abonnement)

CITROËN type H – corbillard de 1953

Eligor – collection Type H Citroën, n° 22
 

Réduit pour Eligor ce corbillard a été réalisé à partir du moule ayant servi au n° 08, des potages Liebig. En l’absence de tout document montrant le modèle d’origine, je me limiterai à l’examen du modèle qui remplira très bien sa mission dans un diorama. La galerie est assez fine alors que les tentures intérieures ne sont que dessinées. Dommage qu’ici aussi le jonc chromé qui surligne les ailes avant ne rejoigne pas  la protection alu des marchepieds. A noter à l’arrière la présence d’un unique feu à gauche, encore suffisant à l’époque !Un bon point sur ce modèle, les encoches d’arrimage du soubassement sont dissimulées derrière le pare-chocs. L’habitacle est peu visible. Le soubassement est peu détaillé. 

 

CITROËN type HY double cabine de 1968

Eligor – collection Type H Citroën, n° 23
 

Réduit pour Eligor, ce double cabine Hy reprend le moule de celui utilisé pour le n° 11 mais en version bâchée. Lignes, volumes et robe orange sont des plus réalistes et bénéficient d’un bon degré de finition et présentation. Pour moi un modèle de bon niveau car rien ne semble avoir été omis sur ce modèle où tout paraît conforme. Rappel pour tous les modèles : les phares du type H recevaient des ampoules à cabochon jaune .Il conviendrait donc de jaunir lesdits phares. Les vitres de portières sont en deux parties avec l’empreinte du levier de blocage.  Le plateau possède deux panneaux ouvrant et se prolonge sous l’extension de la cabine – comme sur le vrai. L’arrière accueille une signalisation conforme alors que le pavillon rapporté joint mal par endroits et reçoit un gyrophare de bonne taille. La cabine est correctement meublée en noir. Le soubassement est standard. Mais le petit plus qui fait la différence aujourd’hui, c’est le matériel qu’il transporte (trois cônes de Lubeck et un panneau de danger, facilement détachables. 

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine