Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 10:06
2011-08 CH43 7eAnnee
 
n° 343 du 05 mars 2012
 
 Modèles presse française
 

Semaine du 20 au 26 février 2012

  

CITROËN 2cv4 Spot de 1976, avec remorque

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n° 11 
J'ai du attendre le retour chez le diffuseur pour l'obtenir.
4445GR 2cv6 Spot remorque
 Il m’aura fallu attendre les retours pour pouvoir disposer de ce modèle. Mais le voici enfin devant moi, à côté de celui proposé par Universal Hobbies (n° 74 de la collection passion Citroën) dont la livrée est moins réaliste, l’orange étant proche du brun.  L’attelage est plaisant, mais comme souvent avec Eligor, les accessoires manquent de finesse. Ici, c’est le système de liaison qui est assez disgracieux. Outre les défauts habituels du moule de la 2cv6, utilisé une nouvelle fois ici, notons le mauvais dessin de la lunette arrière. Défaut que l’on retrouvera sur la 2cv australienne présentée juste après. Il manque aussi une barre de liaison au-dessus de ladite lunette. Et que penser de la représentation de la toile tendue au-dessus des passagers avant ? Celle-ci n’est que dessinée sur un carré de plastique, qui va trop en arrière. Les sièges sont orange et les contreportes habillées de rayures blanches et oranges. La décoration latérale est correcte. Les feux arrière sont rapportés et bien colorés. Le soubassement est standard. Et la petite remorque assez bien reproduite sur sa petite roue.
CH43 2011 4 etoiles
 

CITROËN 2cv4 Spot de 1976, aux couleurs d’AutoPlus

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, cadeau aux abonnés
4451GR 2cv4 AutoPlus
 Cette fois ça y est, mon abonnement à la nouvelle collection des 2cv transformées vient de démarrer. Je viens de recevoir les trois premiers numéros sur lesquels je ne reviendrai pas car je vous en ai déjà parlé dans de précédents numéros de CH43. Par contre, et même si leur actualité est dépassée depuis longtemps, je vous présenterai ici malgré tout les modèles déjà parus en presse dont je n’aurai pas encore fait la présentation, et ce, au fur et à mesure de leur réception. Aujourd’hui, il s’agit de la fausse Spot aux couleurs d’AutoPlus offerte aux abonnés. Je dis « fausse » car ce modèle est dépourvu du monogramme spot sur les portières avant et reçoit une décoration plus orange sanguine que vraiment orange. Pour le reste nous retrouvons la présentation de la Spot avec cependant quelques différences : des essuie-glaces alu, des jantes de roues sans enjoliveur mais au centre argenté, des feux arrière seulement rouge, des sièges et banque différents, orange et au gaufrage en losanges, enfin, les contreportes sont noires. Le soubassement est standard.
CH43 2011 4 etoiles
 

DELAHAYE 235 Coach carrossé par Chapron de 1954

Ixo/Alta ya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 03
4452GR Delahaye 235 coach
 Voici aujourd’hui le troisième modèle de celle qui s’annonce comme la collection de l’année 2012, vu que, pour l’instant du moins, elle est la seule à nous proposer des modèles inédits et intéressants. Il s’agit d’un coach 235 carrossé par Chapron que vous avez découvert dans le n° 304 de CH43 daté du 06 juin 2011 où je vous présentais les quatre numéros du test de cette collection. Ses lignes, volumes et coloris sont des plus réalistes. Ils bénéficient d’une bonne finition avec l’imposante calandre chromée, ornée en son sommet de l’écusson de la marque.  Elle est encadrée par des optiques avant aux cerclages également chromés, tout comme les pare-chocs. Les roues à rayons sont acceptables. Les autres chromes habillant la carrosserie ne sont que traits de peinture alu. Un détail, qui m'avait échappé lors du test - et ce n'est pas faute d'en avoir trouvé deux exemplaires (le second est sur le pont dans le garage), c'est l'absence de déflecteur à la vitre baissée du conducteur, côté droit! Les monogrammes et écussons de la marque n’ont pas été oubliés, notamment à l’arrière où les feux, rapportés et métalliques, sont peints. L’habitacle reçoit un mobilier rouge sang bien gravé et les accessoires des contreportes sont soulignés d’un trait alu. La planche de bord, façon bois, est bien détaillée. Ce qui n’est pas le cas du soubassement.
CH43 2011 4 etoiles
 

PEUGEOT 309 de 1988

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 54
4449GR 309 bordeaux
4449GS 309 bordeaux
 Et une troisième 309 GR signée Ixo. Trois ! Après celles des voitures d’antan françaises et espagnoles. Mais cette fois ci dans une livrée bordeaux et non plus mordorée. Si elle partage le même moule que ses ainées, sa finition diffère quelque peu de celle des deux premières. A commencer par ses optiques principales qui sont blanches, et non plus plus ou moins jaunes. Puis les boucliers avant et arrière qui se parent d’un fin trait alu pour reproduire le jonc chromé  de la vraie. Ajoutons-y les jantes sans enjoliveurs centraux, rappelant celle de la première version, feue la Talbot Arizona (collection Simca). Enfin, la lunette arrière dont le dessin des filaments de la grille de désembuage est différent des autres. Sans oublier la présence d’un second rétroviseur extérieur, côté droit. Par contre, il n’y a aucun cadran de dessiné sur le tableau de bord. Le mobilier intérieur est entièrement noir. Même les mentions inscrites sur le soubassement – identique – sont différentes.
CH43 2011 4 etoiles
 

Semaine du 27 février au 04 mars 2012 

 

SAVIEM SM10 de 1975

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 55
4456GR Saviem benne OM
Il y avait longtemps que l’on n’avait pas eu une partie arrière originale. C’est chose faite cette semaine avec la parution de ce SM10 aménagé pour la collecte des ordures ménagères. Pourtant l’ensemble me laisse assez dubitatif devant sa présentation qui fait assez jouet. Cela en raison de la partie orange et de sa réalisation manquant de finesse dans ses détails, notamment sur toute la partie arrière. On le croirait aux couleurs de l’équipe de football de Montpellier et appartenant au groupe Nicollin !?! Ceci étant, ne boudons pas notre plaisir d’avoir enfin un modèle original où Ixo a fait un effort sur le traitement de la cabine. Même s’il manque toujours le petit marchepied tubulaire central sous le pare-chocs avant, permettant de se hisser pour pouvoir laver le pare-brise. Lequel est bien doté de ses trois essuie-glaces mais aussi de la tringlerie verticale et centrale sur laquelle coulissent les deux pare-soleils intérieurs. A noter qu’Ixo a bien reproduit les deux petits volets vitrés au-dessus des glaces latérales descendantes et qu’il a doté ce camion de rétroviseurs latéraux différents de ceux du Saviem Giraud pinardier. Le mobilier intérieur, havane, est bien représentatif de ce qui équipait le vrai. Toutefois je trouve que le nombre de boulons sur les roues est bien mince.  La partie benne à ordures ménagères comporte une sortie d’échappement verticale juste derrière la cabine. L’aménagement de la partie arrière est traité trop sommairement pour être vraiment réaliste. Le châssis est classique.
 CH43 2011 4 etoiles
 

Semaine du 05 au 11 mars 2012

  

FORD Escort de 1982

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 55
4463GR Escort 5p bleue
4463GS Escort 5p bleue
Cette semaine, nous nous trouvons en présence d’une Escort que l’on a connu naguère dans une livrée blanche sous le n° 95 de la collection des Voitures d’antan.  Nous retrouvons les lignes et volumes de l’original noyés, une fois encore, sous une peinture trop épaisse qui dissimule les rares détails d’une carrosserie fort avare en la matière. De plus, pourquoi avoir peint un encadrement noir sur le pare-brise et la lunette arrière alors que celui-ci est déjà présent sur la carrosserie ? L’avant reçoit des essuie-glaces noirs et une calandre des plus sobres. Le dessin des optiques est toujours aussi étrange que curieux. Et que penser des pare-chocs qui semblent montés la tête en bas ? Le profil n’est pas très soigné avec cette peinture noire envahissant des encadrements de fenêtres simplifiés. Les roues manquent de relief. C’est l’occasion d’attirer l’attention des curieux sur la représentation des amortisseurs dans les passages de roues côté droit et l’absence de ceux-ci côté gauche !!! Si, par rapport à l’autre modèle, celui-ci a gagné un rétroviseur extérieur côté droit, il a un arrière juste honnête avec des feux correctement sculptés mais qui ne sont plus que rouges. Les logo et monogramme sont réduits au minimum car il n’y a plus l’indication de la version présentée. L’intérieur noir et aux sièges gris foncé montre un mobilier des plus sobres. Le soubassement n’est pas détaillé.
 CH43 2011 3 etoiles
 

HOTCHKISS Anthéor de 1951

Ixo/Altaya –collection Voitures françaises d’autrefois, n° 04
4464GR Hotchkiss Antheor
 

Avec ce quatrième modèle de cette collection se termine l’épisode des doublons avec ceux du test que je vous ai présentés dans le n° 304 de CH43 daté du 06 juin 2011. Nous retrouvons donc le cabriolet  Anthéor, encore présenté en version décapoté. Cabriolet qui reprenait les lignes et volumes de la berline dont il dérivait, l’Anjou. Je rappelle pour la petite histoire que cette dernière a été réduite par Ixo pour la collection des voitures d’antan (n° 52) et fit couler assez d’encre à l’époque avec sa conduite à gauche !?!  De plus cette dernière était trop grosse pour être véritablement au 1/43ème.  Ce qui n’est pas le cas pour ce cabriolet. Il propose une belle grille de calandre chromée, des optiques avant et des feux arrière chromés, eux aussi, tout comme la mascotte à l’avant du capot. Le pare-brise en deux parties est bien dessiné et supporte deux pare-soleils. Les rétroviseurs extérieurs sont des accessoires rapportés car non encore obligatoires dans les années 1950. Le dessin des jantes est correct. A l’arrière, le couvercle du coffre arbore l’écusson et le monogramme d’Hotchkiss au-dessus de l’immatriculation et une belle sortie d’échappement creuse dépasse sous le pare-chocs.  La voiture étant grandement ouverte sur son habitacle il est permis de constater que le tunnel de servitude n’est pas prolongé entre les sièges ! Sièges, banquette et contreportes sont vert sombre alors que la planche de bord est marron et que les cadrans du tableau de bord sont collés à l’économie, sans leur fond noir. A quoi correspond la petite bosse qui se trouve tout à gauche du plancher devant la place du passager ? Le soubassement est très peu détaillé.

 

N-B : je constate deux petites différences entre ce modèle et celui du test : la livrée de sa carrosserie est plus sombre et moins brillante que celle du modèle du test et ses feux arrière sont plus roses que rouges comme sur le premier.
CH43 2011 4 etoiles
 

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française