Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 10:30
2011-08 CH43 7eAnnee
 
n° 345 du 19 mars 2012
 
 Modèles boutiques

ASTON-MARTIN V8 Vantage Roadster de 2009

Minichamps – réf. 400 137430
4436GR V8 Vantage cab gris
4436GS V8 Vantage cab gris
 Les occupants du cabriolet ont été ajoutés pour la prise de vues.
Pourquoi ai-je craqué pour une « demie-voiture » ? Comme j’aime à appeler les cabriolets vendus ouverts et sans capote permettant de les présenter en version fermée. Parce qu’il s’agit d’une Aston-Martin et que cette marque fait partie des rares à m’intéresser vraiment, même si tous ses modèles ont un furieuse manie de se ressembler les uns aux autres et à se confondre chez moi. Toujours est-il que Minichamps nous propose une très belle et sobre représentation du roadster V8 Vantage dans une livrée argent métallisé. Lignes et volumes sont bien restitués et bénéficient d’une finition soignée. Les essuie-glaces sont assez discrets, à la base du pare-brise alors que la calandre est finement grillagée. C’est vrai que l’on retrouve des composants partagé avec le coupé du même nom. Par contre le dessin des jantes alliage est différent et plus dense. Il laisse malgré tout découvrir les disques de frein et leurs étriers.  Les petits déflecteurs de portières n’ont pas été oubliés, ni le dessin des bras de fixation des rétroviseurs extérieurs. Les feux arrière sont rapportés et correctement colorés. Le troisième feu stop et les deux feux de brouillard ne sont que peints. Les écussons ailés Aston-Martin sont bien présents à l’avant et l’arrière de la voiture, phototamponnés. Tout comme le monogramme Vantage placé près du feu arrière droit. Les deux sorties d’échappement sont chromées. Les deux sièges de l’habitacle sont bien gravés et détaillé, comme tout le reste du mobilier. L’absence de pavillon permet de découvrir le levier de frein à main placé à gauche du conducteur, entre portière et siège. Le soubassement est détaillé. L’original en photos
CH43 2011 4 etoiles
 

CITROËN C4 Sport (concept-car salon de Genève 2004)

Norev – réf. 155415
4443GR C4 Sport rouge
 Les bourses aux miniatures présentent parfois l’intérêt de trouver un modèle « oublié » en son temps. Tel fut le cas pour cette représentation, signée Norev, du concept-car de la Citroën C4 sport présenté lors du salon de Genève 2004. Si l’ensemble est fort plaisant et réussi dans le rendu des lignes et volumes de l’original, il est à noter quelques interprétations. Notamment le fait que les décorations latérales ne se poursuivent pas au-dessus des vitrages. Il n’y a pas de reproduction des deux goupilles de sécurité sur l’avant du capot moteur. Par contre, les chevrons sont rapportés et chromés et encadrés par des optiques assez réalistes. Les ouvertures des prises d’air sont bien soulignées d’orange alors que les stickers Citroën sport sont présents aux quatre coins de la voiture. Le vaste pare-brise est équipé d’un essuie-glace unique et surmonté d’une prise d’air faisant partie du pavillon vitré. Lesquels sont marqué du monogramme Citroën et des chevrons. Les flancs sont correctement décorés, à l’exception de la remarque faite plus avant. Le dessin des jantes est fidèle. A l’arrière, les feux verticaux sont bien présents, rapportés en plastique rouge. Il ne manque que le troisième feu stop placé à la base de la partie basse de la lunette arrière en deux parties. Les monogrammes Citroën et C4 encadrent les doubles chevrons du hayon. Les deux sorties d’échappement sont mises en valeur par un trait de peinture alu.  La lunette est surmontée d’un imposant aileron double. Le pavillon vitré permet de voir l’aménagement intérieur protégé par un arceau-cage. La planche de bord est surmontée d’un système de lecture tête haute. Le cercle du volant et l’extrémité du levier de vitesse sont rouges. Les sièges baquets sont équipés de harnais rapportés et ancrés sur l’arceau-cage. Un extincteur et une roue de secours y sont installés. Le soubassement, à fond plat, est détaillé. La vraie en photos
CH43 2011 4 etoiles
 

FERRARI Dino 246GT de1970

Kyosho – réf. 05081RS
4435GR Dino 246GT rouge
4435GS Dino 246GT rouge
Ce qui surprend au premier regard, c’est l’absence de tout rétroviseur latéral. Le premier réflexe est de se dire qu’ils ont été oubliés… Alors qu’il n’en est rien. Ils n’étaient tout simplement pas encore obligatoires lors du lancement de la Dino 246GT.  Signée Kyosho, cette représentation séduit par sa belle livrée rouge vif et les « vrais » chromes qui encadrent ses vitrages, y compris la lunette arrière en U évasé. Je lui reprocherai peut-être des éléments de pare-chocs un poil trop généreux. Mais ce n’est que mon avis personnel. A noter sur cette voiture l’absence de toute référence à la marque Ferrari. En effet seul un écusson marqué Dino décore la proue alors qu’un cartouche siglé Pinin Farina est présent au bas de chacune des ailes arrière et qu’un monogramme photodécoupé Dino GT se trouve à côté des deux arrière droit. De fins essuie-glaces noirs et rapportés, trônent à la base du pare-brise. Le couvercle du coffre est ajouré. Les optiques sont serties d’un cercle chromé. Les clignotants orange sont en plastique et rapportés. Tout comme leurs répétiteurs latéraux. Le dessin des jantes est très fidèle. Les feux arrières, circulaires et sertis de chrome, sont rapportés, en plastique et correctement colorés. Quatre sorties d’échappement émergent à l’arrière de la voitures, elles aussi chromées, encadrant un feu  de recul. A noter que la tranche des deux éléments du pare-chocs arrière est creusée pour représenter le système d’éclairage de l’immatriculation arrière, pourtant absente sur ce modèle. La qualité des vitrages de ce modèle permet de bien admirer la gravure et les nombreux détails du mobilier que renferme l’habitacle, strict deux places, avec des sièges beige.  L’instrumentation du tableau de bord est très précise, derrière un volant sport aux trois branches métalliques. Le traitement du soubassement justifie le retrait du socle car il est en quasi 3D au niveau du train avant et en 3D pour la partie arrière, y compris pour la mécanique (moteur, boite, etc.). Mais ce qui fait le plus de ce modèle, se sont une nouvelle fois, ses ouvrants, au nombre de trois. A l’avant, le couvercle du coffre bascule vers l’avant pour montrer que la roue de secours y occupe tout l’espace disponible. A l’extrême arrière le couvercle du petit coffre à bagages se relève pour montrer l’espace réduit qui leur est dédié. Et le troisième, le capot moteur, juste derrière la lunette arrière, permet une fois soulevé, de découvrir une reproduction en 3D du moteur et de ses accessoires, notamment les fils des bougies. Il y a même le dessin du capitonnage anti chaleur de l’habitacle. L’original en chiffres. Et en photos.
CH43 2011 5 etoiles
 

NISSAN Cube SX Neoclassical de 2006

J-collection – réf. JC131
4434GR Nissan Cube ivoire
Etrange, curieuse, bizarre, quel épithète pour définir cette voiture ? Saugrenue me parait le mieux lui correspondre. Toujours est-il que devant cette Cube (de deuxième génération) on ne peut rester indifférent, tant l’originalité de ses lignes tranche avec ce que l’on a l’habitude de voir dans nos rues. Elle est signée J-Collection et nous propose un très bon rendu des lignes, volumes, coloris et aménagement intérieur de la vraie. Si le traitement de la grille de calandre séduit avec sa découpe style grille de rasoir électrique et son écusson central photodécoupé, je n’en dirai pas de même pour la seule représentation des petites sorties d’air et des goupilles de fixation du capot moteur simplement phototamponnée. Les jantes, au dessin original et à la couronne rouge sombre, ne laissent voir que les disques de frein des roues avant. Mais rien à l’arrière !!! La carrosserie comporte moult décorations phototamponnées notamment au niveau des poignées de portières et du bouchon du réservoir. A l’arrière, la porte est ornée de l’écusson de la marque, photodécoupé. Il surplombe des feux rapportés et correctement colorés. A l’intérieur, à conduite à droite, se trouve un mobilier gris et noir où les sièges sont parcourus par des damiers noir et blanc du plus bel effet. La planche de bord et la console sont comportent de nombreux cadrans. Le soubassement est travaillé et comporte une belle sortie d’échappement alu. L’original en photos.
CH43 2011 4 etoiles+
 
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Boutiques