Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 15:52
 

 n° 222 du 09 novembre 2009

 page 1/2
 
 

ERRATUM

 

Complément de l’analyse de la Renault 4 GTL aux couleurs de Touring Secours publiée en page 2 du n° 221 de CH43

 

La lecture du fascicule met en évidence l’aménagement intérieur de cette voiture car une photo montre qu’à l’avant il n’y a que le siège du conducteur. Celui du passager a été enlevé et remplacé par un petit caisson. J’ai donc repris la miniature et ai constaté qu’il en était – en partie – de même sur la miniature. D’où la modification suivante de la partie de l’analyse relative à l’habitacle :

 

« Par contre, le mobilier de l’habitacle est entièrement noir et peu visible de ce fait. Toutefois, si l’on fait l’effort de regarder à l’intérieur on découvre qu’il n’y a qu’un siège, celui du conducteur. Tout le reste est disponible pour recevoir le matériel embarqué pour assurer les dépannages. »

 

 Trois des sorties presse de la semaine dernière

ALPINE A110 1800 – rallye du Bandama 1974

Eligor – collection Alpine et Renault sportives, n° 59 

Badgée Eligor, cette alpine A110 reprend un moule bien connu aux élargisseurs d’aile bien généreux et dans lesquels les voies avant et arrière paraissent bien perdues. Ceci étant la voiture est proposée en version « salie » avec des traces de projection de terre rouge d’assez bel effet. Je laisserai le soin aux spécialistes du monde des rallyes de se prononcer sur l’exactitude de sa décoration mais il me semble cependant qu’il manque au moins un sticker sur la capot moteur arrière et qu’il devrait y avoir une publicité à la place des rectangles blancs sur la pavillon. N’y a-t-il pas parmi les lecteurs de ce blog un parlementaire – sénateur ou député – pour déposer un amendement à la loi Evin afin que nos – vos – ses – chères miniatures puissent arborer une décoration complète et fidèle aux modèles de l’époque ? A l’avant six optiques et deux clignotants colorés (à droite orange, à gauche jaune). A l’arrière jolis feux en plastique bien colorés et d’immenses bavettes encadrant la sortie d’échappement non creusée. L’habitacle entièrement noir comporte l’arceau cage en plus des deux sièges baquets. Le soubassement est gravé.

 

Mc LAREN F1 GTR de 1998

Ixo – collection Monstres sacrés de l’endurance, n° 78 
 

Badgée Ixo cette F1 GTR séduit par sa décoration très colorée et très complète. Lignes et volumes sont corrects et bénéficient d’une gravure assez fine et d’une finition fort acceptable que l’on aimerait retrouver plus souvent. Beau bossage des bulles des optiques avant alors qu’à l’arrière les feux, ronds et en plastique, sont bien colorés. Honnêtes roues à rayons jaune orangé. Les stickers semblent tous présents et placés correctement. Belles sorties d’échappement chromées et bien creuses. L’habitacle révèle la position centrale du pilote avec une console latérale pleine de boutons. Le soubassement est plat. 
N-B: Ne cherchez pas sur les photos l'antenne qui se trouve sur le toit, elle n'a pas voulu être photographiée. Elle a disparu en cours de manipulation.

 

UNIC ZU Izoard de 1958

Ixo – collection Camions d’autrefois, n° 03

Badgé Ixo ce nouvel ZU Izoard reprend le moule de celui qui fut proposé lors du test dans une livrée grise et jaune. A ce sujet, que n’avais-je écrit dans mon analyse du 01 juin 2009 (CH43 n° 199) ? Je cite : « Devant le succès remporté par les trois premiers modèles je suggère à Ixo, lors du lancement de la collection, de nous les proposer dans des présentations différentes car je crains un désintérêt de la part de ceux qui ont eu la chance de se les procurer lors du test pour un acheter un énième identique. ». Je ne sais s’il m’a suivi ou si la décision était déjà prise avant. Toujours est-il que ce nouveau camion est aux couleurs d’une entreprise d’aliments pour bétail en version bâchée. Cet Unic au 1/43ème jouit d’une finition des plus honorables. Du nanan pour les yeux ! Superbe ! Lignes et volumes sont bien présents sous une livrée toujours trop brillante à mon goût. Ce camion fait trop neuf ! Un comble pour un routier. D’autant que je ne suis pas certain que les véhicules neufs de cette époque aient eu des peintures aussi brillantes que celles de nos jours. Ceci étant écrit, nous nous trouvons en présence d’un modèle très réussi. Il suffit pour s’en convaincre d’examiner en détails l’ensemble capot-cabine dont la gravure est fidèle, avec ses phares colorés juste comme il faut. La cabine peu profonde offre cependant trois places face à une planche de bord des plus sommaires mais ou  trône un tableau de bord complet surplombant un pédalier bien travaillé. Le châssis est lui aussi travaillé. 

 
 

 Trois du commerce traditionnel

CHAUSSON AP52 de1958

Norev – réf. 530021 

Badgé Norev, cet autocar crème et rouge va combler nombre de vieux gamins qui ont joué jadis (ou naguère - ça leur paraîtra moins loin) avec leur Chausson Dinky-Toys. Il faut reconnaître à ce dernier qu’en raison de son échelle il était plus adapté à leurs mains d’enfant que celui-ci. Comme pour les Saviem, Norev a fait un bel effort de présentation, même si je trouve archi battues les couleurs retenues, certainement pour les raisons évoquées plus avant. Lignes, volumes et finition sont de bons niveaux. Cette version autocar, viendra se garer à côté de la version autobus proposée par Ixo qui a eu le mérite d’assurer l’intérim jusqu’à son arrivée car elle souffre d’une section trop carrée alors que celle du Norev est bien proportionnée. L’avant est une réussite avec son pare-brise en quatre éléments, ses essuie-glaces très fins et ses deux rétroviseurs extérieurs tout petits. Les quatre optiques sont – une fois encore - désespérément blanches. Combien de fois faudra-t-il répéter aux réducteur que très longtemps les véhicules immatriculés en France ont eu des phares à ampoules jaunes qui coloraient les paraboles. Les clignotants, feux de gabarit et feux arrière sont rapportés et en plastique coloré. Les roues sont bien gravées et les écussons Chausson sur les quatre faces. Une Vitre est marquée Issue de secours sur chaque coté et çà l’arrière où se trouve l’échelle (repliée) donnant accès à la vaste galerie de toit. A noter que Norev a même reproduit les marchepieds au niveau des portes. L’habitacle reçoit 45 places passagers dont les deux inversées sur les passages de roues arrière et les deux bacs à bagages courant sous le pavillon. Le coffrage du moteur occupe bien l’avant à côté d’un poste de conduite très réaliste. Le soubassement est travaillé. Un beau modèle. 

 

FORD Abeille de 1954

Solido – réf. 14310000

Badgée Solido cette Ford Abeille arrive quelques semaines avant sa cadette, la Simca Abeille que nous proposera Ixo dans la collection Simca. Nous retrouvons ici le moule de la Vedette que Solido nous a proposé dernièrement (cf. le n° 219 de CH43 du 19 octobre dernier). Cette Abeille séduit une fois encore par le bon respect des lignes et volumes de l’original. A noter sur le modèle reçu que la peinture a du mal à rester au niveau de la gravure, laissant apparaître l’apprêt gris. Malgré cela, ce réducteur fait montre de son savoir faire mais avec une finition légère comme le traitement simpliste des essuie-glaces ou l’imposant écusson à l’extrémité du capot. Phares principaux blancs et de brouillard orangés, alors que les phares auraient gagné à avoir leur centre jaune pour simuler les ampoules à cabochon jaune alors en vigueur. Les pare-chocs sont à l’endroit. Les grosses roues donnent une garde au sol trop généreuse. Tout comme l’est l’épaisseur du jonc chromé qui court sur les flancs de la voiture. L’arrière est correct avec l’immatriculation placée sur l’abattant inférieur, mais il y a trop de feux. Il ne devrait y avoir que le feu rouge gauche sur le support de la plaque d’immatriculation et le catadioptre gauche sur l’aile arrière. Et rien côté droit.  Sortie d’échappement en queue de baleine. L’habitacle reçoit un mobilier gris avec une planche de bord gravée, tout comme les contreportes. Notez que les deux petits sièges séparés de l’avant ont été remplacés par une banquette et qu’à l’inverse, c’est normal qu’il n’y ait pas de tablette derrière la banquette arrière. Le soubassement est un peu détaillé. Personnellement, je lui préfère le moule de l’Ixo au pare-brise plus juste. 

 

RENAULT Scenic III de 2009

Schuco – réf. 450734100 
 

Comme pour le Grand Scenic III, c’est Schuco qui badge le Scénic III 5 places. Et non plus Norev. Il n’y a que l’étiquette qui change car vu les méthodes modernes employées il est quasi impossible aujourd’hui de savoir à l’œil qui a conçu et/ou réalisé quoi. Lignes, volumes et coloris sont fidèles à l’original. Même le dessin tourmenté des optiques avant est soigné et les clignotants incorporés colorés. Poignées de portières et losanges sont rapportés et chromés alors que le monogramme Scenic n’est qu’un autocollant sur le hayon arrière. Les roues bien dessinées laissent voir les disques de freins avec leurs étriers. C’est une version à pavillon métallique qui est proposée. A l’inverse du Grand-Scenic III ici les essuie-glaces sont finement reproduits en plastique noir à la base du pare-brise. Par contre, et comme pour le Grand-Sceni III Schuco a fait l’impasse sur la reproduction du rétroviseur intérieur. ! Et si l’on retourne la voiture il est permis de découvrir un ciel de pavillon entièrement lisse là où d’habitude nous trouvons les pare-soleils et l’éclairage intérieur ! Quel est ce nouvel impasse dans lequel il ne faudrait pas que les réducteurs s’engouffrent. Encore une économie de faite sur le dos du collectionneur ! Pourquoi ? Alors que le mobilier contenu dans l’habitacle est bien gravé et reproduit dans une teinte anthracite qui recouvre même le ciel de pavillon. Le soubassement est gravé.  

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine