Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 14:33
 

 n° 223 du 16 novembre 2009 - page 1/3

 

 Page spéciale

Aronde 1300 Elysée de 1957

 

Depuis les versions proposées en leurs temps par Dinky-Toys France et Norev, aucune véritable reproduction industrielle n’avait été faite de la berline Aronde 1300 à ligne Océane produite par Simca pour les AM 1956 à 1958. Quelques réducteurs nous l’ont proposé en résine, tels Millesime et Starter (1). Mais, à ma connaissance tout au moins, personne en métal. C’est aujourd’hui chose faite après la diffusion jeudi matin, 12 novembre, de la version proposée par Ixo sous le n° 70 de la collection Simca. 

Ce modèle revêt une importance particulière pour moi puisqu’il est la reproduction du modèle sur lequel j’ai appris à conduire aux côtés de mon père au tout début des années 1960.

 

 

_(1) A ce sujet je ne désespère pas pouvoir vous présenter très prochainement les deux kits Starter en cours de finition.
 

SIMCA Aronde Elysée de 1957

Ixo – collection Simca, n° 70

 Après le coupé 2 portes dit Grand-Large (n° 14 de la collection Route bleue) et sa version (série limitée avant l’heure) Rue de la Paix (n° 01 de la collection Simca) voici enfin la berline 4 portes dans sa finition Elysée. Badgée Ixo, cette Elysée propose des lignes et volumes corrects et bénéficie d’une gravure et d’une finition soignées. L’avant aurait été des plus réussis avec ses moustaches en A débordant sur les côtés si le monogramme Aronde apparu pour l’AM 1957 avait été placé sous le capot – en non sur celui-ci. Les optiques reçoivent des visières couleur caisse et les essuie-glaces occupent la position d’arrêt caractéristique à cette voiture. Les roues reçoivent les enjoliveurs au centre rouge encore frappé du S de Simca que Studebaker fera disparaître sur les modèles suivants. A noter que les jantes grises semblent avoir été un compromis entre les jantes crème et les jantes couleur carrosserie. Un bémol toutefois en signalant la reprise incongrue d’un détail provenant du cabriolet Grand-Large. Le petit relief en forme de croissant à la base des déflecteurs des portières arrière, vestige du chrome figurant bien sur le coupé, mais pas sur la berline. Puisqu’on est à parler portières, leur encadrement des vitres a disparu. Si le côté gauche arbore bien la serrure sur la portière conducteur, n’en cherchez pas côté droit. Il n’y en avait encore pas à l’époque. Par contre vous y trouverez le monogramme Elysée sur l’aile avant. S’agissant du modèle Elysée, il y a bien sur celui-ci les baguettes chromées courant sur les ailes avant et arrière mais celles-ci n’ont pas reçu du peinture alu. L’arrière reçoit des feux bien dessinés mais métalliques et sur lesquels il faudra colorer les catadioptres ronds. L’habitacle bicolore révèle un mobilier bien dessiné avec notamment à l’avant les dossiers séparés et inclinables de la nouvelle « banquette 3D ». Le soubassement est un peu détaillé.

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine