Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 10:32
2010-01 arrivee CH43
 

 n° 232 du 18 janvier 2010

 

La nouvelle collection de la semaine : la Passion du rallye

Et de trois. Après la collection consacrée au Rallye de Monte-Carlo ; puis celle dédiée aux Champions français de rallye, voici celle relative à la Passion du rallye. Mais, parait-il, d’après mon pressier, ce sont les modèles qui se vendent le mieux. Alors, pourquoi les en priver !  Vous l’aurez compris, le monde des rallyes ou de l’endurance, présente pour moi autant d’intérêt que celui de la F1.Je me limiterai donc à vous présenter le premier numéro de cette collection. Pour les suivants, il existe moult spécialistes qui les décortiqueront mieux que moi.

 Titre Passion Rallye

 CITROËN C4 WRC – Rallye du Portugal 2009

Ixo – collection Passion du rallye, n° 01

GR3826 C4 WRC Loeb

 Signée Ixo, cette nouvelle version de la C4 WRC est aux couleurs de l’équipage Loeb-Elena engagé lors du rallye du Portugal 2009, qu’il remporta. Comme à son habitude, dans ce domaine des modèles sportifs, ce réducteur propose un modèle bien fini. Lignes et volumes sont fidèles. J’en dirai à peu près de même pour la décoration si je n’étais un peu surpris par le bleu métallisé de la publicité du taureau rouge. Mais  il peut en être ainsi.  Par contre, il y a un détail qui ne lui a pas échappé, c’est la position décalée du rétroviseur extérieur droit, plus en recul que celui de gauche. Les roues, bien que simples, sont bien dessinées. Les différents stickers sont présents, même les plus discrets. Et l’aileron arrière n’a pas été oublié. L’habitacle laisse supposer voir les  éléments de carrosserie alu, l’arceau-cage qui protège les deux sièges baquets avec harnais peints.  S’il y a une roue de secours visible à l’arrière, l’on ne voit plus l’extincteur, présent sur les autres collections. La planche de bord est lisse, tout comme le soubassement qui ne comporte que le dessin du train avant.

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

 Modèles presse de la semaine écoulée

 CHECKER Marathon de 1962
Universal Hobbies  - collection James Bond, n° 77
GR3825 Checker Marathon tax

 Signée Universal Hobbies, cette nouvelle interprétation de ce taxi mythique, surprend par ses dimensions imposantes. L’UH+ paraît encore plus performant que l’Ixo+ et pourtant, il semblerait que ses cotes soient cependant proches du 1/43. Il faut dire que l’original est lui aussi assez volumineux. Il est toutefois une certitude, les roues sont une nouvelle fois de trop grand diamètre. Donc lignes et volumes acceptables qui reçoivent une finition du même acabit, pour ne pas dire simpliste. Le tout, dans une livrée trop orangée. Il manque le motif central sur le capot moteur et l’entourage chromé des phares. Si les feux latéraux arrière sont bien dessinés et colorés, ceux de l’avant n’ont pas bénéficié du même traitement. Regrettable. La décoration latérale est dépourvue des autocollants visibles sur la voiture du film. L’arrière reçoit de vertigineux feux arrière rouges rapportés et l’immatriculation. Un point c’est tout ! L’habitacle noir permet de constater la place aux jambes disponibles pour les passagers arrière alors que son conducteur est en col roulé. Le soubassement est un peu détaillé.

z_Notation_2008-2008_2_etoiles.jpg
 
 PEGASO Comet
Ixo - collection Camions d'autrefois, n° 08
non_dispo.jpg
 
 
 
 

 Modèles australiens

 Encore de l’australien, diront certains. Et oui, j’adore ces modèles à ouvrants. Alors, lorsque Trax en propose, j’en fais l’acquisition. D’autant que le prix reste abordable malgré les frais d’envoi. Alors, si un autre réducteur veut se lancer dans l’aventure …

 En attendant voici deux (presque) nouvelles productions Trax.

 
 FORD XB Falcon Sedan de 1974
Trax – réf.TO06B
GR3798 Ford XB Falcon GT
 Signé Trax, cette XB Falcon, orange et noire, ne devrait pas être une véritable inconnue pour les lecteurs de cette chronique car elle leur fut présentée il y a quelques mois dans une livrée mauve et argent. En effet, elle fut le premier modèle à obtenir la note de 6 coups de chapeau en raison de la qualité de sa finition. Et cette nouvelle version en recevra tout autant car elle est identique à la première, hormis ses coloris.

Ainsi, lignes et volumes sont au rendez-vous sous une décoration à influence britannique… Comme sur toutes les productions récentes de ce réducteur les pièces rapportées sont fines et correctement colorées. Pourtant, les essuie-glaces sont encore rustiques. L’avant est fort détaillé avec même les goupilles de sécurité représentées sur le capot. Capot que l’on peut soulever. On découvre alors que le puits est occupé par l’ensemble moteur reproduit en trois dimensions, y compris le faisceau d’allumage. Le profil – peu gracile – est quelconque mais accueille des roues aux jantes bien dessinées et aux pneus portant un fin liseré rouge. Très sport ! Le bouchon d’essence et les poignées de portières sont rapportés. C’est l’occasion pour moi de préciser que tous les chromes sont présents et reproduits sous la forme de « chromes » rapportés ou peints selon leur emplacement. Je reviendrai plus tard sur les portières. L’arrière reçoit, comme les profils, un gros sticker indiquant le modèle et des feux bien colorés surmontant deux sorties d’échappement ovales et creuses. A noter que sur ce modèle le coffre s’ouvre, laissant apercevoir une vaste soute avec ses passages de roues et… l’étrange cheminement de la goulotte de remplissage du réservoir bien envahissant. Passons à l’intérieur, et pour cela ouvrons les portières…les quatre portières. Car celles-ci peuvent s’ouvrir  indépendamment les unes des autres. Toutes ont une contre porte travaillée avec vitre semi-baisée et accoudoir « chromé » rapporté. A l’avant la console centrale en faux bois est très réaliste, tout comme le volant et le tableau de bord. Les sièges noirs sont bien moulés et le ciel de pavillon est présent avec son plafonnier central. Si je n’avais pas eu la première version à sièges blancs, je ne pourrais pas préciser que les ceintures de sécurité sont bien présentes tant à l’avant qu’à l’arrière où elles traînent sur la banquette. Il y avait longtemps que l’on ne nous avait pas proposé un tel degré de finition. Et ce n’est pas fini. Si l’on retourne la voiture, nous découvrons une reproduction de toute la mécanique et des trains roulants en trois dimensions et constitués de fines pièces rapportées. Par contre, la suspension a été sacrifiée à l’ensemble. Une vraie merveille d’assemblage malgré tout.

Une nouvelle fois, bravo Trax !!!
z_Notation_2008-2008_6_etoiles.jpg
 

HOLDEN EH/225 Sedan Special de 1963

Trax – réf.  TO01D
GR3799 Holden EH gris fonce

 Signée Trax, cette berline EH nous propose une version milieu de gamme entre le modèle Standard et la Premier. Au premier abord on pourrait la confondre avec les modèles délà présentés dans cette chronique, modèles qui sont en fait la reproduction de la série antérieure, la EJ. Pourtant à regarder de plus près l’arrête du capot avant, la forme des panneaux de custode et le dessin des feux arrière sont différents. Chose à signaler avant d’en faire le tour du propriétaire car elle ne se voit pas. Cette voiture est dotée d’une « vraie » suspension avant. Par contre, rien à l’arrière. Ceci étant, lignes, volumes et coloris sont fidèles. De plus, la finition et la présentation de ce modèle sont toujours une merveille pour les yeux. Ce modèle bénéficie d’une multitude de pièces rapportées chromées reproduisant les chromes de la vraie. Les roues sont très soignées  et reçoivent des pneus à flanc blanc. Les monogrammes sont photodécoupés. Comme les autres modèles Holden proposés par ce réducteur dans sa gamme Opal, elle dispose des portières avant, du capot moteur et du coffre ouvrants. Les portières arrière, bien que découpées et indépendantes du reste de la carrosserie, demeurent fixes. Le capot révèle cette fois ci un moteur en ligne, avec tous ses accessoires. C’est toujours aussi beau. Le fait de disposer d’un intérieur en deux nuances de gris, met en évidence la minutie du traitement des détails. Signalons, derrière le volant bien travaillé la présence de deux banquettes. Et puis il y a le ciel de pavillon avec son plafonnier central. Feux et monogrammes sont rapportés et chromés pour ces derniers. A lui seul, le traitement du soubassement, véritable petite œuvre d’art en 3D, mérite que l’on s’attarde à l’admirer.

z_Notation_2008-2008_5_etoiles-.jpg
 
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique