Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 16:31
2010-01 arrivee CH43
 

 n° 233 du 25 janvier 2009

 
 Modèles presse de la semaine écoulée

CITROËN 2cv AZL de 1957

Ixo – collection, la Route bleue, n° 49

GR3828 2cv AZL grise

Signée Ixo, cette 2cv AZL est la version fermée de celle proposée ouverte sous le n° 10 de la collection des Voitures d’antan avec sa capote bleu électrique. Lignes, volumes et coloris sont corrects. L’avant souffre de phares trop rapprochés qui interdiraient de soulever le capot si celui-ci était ouvrant. Il manque les bavettes au bas des ailes avant. Les clignotants latéraux devraient être bicolores alors que le rétroviseur extérieur est un accessoire rajouté. L’arrière surprend par la répartition des surfaces qui donne trop d’importance au coffre par rapport à la lunette qui paraît écrasée. Par contre la gravure de la capote est très réaliste. L’habitacle gris et noir dispose de banquettes à assises et dossiers boudinés sans les armatures métalliques apparentes de la version découverte. Par contre elle a conservé le pare-soleil du conducteur en position abaissé qui permettait de reproduire le rétroviseur intérieur. Le soubassement est partiellement détaillé. 

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg

 

CITROËN 2cv AKS400 de 1975

Eligor – collection 2cv Citroën, n° 162 

GR3829 2cv AKS400 peintre 

Signée Eligor, cette nouvelle AKS400 nous est proposée cette fois-ci équipée, en l’absence des larges vitres latérales sur les panneaux latéraux, de phares rectangulaires. Phares toujours aussi divergents et au regard incliné vers le centre. Comme les modèles précédents, lignes et volumes sont honnêtes même si la façade du compartiment arrière ne porte toujours pas trace de ses moulures rigidifiantes rectangulaires. Je ne reviendrai pas sur les autres défauts de ce modèle. L’ensemble est cependant fort plaisant grâce à sa robe beige Vanneau et à sa décoration simple mais originale. La finition est identique à celles des autres AKS400 issues de ce moule de fins essuie-glaces et des vitrages ceints de noir (pare-brise) ou de chrome (vitres latérales et arrière). Présence de bavettes au bas des ailes avant et d’une galerie sur le toit. L’arrière est correct avec son tube arrondi faisant fonction de pare-chocs.  Les vitrages font embués sur  cet exemplaire et ne laissent que deviner l’aménagement de l’habitacle. Le soubassement est détaillé. 

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg

 

PEGASO Comet 1090L de 1965

Ixo – collection Camions d’autrefois, n° 08 

GR3830 Pegosao Comet primeu 

Signé Ixo, ce Comete 1090L n’est pas un inconnu pour les amateurs de camions au 1/43ème puisqu’il fut le quatrième et dernier modèle du test dans une livrée blanche et verte. (cf. n° 200 du 08 juin 2009 de CH43). Nous retrouvons donc des lignes et volumes toujours aussi fidèles et dans une présentation soignée. Je ne sais si c’est moi qui me fais des idées mais sa livrée orange paraît « fatiguée ». Je la trouve moins brillante que les livrées des modèles antérieurs et répond mieux à l’image que je me fais des peintures d’alors. Comme sur le modèle du test, la cabine reste la partie la plus intéressante avec une belle reproduction de sa proue. Laquelle est caractéristique avec sa calandre en quartiers, très voisine de celle de Dodge. Le pare-brise est coiffé encore par un  large pare-soleil extérieur. Sa partie centrale transparente verte, arbore ici le nom du transporteur. Remarquez la disparition du cartouche SP sur le pare-chocs. A l’intérieur, notez la place occupée par le levier de vitesse et le coffre du moteur qui limitent le volume habitable à deux personnes. Ixo a eu l’excellente idée de proposer un arrière ouvert qui permet toute sorte d’aménagement ou de chargement. Le châssis est aux standards de cette collection. 

z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg

 
 Modèles du commerce traditionnel

DKW F102 de 1965

Norev- réf.  820319 

GR3787 DKW F102 rouge 

Signée Norev, cette F102 reçoit d’emblée un carton rouge pour avoir été dotée de roues « de chariot ». Alors que je dénonce au fil des numéros de CH43 les excès de diamètre des roues utilisées par un autre réducteur, Norev tombe dans le travers inverse en équipant cette voiture de roue au diamètre fort insuffisant. Pourtant le reste de la voiture ne démérite pas, loin s’en faut. Lignes, volumes et coloris sont de bonnes factures et l’ensemble aurait été parfaitement séduisant sans cette grossière faute technique. A l’avant, le capot est bien surmonté du monogramme Auto-Union à son extrémité, juste au-dessus des quatre anneaux ornant la calandre. Des essuie-glaces photo découpés sont bien en position antagoniste à la base du pare-brise. Le  est correctement coloré au niveau des entourages des surfaces vitrées, les « chromes » encadrant un mince filet rouge. A l’arrière, le coffre arbore correctement les quatre anneaux et le monogramme DKW F102 placé au-dessus des feux gauche. Feux bien colorés et rapportés. L’intérieur renferme un mobilier gris souris bien moulé. Jolies planche de bord couleur carrosserie. Volant bien dessiné et pédalier rapporté complètent l’intérieur. Le soubassement est gravé avec une ligne d’échappement alu. Dommage qu’il y ait ces p…ns de petites roues. 

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg 

 

JAGUAR SS 2.5 Saloon

Oxford – réf. JSS001 

GR3808 Jaguar SS 2-5 blanch 

Signée Oxford, cette SS 2.5 Saloon fait partie d’une nouvelle génération de reproductions fidèles à prix contenu. Pourvu que cela dure. Lignes et volumes sont correctement restitués et bénéficient d’une livrée crème fort agréable à regarder. Ce d’autant que la gravure est assez fine et les différentes pièces rapportées de dimensions raisonnables. Ainsi de la batterie de phares à l’avant, encadrant une calandre verticale bien sculptée. Le côté gauche accueille dans l’aile avant une roue de secours dans son rangement cerclé de chrome. Dommage que son diamètre soit inférieur à celui des roues équipant la miniature. Les roues fils sont de bonne facture. Les marchepieds reçoivent un adhésif simulant les bandes de caoutchoucs les protégeant. A noter sur ce modèle que les quatre portières sont des portières « suicides » s’ouvrant de l’avant vers l’arrière. Arrière où l’on trouve une toute petite vitre, une poignée de coffre rapportée, tout comme le bouchon du réservoir, mais aussi et surtout un très joli ensemble feux arrière et immatriculation sous plastique donnant l’illusion du verre de la vraie. Malgré l’exigüité des surfaces vitrées l’intérieur mérite que l’on cherche à le voir car les sièges et les contreportes sont bien gravés et de couleur turquoise. De plus, lesdites contreportes reçoivent une décoration plaquée bois qui se prolonge sur la planche de bord à conduite à droite. Le soubassement est un peu travaillé. 

z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg

 

STUDEBAKER Commander Regal Starlight coupé de 1954

Brooklin – réf. BRK 158 

GR3810 Commander Starlight 

Signée Brooklin, cette nouvelle déclinaison du coupé Studebaker, reprend les composants des modèles précédents et nous est proposé dans une association de verts  fort agréable. Lignes et volumes sont une nouvelle fois au rendez-vous, d’autant que tous les codes de ce réducteur sont au rendez-vous, notamment en ce qui concerne le traitement des phares. La double calandre, à dix dents rappelle celle du Station-wagon Conestoga de la même année (1954) et l’absence de logo V8 permet d’imaginer un moteur 6 cylindres sous le capot. Essuie-glaces basiques et sommet d’antenne radio sont rapportés, tout comme les poignées de portières ou les deux chromes coiffant les ailes arrière. Les roues sont de bonne dimension. A l’arrière, nous retrouvons le même motif chromé sur le coffre que celui ornant le capot moteur. A l’arrière il surplombe la barre chromée d’identification. Les feux verticaux sont métalliques. Comme sur les vraies, l’habitacle est dans la même teinte que la carrosserie, ici vert moyen, très proche du vert du pavillon.  Les deux banquettes sont bien gravées, avec accoudoir central sur celle arrière. Le soubassement est peu travaillé. 

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique