Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 14:48
2010-02 transit CH43
 

 n° 236 du 15 février 2010

 

Modèles presse de la semaine écoulée

 

Une nouvelle collection : « Les classiques de l’automobile »

  titre classiques automobile

Proposée par le tandem Hachette-Ixo, en partenariat avec Auto Plus, cette nouvelle collection va revisiter les modèles populaires français. Elle rappellera à beaucoup d’entre nous une collection proposée en son temps par le duo Altaya-Ixo. Et pour cause, nous devrions retrouver un certain nombre de modèles issus de la collection des Voitures d’antan. Espérons qu’il y ait aussi quelques inédits. Il est vrai que le prix normal de chaque modèle sera de 11.99 euros, ce qui nous ramène à quelques années en arrière. Ceci justifiant certainement cela. L’avenir nous le dira. Personnellement, pour avoir suivi les Voitures d’antan, je ne viendrai que picorer dans cette nouvelle collection les modèles qui n’y étaient pas, comme par exemple la Simca Marly si elle est effectivement proposée dans une livrée bleue.

 

CITROËN DS19 Pallas de 1965

Ixo/Hachette – collection Les classiques de l’automobile, n° 01

GR3853 DS19 Pallas noire

Cette DS19 Pallas est une reprise du modèle proposé en son temps comme premier modèle du test de cette collection, dont vous trouverez l’analyse dans le n° 190 de CH43 du 30 mars 2009.

Signée Ixo, cette nouvelle représentation de la DS19 fait partie des mieux dessinées en production presse en proposant des lignes et volumes corrects dans une seyante livrée noire. Toutefois, le moule n’ayant subi aucune modification depuis le test,  l’œil n’est toujours pas pleinement satisfait car ce modèle dénote par quelques détails peu réalistes. D’abord, il donne l’impression d’être présenté en position haute, tant la garde au sol est importante alors que même pour le collectionneur amateur la DS19 était réputée pour être du genre rase goudron à l’arrêt. Ensuite, parce qu'il y a une marche d'un bon millimètre entre la base du pare-brise et le haut des portières avant qui n'existe pas sur la vraie! Enfin, parce que la partie sous le pare-chocs avant est trop écrasée et manque ainsi d’épaisseur et de rondeur. De plus les clignotants avant sont reproduits par un simple dessin incertain. A ceci, j’ajouterai la présence de reproduction de chromes qui sont superflus à la base du pare-brise et de la lunette arrière. Et que dire des entourages des fenêtres de portières… sur un modèle réputé pour en être totalement dépourvu. Notez que les essuie-glaces ne sont que dessinés, qu’un monogramme Pallas a été ajouté – à tort- sur le coffre et qu’à l’intérieur le mobilier est uniquement noir. Le soubassement est gravé. 

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg 

 

FORD ESCORT RS1800 MK2 de 1978

Ixo/Altaya – collection Rallye de Monte-Carlo, n° 97 

GR3854 Escort Mk2 RS1800 RM 

Signée Ixo, cette nouvelle déclinaison de l’Escort RS1800 MK2 n’est pas sans rappeler la version boutique proposée par ce réducteur sous la référence RAC012. Et pourtant… Et pourtant il y a une différence d’importance entre les deux. J’y reviendrai le moment venu. Pour l’instant contentons nous de l’examen extérieur. Lignes, volumes et coloris sont réalistes. Pour m’en convaincre j’ai du faire un tour sur le net pour tenter de trouver une photo de la vraie.  Pour certains, les élargisseurs d’ailes sont trop étroits pour bien restituer la version tarmac utilisée lors du rallye de Monte-Carlo 1979. Pour ma part je trouve que c’est l’inverse, ils me paraissent exagérés pour reproduire la version « terre » comme celle utilisée par Timo Mäkinen lors du RAC 1975 (n° 53 des Voitures de rallye). Ceci étant l’ensemble extérieur est plaisant et son avant réussi. La décoration est semble-t-il complète et n’a pas subi les affres de la loi anti alcool /tabac. Les roues bleues sont réalistes. L’arrière dispose de feux rapportés bien colorés et en plastique. Le panneau reçoit monogramme, logo et autres plaques de police. Passons à l’intérieur.

Aïe… J’aurais pas du… Si j’aurais su, j’aurais pas venu.. Parce-que dedans, c’est l’effet miroir ! Tout est à l’envers ! Sais pas ce qui a pris aux petits chinois… Mais ils se sont pris les pieds dans le tapis. Mon premier étonnement est venu de la présence, bien visible, de l’extincteur obligatoire, bien rouge, devant le siège avant gauche. Celui que je pensais être celui du conducteur. J’ai cherché le volant… Nibe, nada, keudal… La planche est plate. Par contre, devant le siège avant droit, celui du passager… Il y a ce foutu volant et le tableau de bord. Surpris j’ai entrepris la recherche iconographique dont j’ai parlé plus avant. Et là, perso, je n’ai trouvé qu’une photo de face visible sur le site de FA sur laquelle on voit bien le pilote installé sur le siège de gauche.  De plus, il semblerait que la version boutique (ré. RAC012) soit bien avec conduite à gauche. Alors pourquoi avoir fait une telle erreur ?  C’est vrai que placée dans une vitrine, au milieu d’autres modèles, il faudra s’en saisir pour voir cette erreur, mais celle-ci existe bel et bien.  Le soubassement est gravé.

z_Notation_2008-2008_1_etoiles.jpg   Espérons qu'Ixo aura à coeur de nous proposer un intérieur à conduite à gauche.
 
 RANGE-ROVER Sport de 2005
Universal-Hobbies/Fabbri – collection James Bond, n° 79
GR3855 Range-Rover Sport gr

Signé Universal Hobbies ce Range-Rover Sport n’est pas un inconnu pour les amateurs de cette collection puisqu’il leur a déjà été proposé dans une livrée vert métallisé lors de la parution du n° 51. Nous retrouvons donc le même moule qui présente une rupture de la limite haute des surfaces vitrées entre le pare-brise et les vitres latérales. Alors que sur la vraie les surfaces vitrées latérales forment approximativement un trapèze - le bas et le haut étant quasiment parallèles, bien que le haut soit légèrement incliné vers l'arrière - sur la miniature le coude formé par le montant du pare-brise avec le haut de la portière avant est trop élevé, de sorte que le pavillon part vers l'arrière avec une inclinaison accentuée par rapport à ce qu'il devrait faire. L'erreur d'interprétation ce trouve ici, d'où la présence d'une sorte de front au-dessus du pare-brise et d'une hauteur excessive des vitres latérales avant par rapport à celles de custode. De plus, il y a comme une autre erreur, au niveau du traitement du montant séparant la vitre de la portière arrière et celle de custode cette fois-ci,  dont l’épaisseur est des plus symboliques alors qu’elle est assez épaisse sur le vrai. Sinon, ce modèle jouit d’une belle gravure qu’accompagne une peinture au grain assez fin. L’avant accueille une calandre de bonne facture et des optiques  au dessin acceptable. Les essuie-glaces sont un peu hauts.  Latéralement, les marchepieds n’ont pas été oubliés, à l’inverse des disques de frein dont l’absence accentue l’aspect « roues de charrettes » des jantes à pneus taille basse qui équipent ce modèle.  L’arrière est doté de feux corrects et d’un essuie-glace. Les monogrammes avant et arrière sont présents. L’habitacle noir accueille un mobilier inspirant la robustesse. Le soubassement est gravé.

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
SIMCA Abeille de 1954
Ixo/Altaya - collection Simca, n° 76
GS3756 Abeille gris-bleu

Signée Ixo, cette Abeille fait partie des « cadeaux » de la gamme Ford SAF que Simca récupéra lors de l’acquisition de la marque et de son usine de Poissy.  Lignes, volumes et coloris sont réalistes. L’avant arbore bien l’écusson Simca au-dessus du monogramme Abeille et la calandre est bien celle de la seconde génération de Vedette trois volumes. Toutefois le capot porte les stigmates de la mascotte qui ornait naguère la Vedette première génération dont elle reprend le moule. Les pare-chocs sont dans le bon sens, surépaisseur en bas. Les petites vitres de custode sont bien occultées et peintes couleur caisse. Par contre, à l’arrière, l’immatriculation devra être descendue au centre de la partie inférieure et rabattable pour être vraiment fidèle à l’originale. Attention l’opération laissera des traces que la retouche d’images a permis de gommer sur mes photos. L’intérieur accueille un mobilier de berline et non de la commerciale qu’était l’Abeille avec sa roue de secours fixée derrière le dossier du conducteur. Le soubassement est peu détaillé.

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

Deux nouveaux type H Citroën
(par abonnement)

 

Liminaire – Et dire que j’ai failli passer à côté sans le remarquer tant j’étais à la recherche du moyen de replacer le vitrage des portes arrière battantes modèle n° 32 qui s’est désolidarisé de la caisse. Oui, j’ai bien failli ne pas le voir. Quoi ? Me demanderiez-vous… Qu’Eligor a bien corrigé ses moules (1) car il a supprimé les petits ergots qui trouaient jusqu’à présent le bas des panneaux arrières. Ce sont maintenant les deux petits tubes, faisant fonction de pare-chocs arrière qui, me semble-t-il, participent à l’assemblage du type H. Merci à Eligor et  Hachette de nous avoir entendus.

De même, une modification est intervenue au niveau du traitement du pare-brise en deux éléments sur les modèles n° 32 et 33 à partir d’un pare-brise d’un seul tenant.

_ (1) Les suivants, n° 33 et 34 bénéficient aussi de ce nouvel assemblage.
 

CITROËN Type HY (1961 – essais thermiques BP)

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 32

GR3844 Type H BP

Signé Eligor, ce minibus réalisé sur la base du type H utilise les standards de cette collection quant à sa finition avec ses feux arrière simplement reproduits par des touches de couleurs. S’il bénéficie d’une porte latérale coulissante fonctionnelle, ses deux portes battantes arrière sont fixes. Dommage.  Mais les nombreuses vitres permettent de voir un aménagement succinct du compartiment arrière constitué par deux armoires murales et un pupitre. Cabine et soubassement sont eux aussi standards.

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

CITROËN Type HZ (1962 – biscuits Olibet)

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 33
GR3845 Type H Olibet

Signée Eligor, cette nouvelle production du type H nous ramène à ses fondamentaux, le type HZ “basique” sans fioritures inutiles si ce n’est cet immense coq qui refuse de tenir debout sur le toit. Je m’en servirai pour autre chose, vu qu’ici c’est l’emblème du poulet de Bresse. Ceci étant, le fourgon est aux standards de la collection avec cependant une portière latérale coulissante bloquée en position fermée à cause du bandeau tricolore qui court tout au tour du véhicule et qui est constitué, sur les flancs par une bande colée de manière assez approximative sur l’exemplaire reçu. Seul le volet arrière est relevable. A noter que le pavillon est vert clair et non alu comme le reste de la carrosserie, et que le pare-chocs avant supporte deux antibrouillards. De plus la publicité est collée sur des panneaux censés être projetables horizontalement. Cabine et soubassement sont eux aussi standards.
N-B: Ce modèle est accompagné d'un immense coq en plastique qui prend place sur le pavillon. Mais il m'a été impossible de l'y faire tenir sans retoucher l'ergot de fixation. du coup il est resté dans l'emballage.

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine