Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 15:01
2010-02 transit CH43
 

 n° 238 du 01 mars 2010

 

 Modèles presse de la semaine écoulée

RENAULT Ondine de 1961

Ixo/Auto-Plus/Hachette – collection Classiques de l’automobile, n° 02

GR3871 Ondine grise

Signée Ixo, cette Ondine ne devrait pas être une inconnue pour le collectionneur car elle lui a déjà été proposée. Non, je ne parle pas lors test de cette collection. Mais du n° 04 de la collection de la Route bleue. Oui, oui, celle avec une galerie avec valises, sur le toit et une famille pique-niquant sur l’herbe. Ça y est, cela vous revient. (cf. CH43 n° 134 du 03 mars 2008)

 

Extrapolée de la Dauphine, l’Ondine proposée par Ixo reprend le moule initialement dessiné pour la première, facilement reconnaissable à ses vitres latérales surdimensionnées. Sinon l’on retrouve les lignes, volumes et coloris de l’originale. L’avant souffre toujours d’optiques convexes et en relief alors que la vraie disposait d’optiques concaves et encastrées dans le capot du coffre. La barre de protection de la roue de secours est toujours là. Le profil est gâché, d’une part, en raison du mauvais tracé et du manque d’épaisseur des encadrements des surfaces vitrées qui les dénaturent, et d’autre part par le galbe approximatif du pavillon. Les roues possèdent bien des jantes ajourées à douze trous montées sur les modèles de présérie mais sont dépourvues des pneus à flanc blanc. Pour avoir des roues de séries à huit trous il convient de les remplacer par celle de la Dauphine du test de la collection Route bleue. L’arrière accueille bien des butoirs de pare-chocs où les bananes en caoutchouc ne sont plus peintes. Si le champignon central éclairant la plaque d’immatriculation, qui, sur l’Ondine possède en plus une barre chromée horizontale traversant cette dernière a bien était dessiné cette fois-ci, je ne comprends pas pourquoi il a été ajouté une pièce rapportée sous la poignée d’ouverture du capot moteur, présente seulement sur certains modèles destinés à l’exportation. Les monogrammes sont présents sur les ailes avant ainsi que les écussons rouges abritant les feux de stationnement alors obligatoires. L’intérieur  a abandonné le rouge du mobilier des premières Ondine pour le noir. Dommage. Le soubassement (encore marqué Dauphine) n’est pas détaillé. 

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg 

 

TALBOT Samba Rallye – RMC 1972

Ixo/Altaya – collection Rallye de Monte-Carlo, n° 98 

GR3872 Samba Rallye RMC 

Signée Ixo, cette nouvelle déclinaison de la Samba Rallye n’a pas déçu l’amateur de Simca (et dérivés) que je suis. Les lignes et volumes sont une nouvelle fois bien restitués. Et pour cause, c’est toujours le même moule qui a été utilisé. Pourtant la gravure y est moins visible en raison de sa décoration originale, qui attire l’œil. C’est vrai qu’il est rare de voir une voiture noire engagée en rallye.  L’avant est caché par une armada de six phares additionnels. La décoration est semble-t-il complète à l’exception toutefois du nom Ortelli sur le capot moteur et de « pastilles » sur l’avant du pavillon ou sur les vitres latérales arrière. Pour une fois que l’on dispose d’une photo de l’arrière de la vraie, il sera permis de constater que les monogrammes habituellement placés à la base de la lunette arrière ont été sacrifiés sur l’autel de sa décoration.  Une curiosité à signaler, de belles jantes mais alu à l’avant et bronze à l(‘arrière et en roue de secours !?! L’habitacle, noir est doté de son arceau-cage, de deux sièges baquets avec harnais et de son extincteur. Beau tableau de bord. Le soubassement n’est pas détaillé.

z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

TALBOT Solara GL (AM 1983)

Ixo/Altaya – collection Simca, n° 77
GS3805 Solara prune

Signée Ixo cette nouvelle Solara pourrait paraître identique à celle déjà sortie dans cette même collection (n° 43 – cf. CH43 n° 163 du 22 septembre 1968) mais, à bien regarder, il n’en est rien. Beaucoup seront déçus par ce modèle car vu le millésime 1983 annoncé, ceux-ci attendaient la version restylée car Ixo nous a habitués jusqu’à présent à indiquer l’année de sortie du  modèle. Or, ce coup ci, 1983 correspond à l’année modèle. Celui de la dernière utilisation de la version initiale. Pour le moment, il n’y aura pas de version française de la Solara phase II sortie dans une collection espagnole. Par rapport au premier, ce second modèle diffère par un avant simplifié où les feux antibrouillards ont disparu. Cet avant est agrémenté de beaux essuie-glaces. La calandre est sur et soulignée d’un jonc chromé alors que les optiques jouxtent des clignotants éclaircis. S’agissant d’un modèle GL, les bandes de protection latérales sont trop épaisses. Les chromes sont bien placés latéralement ainsi que les cartouches indiquant la cylindrée. Les roues sont réalistes. L’arrière présente une lunette sans désembuage. Par contre serrure de coffre et monogrammes sont présents. Les grands feux lisses sont correctement placés et colorés. Toutefois, une question demeure, à quoi correspondent les excroissances qui figurent sur les boucliers AV et AR ? Pas aux rivets de fixation quand même. L’intérieur, tabac, est bien moulé mais parait correspondre à une version plus haut de gamme, en raison notamment de la présence d’appuie-têtes sur les sièges avant. Le soubassement n’est pas détaillé.

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

 Deux nouveaux type H Citroën
(par abonnement)

CITROËN Type H (1957 – Primistères)

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 33
GR3846 Type H Primistere

Signé Eligor, ce nouveau type H mérite une mention particulière car, à ma connaissance du moins, il est le premier à nous être proposé en version commerce ambulant, ouvert côté droit, toutes collections presse confondue. Cela devait être signalé. Et puis il pourra faire équipe avec le Tub proposé en son temps par un Ixo aux couleurs, lui aussi, de Primistères. Si la structure même de ce fourgon est aux standards de cette collection quant à sa finition intérieure et extérieure il convient de signaler l’aménagement de son compartiment arrière. Donc, ouvert sur le côté droit à l’aide d’un abattant et d’un volet relevable, tout deux en position fixes, il peut l’être aussi sur l’arrière avec son volet supérieure relevable (avec sa barre de maintien). Et si on jette un œil à l’intérieur, on découvre, de manière simplifiée certes, des rayonnages supportant des bouteilles, un percolateur et quelques verres. En clair, une véritable buvette ambulante. C’était au temps d’une époque aujourd’hui révolue. Cabine et soubassement sont standards.

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

CITROËN Type HY (1962 – conserves Coper)

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 34
GR3847 Type H Coper

Signée Eligor, cette nouvelle reproduction du type H reprend le moule qui a servi au modèle n° 10 aux couleurs du café Stentor. Ce qui nous permet de retrouver de vrais feux arrière rapportés et correctement colorés, ce qui est de plus en plus rare dans cette collection pour mériter d’être signalé. Outre sa décoration originale ce fourgon reprend les standards avec des pièces rapportées assez fines et nombreuses et une représentation des clignotants avant toujours aussi aléatoire. Ici de simples touches de couleur orange. A noter toutefois des feux de gabarit en relief à l’arrière. Le pavillon accueille un haut parleur et la reproduction d’une boîte de pâté de canard. Comme pour le café Stentor, aucun ouvrant n’est proposé sur ce modèle dont la plateforme arrière est assez profonde pour accueillir une figurine. Cabine et soubassement sont standards.

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine