Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 14:17
2010-02 transit CH43
 

 n° 240 du 15 mars 2010

 

Et voila, ça a fini par arriver. L’actualité presse de cette semaine étant des plus réduites, ce sera pour moi l’occasion de parler d’autre chose, et plus particulièrement de quelques Citroën. Si, toutefois, le type H vendeur de crêpes de la Route bleue venait enfin à paraître d’ici le 14 mars, je viendrais mettre à jour ce numéro pour en parler.

  

Mais avant je vais faire une entorse à ce que j’ai l’habitude de présenter ici car je pense que je me devais de le faire, vu ce que j’ai écrit dans le n° 235 de Ch43, daté du 08 février dernier au sujet du test sur la collection Blake et Mortimer. Sans revenir pour autant sur mes propos. Mais en raison de son contenu, car, outre les voitures contenues dans cette BD, Hachette propose aussi la reproduction de certains engins qui y figurent. Après l’Espadon sorti avec la Ford V8 cabriolet, c’est au tour de Chronoscaphe d’être proposé seul aux amateurs en n° 04. Je remercie ici publiquement la personne qui me permet de vous le présenter.

  Chronoscaphe 02

Et maintenant, revenons à nos – de plus en plus – chères voitures.

 

Additif du 14 février 2009

Le type H de la Route bleue se fait toujours attendre. J'en profite pour répondre à plusieurs lecteurs qui m'interrogent sur l'origine des composants de mes photos.

Les figurines qui accompagnent les modèles présentés ou qui figurent dans mes délires sont d’origines diverses. Principalement issues des collection presse que sont la Route bleue ou Michel Vaillant. Les autres sont trouvées en boutiques ou sur le net : Preiser, Schuco ou encore Norev.

 

Les garages utilisés sont l’œuvre d’un maquettiste, M. Hervé Waquet, présent dans nombre d’expositions automobiles, dont Epoqu’Auto qui se déroule en novembre à Lyon. Les autres décors, hors façades Norev ou Héco modèles, sont faits maison à partir de photos prises dans la rue.

 
 

 SPECIAL CITROËN

 Modèles presse

CITROËN 2cv6 – raid Argentina 2000

Eligor/Hachette – collection 2cv Citroën, n° 165
GR3879 2cv6 creteil soleil

Signée Eligor, cette 2cv ne nous reproduit pas l’original dans sa configuration du raid, avec des ailes découpées ou échancrées, mais en version « de tous les jours ». Dommage ! Nous nous trouvons donc devant une 2cv6 des plus classiques, qui ne se distingue des autres que par sa décoration et la présence de pare-chocs renforcés. Celui de l’avant recevant de très fins grillages. Les roues présentent des enjoliveurs intégraux. Elles sont de fort diamètre. Ce qui contribue à l’allure haut perché de la miniature. Laquelle arbore une fine sortie d’échappement très éloignée de la caisse. L’habitacle et le soubassement sont standards.

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

 Modèles du commerce traditionnel

CITROËN Cruise Crosser de 2007

Provence Moulage – réf. AMC018908 et PM0018
GR3819 Cruise Crosser orang

Signé Provence moulage, ce concept-car, reproduit très fidèlement les lignes, volumes et coloris de l’original et bénéficie d’une finition très soignée. Les rares chromes de la carrosserie sont des « vrais », notamment au niveau des chevrons avant, qui se prolongent jusqu’aux phares. Les roues sont hyper réalistes avec leurs jantes alu et les disques de freins à étrier. L’arrière reçoit des feux colorés et deux sorties d’échappement chromées et creuses. L’habitacle fait l’objet d’un soin particulier avec son mobilier bien dessiné et coloré. La partie plateau accueille une troisième banquette et quelques bagages. Le soubassement est gravé.

z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

CITROËN C3 de 2009

Norev – réf. AMC018970 et 155270
GR3813 new C3 bleue

Signée Norev, cette nouvelle C3 est proposée en version haut de gamme avec son pare-brise panoramique Zénith. J’espère qu’il y aura un jour une version bas de gamme, délaissée par les réducteurs. Lignes, volumes et coloris sont fidèles. Les chromes sont reproduits par des éléments rajoutés et « chromés », y compris les chevrons et les monogrammes. Les feux avant et arrière sont eux aussi rapportés, mais en plastique coloré. Les jantes, au dessin fidèle, laissent voir les disques de freins ajourés et leurs étriers. A l’arrière, la sortie d’échappement est une pièce rapportée creusée. Dommage que l’immense pare-brise ne permette pas mieux de découvrir le mobilier de l’habitacle, noir une fois de plus. Heureusement, il y a le haut des montants et le ciel de pavillon gris pour l’humaniser un peu. Le soubassement est gravé.

z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

CITROËN DS3 de 2009

Norev – réf. 155280
GR3838 DS3 blanche

Signée Norev, cette reproduction (*) de la DS3  s’avère très réaliste dans cette livrée blanche et bleue.  Les lignes et les volumes sont corrects. Le dessin, très tourmenté des optiques avant n’est pas très bien rendu alors que la moue de la calandre reçoit des joncs chromés. Il en va de même pour les flancs qui reçoivent une large bande en bas de caisse et une poignée de portière rapportée. Les rétroviseurs extérieurs le sont aussi, alors qu’à l’arrière logo et monogramme bénéficient du même traitement. Les feux arrière sont mieux réussis  et travaillés que ceux de devant. Belle double sortie d’échappement chromée. Les jantes des roues sont bien sculptées et laissent deviner des disques de frein noirs. L’habitacle contient un mobilier bien gravé, mais noir et donc peu lisible. Par contre la planche de bord est de la couleur du pavillon, ce qui met en évidence les différents cadrans et aux aérateurs. Pour une fois, Norev a reproduit le ciel de pavillon. Ou du moins, je serai plus enclin d’écrire qu’il s’y est risqué. Et qu’il s’est pris les pieds dans le tapis, tant celui-ci est encombré d’éléments qui n’ont pas lieu d’y être, à commencer par les deux tétons qui dépassent au niveau des pare-soleils ou encore des quatre points d’ancrage du pavillon bleu ! C’est fort regrettable. Le soubassement est gravé.

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique