Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 14:49
2010-02 transit CH43
 
 n° 244 du 12 avril 2010
 
 Projection dans le passé

Et dire que je n’avais pas prévu de l’acheter, cette Dyna Z de la collection des classiques de l’automobile. Mais devant les premières réactions qu’elle a succité, je me suis décidé à franchir le pas pour pouvoir en parler. Bien m’en a pris car je me suis rendu compte que ce n’était pas le même moule que celui de la Z proposée en son temps par Nostalgie, mais bel et bien celui de la Z d’Ixo, proposée en noir dans la collection des Voitures d’antan, n° 43 ou en gris dans celle de la Route bleue, n° 06 qui a été utilisé pour la réaliser.

Mais qu’est-ce qui lui vaut un billet d’humeur ? Vous le découvrirez vous-même en la regardant. Quand je l’ai découverte mardi je me suis cru ramené quelques cinq années en arrière – ou à peu près – à l’époque d’une certaine Chambord à toit plat, ou plus récemment à celles d’une Fuego sans plage à la base du pare-brise ou d’une Renault 14 (la fameuse poire) sans son pli particulier sur les flancs. J’exagère un peu le trait, mais l’erreur d’interprétation dans la décoration des flancs de cette voiture me parait relever de la même pathologie. Je sais bien que ce réducteur mène de front la fabrication d’une multitude de modèles mais quand même ! Un minimum de recherche documentaire aurait certainement évité ce loupé. Espérons qu’à l’avenir la préparation des modèles bénéficiera d’un peu plus d’attention.

 

Cette erreur aura au moins eu le mérite de me sortir de la léthargique litanie qu’impose la production moderne provenant du scannage de l’original. Au moins avec cette Dyna Z il y a matière à écrire.(voir plus après) et à Compar’hâtif.
GS3906 Panhard Dyna-Z
 
 Modèles presse (français puis espagnols)

PANHARD Dyna Z de 1958

Ixo/Hachette/Auto-Plus – collection Classiques de l’automobile, n° 5
GR3906 Panhard Dyna-Z
Signée Ixo, cette Dyna Z qui aurait pu être séduisante et complémentaire de celles déjà proposées par ce réducteur (en noir dans la collection des Voitures d’antan, n° 43 ou en gris dans celle de la Route bleue, n° 06) puisque reprenant le même moule. Mais elle souffre d’un défaut d’interprétation dans sa décoration latérale peu justifiable. En effet, le tracé et l’emplacement de la bande de couleur foncée est placé trop haut et n’englobe pas le jonc chromé de bas de caisse mais le surplombe. De plus au-lieu d’avoir sa limite supérieure quasi horizontale elle descend sur l’aile arrière suivant une courbe prononcée pour passer juste sous les feux arrière. Je ne reviendrai pas sur ce que j’ai écrit par ailleurs sur ce sujet, mais cela est regrettable car le reste de la voiture est bien reproduit, notamment les roues à petit enjoliveur central. A noter que par rapport aux versions précédentes, cette nouvelle Z a perdu ses butoirs avant et arrière et que la sortie d’échappement a bien été déplacée vers la gauche. Le mobilier intérieur est entièrement noir. Le soubassement est peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_1_etoiles.jpg
 

PEUGEOT 504

Universal Hobbies/Fabbri – collection James Bond, n° 83
GR3907 504 noire
Signée Universal Hobbies cette 504 ne nous fera pas oublier celles produites par d’autres réducteurs par son manque de précisions dans le respect des lignes et volumes de la vraies. Notamment dans le dessin des surfaces vitrées. Haut de pare-brise et contours des vitres latérales en particulier. Donc un modèle pouvant faire illusion dans un diorama grâce à ses trois occupants armés. Pourtant l’avant présente une calandre honnête avec son lion découpé et ses phares trapézoïdaux, voire les larges clignotants blancs. Les roues à enjoliveurs intégraux font penser à une version grand-luxe alors qu’à l’arrière les feux ne sont que peints. Le mobilier intérieur noir est dissimulé par les occupants. Le soubassement est peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_2_etoiles.jpg
 

WILLEME LC610 de 1953

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 13
GR3908 Willeme primeurs
Signé Ixo, ce LC610 est la reproduction d’un des premiers réalisés car elle ne comporte aucune ouïe d’aération sur le capot moteur, qui n’arriveront qu’un peu plus tard pour améliorer le refroidissement du moteur. Une fois encore, lignes et volumes sont bien respectés mais le choix d’un plateau avec capucine n’est pas des plus judicieux car il écrase une cabine qui aurait gagné à être mise en valeur en étant à découvert. Les transformateurs sauront à coup sur rétablir la situation.  A l’avant, le dessin sinueux du pare-chocs est reproduit sous la vaste calandre à quatre barres. Le monogramme est doré. Les feux sont des pièces rapportées en plastique et colorés.  Les roues sont de bons diamètres. L’arrière est ouvert. Par contre, ici les feux ne sont que peints. La cabine accueille un mobilier tout simple, gris derrière des vitres d’une propreté douteuse, du moins sur le modèle acheté. A noter que, côté conducteur, le déflecteur est bien présent alors que le vitre est en position baissée.  Le châssis est aux standards de la collection, mais, pour une fois, la roue de secours, placée latéralement, ne sera pas un obstacle au démontage de la caisse.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

SEAT 1400 A de 1954

Ixo/Altaya – collection espagnole Seat, n° 09
GR3884 Seat 1400 noire
Signée Ixo, cette 1400A nous ramène à la première époque de ce réducteur. Pourtant, lignes et volumes sont corrects et présentés sous une livrée noire très « officielle » mais à la gravure peu visible. Les chromes généreux de l’époque sont bien présents à l’avant où la calandre remplit l’espace. Si elle arbore bien l’écusson Seat en son milieu il lui manque la petite excroissance sous la mascotte du capot. Les clignotants sont orange et non blanc ! Très fins essuie-glaces antagonistes pour le pare-brise. Les roues reçoivent des pneus à flanc blanc alors qu’un trait de peinture alu dessine le tracé particulier du jonc chromé qui orne les flancs. A l’arrière les feux sont métalliques et peints. L’habitacle, peu visible, est composé d’un mobilier lie de vin où l’on aperçoit deux banquettes derrière un volant blanc. Le soubassement n’est pas détaillé. Cette Seat 1400A peut rejoindre sa cousine germaine FIAT 1400B  de la collection des Taxis du monde (n° 12 – Rome) sans faire doublon.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

SEAT 1200 Sport de 1975

Ixo/Altaya – collection espagnole Seat, n° 12
GS3885 Seat 1200 sport oran
Signée Ixo, cette 1200 Sport nous ramène elle aussi à la première époque de ce réducteur. Pourtant, lignes et volumes sont corrects et présentés sous une livrée orange à la gravure peu visible. C’est une reprise du modèle présenté dans une précédente collection espagnole proposé dans une livrée vert acide. A l’avant, la calandre bouclier noire reçoit des feux et clignotants en plastique colorés et est surmontée de l’écusson Seat. Les essuie-glaces sont en plastique noir, tout comme le rétroviseur extérieur. Les roues sont biens dessinées et d’un diamètre acceptable. Si le dessin original des poignées de portières est correctement restitué, il en va différemment pour les ouïes d’extraction d’air au bas des panneaux de custode qui disparaissent sous la peinture. A l’arrière les feux sont en plastique coloré et surmontés des monogrammes de la marque et du modèle. L’intérieur a des contreportes noires alors que les sièges sont lie de vin. A noter l’effort apporté à présenter les nombreux cadrans du tableau de bord. Le soubassement est gravé mais en donnant l’impression d’être une propulsion alors que la 1200 sport était une traction !
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

SEAT Toledo de 1991

Ixo/Altaya – collection espagnole Seat, n° 10
GR3886 Seat Toledo bordeaux
Signée Ixo, cette Toledo pourrait facilement se confondre avec la Renault 19 tant ses lignes sont fades. Le réducteur n’y est pour rien, il n’a fait que reproduire correctement la vraie ! Lignes, volumes, coloris et finition sont de bonne facture avec une mini calandre à l’avant arborant le S de Seat, encadrée par des optiques transparentes. Calandre qui pour moi, correspondrait au modèle restylé.  Les roues à jante étoile ne comporte pas de disques de frein. Les feux arrière et le large bandeau est bien rouge et fumé, surplombant les monogrammes et l’immatriculation. Le hayon est surmonté de l’aileron des modèles sportifs. A l’intérieur, le mobilier gris souris est bien moulé et complet avec le coffre accoudoir central débordant sur l’arrière. La planche de bord est elle aussi bien détaillée. Le soubassement, très peu détaillé comporte cependant un arbre de transmission aux roues arrière, pour une traction ! Erreur fréquente chez ce réducteur.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine