Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 13:52
2010-02 transit CH43
 
 n° 254 du 21 juin 2010
 
 Modèles presse de la quinzaine écoulée

CITROËN DS19 Pallas de 1965

Ixo/Altaya – collection Route bleue, n° 53
GR3976 DS19-Pallas grise
Cette nouvelle DS19 Pallas est une reprise du modèle proposé dans une livrée noire comme n° 01 de la collection des Classiques de l’automobile. Signée Ixo, cette nouvelle représentation de la DS19 fait partie des mieux dessinées en production presse en proposant des lignes et volumes corrects. Ixo a voulu la reproduire dans sa livrée gris Palladium (métallisé), mais il s’est loupé en l’affublant d’un pavillon gris souris. Il aurait du être du même ton que le reste de la carrosserie ! L’œil n’est toujours pas pleinement satisfait car ce modèle dénote par quelques détails peu réalistes. D’abord, il donne l’impression d’être présenté en position haute, tant la garde au sol est importante alors que même pour le collectionneur amateur la DS19 était réputée pour être du genre rase goudron à l’arrêt. Ensuite, parce qu'il y a une marche d'un bon millimètre entre la base du pare-brise et le haut des portières avant qui n'existe pas sur la vraie!  Et oui, il est toujours là même si le gris en atténue la perception. Il en est de même pour la  reproduction de chromes superflus à la base du pare-brise et de la lunette arrière. Enfin, parce que la partie sous le pare-chocs avant est trop écrasée et manque toujours d’épaisseur et de rondeur. De plus les clignotants avant sont reproduits par un simple dessin incertain. Et que dire des entourages des fenêtres de portières… sur un modèle réputé pour en être totalement dépourvu. Notez que les essuie-glaces ne sont que dessinés, qu’un monogramme Pallas a été ajouté – à tort- sur le coffre et qu’à l’intérieur le mobilier est uniquement noir. Le soubassement est gravé.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

MATRA-SIMCA MS650 – Tour de France 1971

Ixo/Altaya – collection Champions français de rallye, n° 43
GR3975 MS-650 bleue
Réduite par Ixo, cette MS 650 vous en rappellera certainement une autre, celle proposée en n° 53 de la collection Simca, qui représentait celle victorieuse du tout Automobile 1970. Celle-ci, présentant cella qui emporta l’édition 1971 nous propose de retrouver la qualité de sa présentation. Et tout y contribue : lignes, volumes, coloris, décoration et pièces rapportées. Et ce d’autant plus qu’elle a troqué les jantes noires de son aînée pour des jantes « alu ». La prise d’air est maintenant tournée vers l’arrière. Une vraie réussite arborant l’ensemble des stickers présents lors du Tour de France auto 1971 et son immatriculation. A noter cependant que pendant l’épreuve cette voiture a couru sans cette prise d’air derrière l’arceau de sécurité. De plus les différentes entrées et sorties d’air sont largement creusées. L’arrière laisse découvrir une gravure de la mécanique qui n’est que partiellement moulée. Les feux sont mignons et les pneumatiques finement sculptés. Le poste de pilotage accueille deux mini baquets avec harnais. La planche de bord affiche les compteurs derrière le volant alors que le flanc droit du saute-vent abrite le levier de vitesses, lequel n’est plus chromé. Le soubassement est totalement plat.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

PEUGEOT 404 Grand Tourisme de 1960

Ixo/Hachette/Auto-plus – collection Classiques de l’automobile, n° 10
GR3977 404 rouge

Signée Ixo, cette énième version de la 404, qui se voulait originale en reproduisant l’une des premières 404 produites dans une livrée dite rouge Tango, se retrouve trop… rouge. Alors qu’elles étaient, disons, « corail ». Elle reprend le moule qui a été décliné par Ixo dans moult collections(1) souffrant d’une disproportion entre les différentes parties comprises dans l’empattement qui fait que l’œil les lignes et volumes de la vraie ne sont qu’approximation. Ceci étant écrit, la finition s’avère correcte avec une belle calandre avec l’écusson Peugeot reproduit en son centre. Le monogramme 404 figure sur le capot et le monogramme Peugeot sur le coffre. Les casquettes des phares étaient peintes et non chromées sur la version de base, dite Grand Tourisme. Les butoirs de pare-chocs sont bien dépourvus de bananes en caoutchouc qui n’arriveront que plus tard avec les jantes ajourées et le freinage assisté. Les roues correspondent bien aux vraies. Notons une inversion sur le traitement de l’entourage des vitres des portières qui devrait être corail. En effet seuls le montant central et la gouttière recevaient un jonc chromé. Dommage que les feux arrière métalliques ne soient que rouge. Le mobilier intérieur est uniformément noir et le soubassement non détaillé.

 

_(1) n° 01 et14 de la collection des Taxis du monde (Paris et Buenos Aires)

       n° 02 de la collection des Voitures d’antans

       n° 02 de la collection du Cirque Pinder

       n° 45 de la collection des Voitures de rallye

       n° 13 de la collection Route bleue

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
 Modèles boutiques - Spécial ASTON-MARTIN
ASTON MARIN DBR9  (24 H du Mans 2007 – LMGT1)
Exceptionnellement, je ne ferai qu’une seule présentation commune à ces deux Aston-Martin DBR9, vu qu’elles sont identiques, à la décoration près.

n° 006 -  Patrick Bornhauser, Roland Berville et Gregor Fisken

Ixo – réf. LMM116
GR3968 DBR9 verte n006
 

n° 008 -  Christophe Bouchut , Fabrizio Gollin et Casper Elgaard

Ixo – réf. LMM118
GR3973 DBR9 verte n008

Ainsi, signés Ixo, ces deux modèles représentent deux voitures engagées sous les n° 006 et 008 en catégorie LMGT1 lors de l’édition 2007 des célèbres 24 Heures du Mans. La n° 006 était confiée à l’équipage franco-britannique Patrick Bornhauser, Roland Berville et Gergor Fisken et termina 29ème et dernier de l’épreuve mancelle en 2007. La voiture n° 008, confiée à l’équipage composé de Christophe Bouchut , Fabrizio Gollin et Casper Elgaard eut plus de réussite puisqu’elle termina 7ème du général et 3ème de la catégorie LMGT1.

 

Comme à son habitude pour ce modèle fort réussi Ixo a maitrisé son sujet et nous propose des voitures toujours aussi soignées et fidèles. Lignes, volumes, coloris et décoration y participent et bénéficient d’une finition de très bon niveau. Au nombre, les belles sorties d‘échappement latérales chromées et les bouchons de remplissage de carburant. Les roues aux pneus signés Michelin laissent voir des disques de freins aux étriers dorés. L’ensemble des stickers est au rendez-vous ainsi que les crochets de remorquage avant et arrière. Les deux antennes radio sont sur le pavillon. A noter l’extrême finesse de celles-ci et de l’essuie-glace. Un mot tout de même pour l’intérieur de l’habitacle, toujours aussi détaillé avec sa longue colonne de direction, son siège Recaro (c’est écrit dessus), l’arceau cage et  les autres accessoires dont un extincteur doré. Encore de très belles reproductions qui vont rejoindre les autres.

 

NB – Pour la voiture n° 008 un problème de licence avec l’ACO n’a pas permis à Ixo de reproduire sur cette voiture les cartouches des numéros de course, d’où des blancs au-dessus de ceux-ci sur les portières.

z_Notation_2008-2008_5_etoiles-.jpg
 

LOLA ASTON-MARTIN (24 H du Mans 2009 – LMP1)

n° 007 - Stefan Muecke , Tomas Enge et Jan Charouz

Ixo – réf. LMM166
GR3969 Lola AM Gulf 007
Et non, la dernière Aston-Martin signée Ixo n’est pas une DBR9, mais une Lola. D’ailleurs ses lignes rappellent celles de la Peugeot 908. Il faut dire aussi que l’original ne court plus en LMGT1 mais en LMP1. Ça change tout ! D’autant que celle-ci n’est pas aux couleurs britanniques mais à celles du pétrolier Gulf.  C’est d’ailleurs ce qui a motivé mon intérêt pour ce modèle, plus que ses formes. Formes fort bien restituées cependant où l’on retrouve à l’avant une prise d’air finement grillagée (photodécoupée) au dessin de la marque. Les roues aux pneus signés Michelin laissent voir des disques de freins aux étriers dorés. L’ensemble des stickers est au rendez-vous alors que les nombreuses sorties d’air sont plus ou moins creusées. Les différentes attaches des éléments de la carrosserie sont rapportées et constituées de pièces chromées photodécoupées. La clé de réglage à l’avant, l’essuie-glace et les trois antennes sur le pavillon sont eux aussi très fins. A l’arrière une fine grille photodécoupée elle aussi surplombe l’extracteur d’air. L’intérieur de l’habitacle est peu visible et le soubassement est lisse. La décoration parait complète et fidèle.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique