Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 08:58
2010-02 transit CH43
 
 n° 264 du 30 août 2010
 
 Modèles presse
 
 

BERLIET GR260 de 1974

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 22

GR4039 Berliet GR260 Stenva 
 Signée Ixo, cette reproduction du très familier GR260, se révèle dès le premier abord comme une postulante sérieuse au titre de la miniature de l’année, rubrique « Camions d’autrefois », tant l’ensemble est plaisant à regarder. D’abord en raison du choix de sa livrée, très sobre, blanche et bleue aux couleurs de Stenval. Mais aussi grâce à la finesse de sa gravure, notamment pour la cabine. De plus, nombre de détails n’ont pas été négligés, au nombre desquels les triples essuie-glaces ou les déflecteurs horizontaux au-dessus des vitres des portières. Il est vrai que le tout a été certainement facilité par les lignes très… rectilignes de l’original. A cela, ajoutez des feux et clignotants constitués de pièces plastiques rapportées et colorées. Dommage cependant, qu’à l’avant les veilleuses ne soient pas représentées en blanc et qu’à l’arrière tous les feux présents soient seulement rouges.  Outre les bavettes derrière les roues avant, le châssis supporte le réservoir de gas-oil, les bombonnes d’air comprimé et autres coffres. Toutefois, il semble y avoir une contradiction entre la présence d’un compresseur pour fourgon isotherme et des parois latérales qui ressemblent fort à des parois bâchées à ouvertures multiples !   La vaste cabine reçoit un mobilier caramel composé de deux sièges derrière une planche de bord et un volant noir. Le traitement du châssis est habituel. Un beau modèle malgré tout.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

SIMCA 1100 Spécial 3 portes (AM1972)

Ixo/Altaya – collection Champions français de rallye, n° 47
GR4030 1100S 3p RMC
 Signée Ixo, cette version 3 portes de la fameuse 1100 Spécial inaugure un nouveau moule rendu nécessaire par ses portières allongées. Les lignes et volumes sont bien restitués même s’il demeure une ambigüité au niveau de la lunette de hayon. En effet, il semble que nous nous trouvions encore en présence de la première forme de ce celui, à la ligne cassée et à « petite » lunette arrière. Or, à partir du millésime 1972, les 1100 furent dotées d’un nouvel hayon à ligne continue et « grande » lunette arrière. J’en parle de connaissance car elle fut ma première Simca en version 5 portes (cf. mon blog dédié à Simca) acquise en mars 1972. Et puisque je parle de l’arrière, autant continuer pour signaler deux erreurs : la présence insolite du cartouche 1100 TI  au bas dudit hayon (survivance de la 1100 TI) et des feux élargis apparus seulement à partir de l’AM 1975. Venons à l’avant pour remarquer, autre erreur, des clignotants orange alors qu’ils étaient encore blanc pour l’AM1972. Par contre le cartouche présent sur le capot est correct, tout comme les longue-portées insérées dans la calandre et les deux optiques complémentaires fixées sur le pare-chocs. Si les portières sont de bonnes dimensions elles sont cependant dotées des poignées utilisées à partir de l’AM 1975. Les roues sont assez fidèles mais trop brillantes. La plaque de rallye arrière devrait se trouver sur la hayon. C’est peut-être pourquoi la décalque n’a pas de fond blanc, ce qui la rend peu lisible. A noter la représentation de goupilles de fixation au bas de ce fameux hayon. A l’intérieur le mobilier, entièrement noir, est protégé par un petit arceau-cage. Le soubassement est doté d’un sabot à l’avant pour protéger la mécanique. Laquelle, oh, horreur, est reproduite sous la forme d’un modèle à transmission classique : moteur longitudinal, arbre, et pont arrière !!! Or, la 1100 fut la première traction avant de Simca avec son moteur transversal.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 Modèles boutiques

Spécial pays de l’Est

WARTBURG P-311 Camping-limousine  de 1960

Ist models – réf. IST056
GR4037 Wartburg 311 Camping
 Signé Ist models, ce break aux lignes originales pour l’époque,  est bien reproduit avec des lignes et volumes très fidèles et dotés d’une finition soignée. D’autant que sa livrée bleu marine et ivoire est belle. A l’avant, grille de calandre et essuie-glaces sont de belles pièces rapportées photodécoupées. Il en est de même pour l’écusson et le monogramme qui ornent le capot. Les clignotants orange sont en plastique. A l’exception des pare-chocs et des roues les autres chromes de l’original ne sont que peints.  Dommage que jantes et enjoliveurs ne soient qu’une seule et même pièce chromée ! a l’inverse il faut noter que les baies latérales arrière sont teintées dans leur partie débordant sur le pavillon, lequel est lui aussi bicolore. A l’arrière, le monogramme est encore photodécoupé. Les feux sont en plastique correctement coloré. L’habitacle est soigné et coloré. Au siège saumon clair, s’oppose une belle planche de bord blanche. Le soubassement est correctement détaillé.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

WARSZAWA 203 de 1964

Ist models – réf. IST119
GR4038 Warszawa 203
 Signée Ist models, cette 203, n’est pas une Peugeot mais une FSO Warszawa de seconde génération, ayant troqué sa carrosserie bicorps (très dans le style 203 Peugeot) pour une « plus moderne » tricorps.  Les lignes et les volumes imposants de la vraie se retrouvent facilement dans cette réduction à la livrée crème fraiche.  Si la grille de calandre n’est que peinte, l’écusson ornant le capot et les essuie-glaces sont des pièces photodécoupées chromées. Il en est de même pour les poignées de portière et le monogramme sur le coffre. Les enjoliveurs de roues et les deux rétroviseurs extérieurs sont aussi constitués par des pièces chromées rapportées. Les butoirs des pare-chocs donnent l’illusion du caoutchouc, alors que les feux arrière sont en plastique correctement colorés.  De son côté, l’habitacle n’est pas en reste avec ses deux banquettes tabac et son plancher blanc. Mais surtout  sa planche de bord bien finie et ses contreportes aux accessoires chromés. Et que dire du soubassement très sculpté ? Surtout que la ligne d’échappement, au parcours assez bizarre, fait appel à des éléments rapportés. Bravo pour cet exercice de style !
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

POSKI FIAT 125p Kombi de 1973

Ist models – réf. IST082
GR4036 Polski-Fiat 125P
 Signé Ist models, ce break 125p  est assez réussi dans cette livrée blanc cassé. Les lignes et les volumes du vrai se retrouvent facilement dans cette réduction. La grille de calandre noire permet de dater ce modèle de 1973 ou après. Dommage que les ensembles clignotants-veilleuses avant ne soient qu’en métal coloré. Les essuie-glaces sont des pièces photodécoupées chromées. Il en est de même pour les poignées de portière et du hayon arrière. Les enjoliveurs de roues et les deux rétroviseurs extérieurs sont aussi constitués par des pièces chromées rapportées. Les bananes des pare-chocs donnent l’illusion d’être revêtues d’une couche de caoutchouc, alors que les feux arrière sont en plastique correctement colorés.  A l’inverse, l’habitacle donne dans le sobre avec son mobilier entièrement noir, sans aucune fioriture. Est-ce pour compenser un peu, le soubassement est travaillé au niveau des trains roulants et est doté d’une ligne d’échappement faisant appel à des éléments rapportés. Cela semble tenir du gimmick de cette collection.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 Complément

SEAT 600 Commerciale de 1957

Solido – réf.82105
GR4035 Seat 600 Michelin
Signée Solido cette 600 Commerciale aux couleurs de Michelin se présente de manière très rustique. Si les lignes et volumes sont reconnaissables, la finition, bien que très correcte, est tout de même légère par rapport aux standards de l’époque.  Pourtant, le motif de calandre et les essuie-glaces sont constitués par des pièces rapportées chromées, tout comme l’éclairage de l’immatriculation arrière. Les roues sont des plus simples. Dommage par contre, que les clignotants avant et les blocs des feux arrière ne soient que des éléments métalliques peints ou non.  Les portières s’ornent d’un motif Michelin alors que le capot moteur affiche les plaques réglementaires. Le pavillon supporte une petit galerie avec deux pneus et un petit Bibendum placé au-dessus du pare-brise. Les vitres latérales arrière étant occultée, la vision du mobilier intérieur gris est réduite. Pourtant il est permis de constater que le rangement qui existait sur la vraie, derrière la banquette arrière et qui servait d’appoint au coffre placé à l’avant, n’est pas assez profond. Le soubassement est un peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique