Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 14:07
2010-02 transit CH43
 
 n° 271 du 18 octobre 2010
 
 Le saviez-vous ?
 Altaya vient de modifier le modèle qui terminera la collection Simca. En effet, la liste figurant sur son site français, indique maintenant que ce n° 100 sera une Simca Océane de 1958. J'espère qu'Ixo ne nous proposera pas une énième reprise de son Océane à calandre large, mais bel et bien le tout premier modèle à calandre semi ovale.
 
  Qu'il est tout à fait possible de rabattre le couvercle-dossier du spider du cabriolet 2cv Deslandes présenté lundi soir. Pour cela il suffit d'effectuer une pression sur le haut de celui-ci tout en le souvlevant avec beaucoup de précaution. J'y suis bien arrivé, moi qui ai deux mains gauches. La preuve en images, garanties sans trucage.
GS4078 2cv cab creme
 
 Modèles presse

MATRA-SIMCA Bagheera Courrèges de 1974 (AM 1975)

Ixo/Altaya – collection Simca, n° 91
GR3822 Bagheera Courreges
 Signée Ixo, cette version Courrèges de la Bagheera, si elle est réussie, car reprenant le moule de la version de série, déjà proposée dans cette collection sous le n° 41 ne comble pas pour autant le collectionneur averti car elle vient faire doublon avec celle déjà proposée en son temps par Norev. D’accord, celle-ci la fera certainement oublier, mais il y avait aussi la possibilité pour Ixo de nous proposer la version II en Courrèges, qui elle, n’est pas encore sortie.  Ceci étant, les lignes, volumes et coloris sont bien au rendez-vous, au point que le modèle est fort réaliste. Toutefois il lui manque le rétroviseur extérieur droit pour être complet extérieurement, et la reproduction des petites sacoches amovibles qui se trouvaient sur les contreportes, pour l’intérieur. Pour le reste tout y est, même la séparation vitrée entre l’habitacle et le compartiment moteur. Le soubassement n’est pas détaillé.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

MITSUBISHI Galant VR-4 de 1989

Ixo/Altaya – collection Passion du rallye, n° 17
GR4084 Mitsubishi Galant 19
 Signée Ixo, cette Galant nous est proposée dans sa livrée RAC 1989. Si les lignes et volumes sont correctement restitués, la décoration et une peinture encore trop épaisse à mon goût, masquent certains détails, dont la gravure. Pourtant l’ensemble est réaliste et plaisant à regarder. Les stickers semblent tous présents et placés correctement. A l’avant, une plaque de protection « cuivrée » a été placée sous le bouclier. Le dessin des jantes est fidèle mais chaque les freins à disque. Belle sortie d’échappement à l’arrière et larges feux rapportés bien colorés. Un aileron repose sur le coffre. L’habitacle reçoit le traditionnel arceau-cage qui protège deux sièges baquets, l’extincteur et une roue de secours. La planche de bord et la console centrale sont très détaillées. Tout comme le soubassement, ce qui n’est pas très courant chez ce réducteur.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

MITSUBISHI Galant VR-4 de 1991

Ixo/Altaya – collection Rallye de Monte-Carlo, n° 112
GR4077 Mitsubishi Galant RM

 Curieux télescopage cette semaine avec la sortie d'une seconde voiture.

Signée Ixo, cette Galant, qui nous est proposée dans sa livrée rallye de Monte-Carlo 1991, n’est que la sœur cadette de celle présentée par ailleurs sous le n° 17 da la collection Passion du rallye. En effet, les seules vraies différences se situent au niveau des plaques de rallye, de l’immatriculation et de quelques sponsors qui sont différents. Le reste est identique. Si les lignes et volumes sont correctement restitués, la décoration et une peinture encore trop épaisse à mon goût, masquent certains détails, dont la gravure. Pourtant l’ensemble est réaliste et plaisant à regarder. Les stickers semblent tous présents et placés correctement. A l’avant, une plaque de protection « cuivrée » a été placée sous le bouclier. Le dessin des jantes est fidèle mais chaque les freins à disque.  Une autre différence pourtant, ici les pneus sont identifiés comme étant des Michelin. C’est écrit dessus. Belle sortie d’échappement à l’arrière et larges feux rapportés bien colorés. Un aileron repose sur le coffre. L’habitacle reçoit le traditionnel arceau-cage qui protège deux sièges baquets, l’extincteur et une roue de secours. La planche de bord et la console centrale sont très détaillées. Tout comme le soubassement, ce qui n’est pas très courant chez ce réducteur.

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

RENAULT 4cv de 1955

Ixo/Hachette/Autoplus – collection Classiques de l’automobile, n° 17
GR4076 4cv bleue
 Réduite par Ixo, voici une nouvelle reproduction de la seconde génération de la 4cv dont nous connaissons le moule depuis la collection dédiée aux taxis du monde, c’est dire. Pourtant les lignes et volumes sont correctement restitués, ici dans une livrée bleue assez seyante. Pourtant l’amateur ne sera pas totalement satisfait car ce modèle souffre d’une présentation inachevée. A commencer, à l’avant, par la présence de deux avertisseurs sonores placés sur le pare-chocs. Or, il faut bien se remémorer que la 4cv n’en possédait qu’un placé ainsi, à gauche. Lorsqu’il y avait quelque chose de fixer sur le côté droit, il s’agissait d’un phare anti-brouillard ! De plus il manque les prises d’air à l’avant des ailes arrière et le sabot de protection. Il n’y a même pas un coup de peinture noire pour les simuler comme cela fut fait sur des modèles antérieur. Les clignotants latéraux, placés sur les panneaux de custode devraient être blanc et rouge, non orange. Et puis, il manque toujours le champignon central qui éclairait l’immatriculation arrière. Le mobilier intérieur est entièrement noir et peu visible. Le soubassement est peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
Modèles boutiques

MERCEDES SLS AMG de 2009

SCHUCO pour MERCEDES  - réf. B6 696 0027
GR4072 SLS AMG anthracite
 Signée Schuco, ce coupé SLS AMG surprend par la grande longueur de son capot, longueur qui s’explique par la position centrale avant de son moteur. Cette disproportion inhabituelle des volumes est ici accentuée par la robe anthracite métallisé que j’ai choisie. Ceci étant, l’ensemble reflète très fidèlement l’original grâce à une bonne restitution des lignes et volumes et à une gravure assez fine, mais profonde. Et puis, nombre de pièces rapportées, photodécoupées et perforées pour certaines, contribuent à ce réalisme. Notamment les grilles des différentes sorties d’air. Les jantes alliage laissent voir des disques de freins ajourés. L’étoile Mercedes sur le coffre est elle aussi photodécoupée alors que les monogrammes placés au niveau des sorties d’air des ailes avant ou à l’arrière ne sont qu’autocollants. Dommage que les portes papillons ne soient pas fonctionnelles comme sur le modèle proposé par Spark. Les deux sièges de l’habitacle sont bien dessinés et blancs, comme la console centrale et les contreportes. Bien que se soit assez difficile, il est possible de voir la présentation soignée et colorée de la planche de bord. Le soubassement est très détaillé et en quasi 3D pour la partie mécanique.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles-.jpg
 

 PORSCHE Cayman S de 2006

SCHUCO pour PORSCHE  - réf. WAP 020 300 16

GR4071 Caiman coupe gris
 Signé Schuco ce Cayman S  séduit par le réalisme du rendu de ses lignes et volumes, servi par une robe gris argenté métallisé au grain très fin. Ce d’autant, que la gravure est fine et profonde. L’avant s’orne de l’écusson Porsche photodécoupé au-dessus des larges entrées d’air très profondes. Les jantes alliage laissent voir les disques de freins aérés et leurs étriers rouges. Les minis bavettes devant les roues arrière n’ont pas été oubliées. A l’arrière le monogramme du modèle est chromé et photodécoupé, au-dessus du becquet qu’encadrent des feux ciselés  rouge et blanc. Sous le bouclier, les deux sorties d’échappement sont elles aussi chromées et au centre de l’extracteur d’air qui laisse deviner les pots de détente. L’intérieur de l’habitacle est mauve très foncé, presque noir. Il bénéficie d’un grand détail dans sa gravure, notamment au niveau de la planche de bord et de la console centrale. Le détail du soubassement est original, notamment dans le traitement de la partie mécanique, en quasi 3D et avec une double ligne d’échappement cuivrée. Une question toutefois, comment se fait la transmission de la puissance du moteur aux roues arrière, en l’absence de toute liaison ?
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique