Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 09:04
2010-02 transit CH43
 
 n° 272 du 25 octobre 2010
 
 Petite semaine que celle qui vient de se terminer en raison des perturbations dans la distribution, conséquences des mouvements sociaux. Nous nous rattraperons plus tard. D'autant qu'il semble se profiler quelque chose aux environs de la fin de l'année. En attendant, n'oubliez pas, l'encart spécial du lundi 21 h 00, ce soir.
 
 Modèles presse

JAGUAR E Type de 1964

Ixo/Hachette/Autoplus – collection Classiques de l’automobile, n° 19

GR4083 Jaguar type-E verte
 Liminaire : Une question se pose au sujet de cette collection : Pourquoi n'y a-t-il pas conformité des modèles produits par Ixo avec le contenu rédactionnel et l’iconographie des fascicules qui les accompagnent ? Car, une nouvelle fois, la miniature proposée ne correspond pas au modèle présenté.Sans parler des omissions constatées sur la voiture de cette semaine.
 Signé Ixo, cette nouvelle interprétation du coupé E type devrait en rappeler une autre. Celle proposée en n° 50 et dernier de la collection des Voitures de rêve en décembre 2006. Nous retrouvons donc, non seulement le même moule, mais aussi la même livrée vert foncé. Si les lignes et volumes sont correctement traités et restitués et bénéficient d’une gravure correcte, la finition de ce modèle – ou du moins, celle de l’exemplaire en ma possession – est des plus fantaisiste. Vous êtes prêts ? Alors allons-y tranquillement. Déjà, à l’avant, il manque l’immatriculation, car il en existe une à l’arrière. Puis, plus grave,  il manque aussi la reproduction des clignotants, qui sur la version précédente étaient constitués par des pièces plastique rapportées. Si aujourd’hui nous avons droit à un rétroviseur latéral en forme d’obus, non obligatoire à l’époque, il manque deux essuie-glaces à la base du pare-brise. Eh oui… La type E, de part son large pare-brise à faible hauteur, était dotée de trois essuie-glaces, qui d’ailleurs, étaient au repos du côté gauche. Et non du droit comme visible sur les photos. Je vais m’arrêter là en signalant aussi la disparition des fins joncs chromés qui courraient pourtant sur les ailes avant. Les feux arrière, bien colorés, n’en sont pas moins métalliques. Le mobilier intérieur, bien dessiné, est entièrement noir. Strict deux places avec long plan de chargement pour les bagages derrière les deux petits  sièges. Le soubassement est un peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_2_etoiles.jpg
 
Spécial collection Type H CITROËN

CITROËN type H plateau brocanteur

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 55
GR4089 H brocante
 Liminaire – Cette fois ci c’est en raison des services de la Poste qui ont quelque peu maltraité cet envoi spécial. En effet, lorsque la préposée m’a tendu la grosse enveloppe bulle son contenu faisait le bruit d’un hochet. Et une fois ouverte je me suis aperçu que c’était les morceaux du socle qui avaient pris leur indépendance après sa dispersion façon puzzle, résultat de son éclatement. Mais il n’y avait pas qu’eux au final. C’est pourquoi je vous signale d’emblée que sur ce modèle cabossé l’absence des deux rétroviseurs extérieurs et de la poignée côté droit est due à leurs bris pendant le transport.
 Signée Eligor, cette nouvelle utilisation du type H plateau, se présente sous un aspect cabossé et Sali. Je ne reviendrai pas sur le moule lui-même où tout a déjà été dit, sinon pour vous inviter à dénombrer les déformations de la carrosserie. Même les ridelles sont cassées ou tordues ! Par contre c’est le chargement qui retiendra l’attention car il rappellera certains autres modèles. Car si nous trouvons quelques accessoires inédits comme la vieille caisse enregistreuse ou le mannequin, d’autres ont été déjà vus comme les cuisinières du H vitrine Thomson, n° 04 de cette collection ou le cheval de bois et le balancier de l’horloge de la réplique de la 2cv6 Delpire, n° 169 de la collection des 2cv. L’aménagement de la cabine et le soubassement sont standards.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 Collections espagnoles

 CITROËN 2cv  de 1969

Ixo/Altaya – collection espagnole Coches de Policia, n° 13

GR4087 2cv Guardia-civil ve
 Signée Ixo, cette nouvelle déclinaison de la célèbre 2cv reprend le moule déjà connu pour nous proposer notamment la Charleston. Mais ici nous sommes devant une livrée un peu plus insolite puisqu’il s’agit de celle de la Guardia civil espagnole.  Si les lignes et volumes sont correctement reproduits, les phares demeurent encore trop rapprochés, interdisant l’ouverture du capot.  Pourquoi ce modèle, doté de clignotants en plastique et rapportés sur les ailes avant et de blocs de feux trapézoïdaux à l’arrière, affiche-t-il encore des clignotants latéraux ? Lesquels ne sont que points de peinture orange. Le dessin des roues est simple mais fidèle. Seules pièces chromées et rapportées, le rétroviseur extérieur et le bouchon du réservoir. L’habitacle, très visible en raison de la capote repliée, laisse découvrir la présence d’un seul pare-soleil, devant le conducteur et la présence d’un « vrai » tableau de bord derrière le volant. Le levier de vitesse est présent sur la planche de bord. Les sièges sont constitués par deux banquettes au motif cannelé alors qu’il n’existe aucun traitement des contreportes. Par contre, il y a toujours la roue de secours derrière la banquette arrière. Bravo ! Le soubassement est détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

TALBOT 150 de 1978

Ixo/Altaya – collection espagnole Coches de Policia, n° 49
GR4088 Talbot 150 blanche
 Liminaire : Une fois encore il semblerait qu’Ixo se soit mélangé les pinceaux lors de l’identification de ce modèle qui, pour moi, ne peut être badgé Chrysler, mais TALBOT ! De plus, les roues, au dessin inédit, répondent à la finition GL et non GT comme indiqué à l’arrière.
 Signée Ixo, cette 150 devrait être badgée Talbot et arborer logos et monogrammes correspondant, en lieu et place de ceux marqués Chrysler. Ceci étant, nous retrouvons le moule qui a servi à la 150 GT de la collection espagnole Nuestros queridos coches años 80, n° 36, avec, notamment, ses bandes de protection latérales qui n’ont pas lieu d’être sur une finition GL correspondant au dessin des roues – que je n’ai pas encore vu, me semble-t-il, sur une Simca/Chrysler/Talbot. A noter qu’à la différence de la 150 GT, cette 150 GL possède un toit ouvrant, en partie dissimulé sous la rampe des gyrophares de cette voiture de la Patrulla rural de la Guardia civil. L’habitacle contient un mobilier entièrement noir et peu visible. Le soubassement est peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
 Modèles boutiques

AUDI Allroad Quattro 2.5 TDi de 2001

Minichamps – réf. ???
GR4086 Audi Allroad rouge
 Signé Minichamps, ce break Allroad Quattro restitue de belle manière les lignes et volumes de l’original en nous les proposant dans une livrée rouge qui nous change quelque peu du sempiternel gris métallisé. L’avant possède une calandre ornée des quatre anneaux de la marque alors que l’imposant bouclier accueille deux antibrouillards et une plaque de protection dans sa partie inférieure. Les rares chromes courant sur la voiture sont bien présents, ainsi que les deux barres de toit. Les jantes alliage ont un dessin fidèle et laissent deviner les disques de frein. Le hayon affiche lui aussi les quatre anneaux en plus des monogrammes d’identification du modèle. Le bouclier arrière surplombe deux belles sorties d’échappement creuses et une plaque de protection. A l’intérieur, le mobilier est bicolore, gris foncé et noir, et est très bien détaillé. A noter que le pavillon comporte un toit ouvrant vitré et un revêtement nervuré noir mat. Le soubassement est détaillé avec des lignes d’échappement alu. Il confirme que l’on est bien en présence d’une voiture à transmission intégrale.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique