Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 19:00
2010-02 transit CH43
 
 n° 275 du 15 novembre 2010
 
 La visite d’Epoque Auto, organisée encore cette année de mains de Maître par Alain GUILLAUME et son équipe, aura pour moi un bilan mitigé en matière de miniatures. Je pensais y trouver des Lancia et Abarth des collections italiennes. Et bien, j’en suis revenu avec des Alfa-Roméo et des Fiat. Faute de grives… Mais grâce à Sergio83 j’ai pu enfin dénicher celle que je cherchais désespérément depuis sa sortie en Espagne, la Dodge Dart 270 de la collection Nuestro queridos coches qui m’était nécessaire pour les aventures de Pedro Barbosa (voir le blog de mes délires) afin d’illustrer sa face des mauvais jours.
 
 Modèles presse

CITROËN TUB de 1939

Ixo/Altaya – collection Route bleue, n° 63
GR4111 Citroen TUB MF
 Une fois n’est pas coutume, je voudrais vous parler d’une coquille, comme on dit en imprimerie lorsqu’il vous manque la lettre q, qui concerne un élément du diorama de la quinzaine, diorama intitulé, oh grande recherche, la borne départementale.  Comme P’tit Gibus, si j’aurais su, j’aurais pas venu regardé. Qu’elle idée j’ai eue là ? Placez la borne face à vous. Vous constaterez que si, en passant devant elle, vous allez de gauche à droite vous quittez le département des Hautes Alpes pour entrer dans celui des Basses Alpes (aujourd’hui Alpes de Haute Provence). Maintenant, passez derrière elle et, toujours en allant de la gauche vers la droite, que constatez-vous ?... Que vous quittez les Basses Alpes pour entrer dans les Hautes Alpes.  Y aurait pas comme un défaut ? Allez encore un petit carton rouge pour le concepteur de ce diorama.

 

Mais revenons au TUB. Celui-ci reprend le moule des modèles déjà proposés dans plusieurs collections, n° 10 de la collection Michelin, 42 (Primistère), 64 (biscuits Brun) et 88 (ambulance militaire) des Camionnettes d’antan. Aussi retrouverons nous des lignes et volumes fort bien reproduits, mais dans une livrée rajeunie aux couleurs d’un maréchal ferrant. La rusticité de l’original se retrouve ici avec l’absence de pare-chocs avant et arrière et de toute signalisation directionnelle. A noter que les portières arrière sont toujours maintenues fermées par un cadenas. Ce qui fait l’intérêt de ce modèle, c’est que pour une fois, ce fourgon est proposé avec deux occupants : le conducteur, assis sur l’unique siège que compte la cabine, et un passager qui voyage debout, se tenant au dossier dudit siège. Le soubassement est détaillé. 
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

TALBOT Alpine 1600SX de 1980

Ixo/Altaya – collection Simca, n° 93
GR3910 Talbot Alpine rouge
 Signée Ixo, cette version britannique dérivée des 1307/1308, l’Alpine, reprend un moule déjà vu dans cette même collection sous les n° 23 (1308 Jubilé), 59 (1307), 69 (Talbot 1510SX)  mais aussi dans les collections espagnoles, dont notamment la Talbot 150 GL (Coches de policia) et 150GT (Nuestros queridos coches Años 80). Ceci étant rappelé, les lignes et volumes de l’original sont très bien reproduits, et dans une livrée aux coloris réalistes. Je ne reviendrai pas sur son examen. Cependant deux critiques à formuler s’agissant d’un modèle à conduite à droite. La principale : Ixo a, une fois encore fait le travail à moitié. Si à l’intérieur le poste de conduite a bien été déplacé côté droit, les essuie-glaces restent présentés comme sur les modèles à conduite à gauche. Il aurait fallu les déplacer et les orienter vers la gauche ! La seconde, moins grave, pourquoi une immatriculation portugaise sur ce modèle ? et comme on le dit parfois, jamais deux sans trois, pour le même prix, le monogramme indiquant le modèle sur le hayon indique 150SX au lieu d’Alpine… et pour faire bonne mesure, ce modèle était aussi équipé d’un rétroviseur extérieur côté gauche. Dans une vitrine, noyé au milieu des autres, ce modèle saura faire oublier ces/ses défauts. Le soubassement est peu détaillé.
 z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
Collection Type H CITROËN

CITROËN type HY minicar Currus

Eligor – collection ¨type H Citroën, n° 56
GR4110 H minicar blanc
 Signé Eligor, ce nouveau minibus Currus reprend le moule déjà utilisé pour le minibus niçois (n° 18) - mais sans surélévation ni galerie de toit – le bus aéroport de Paris (n° 30) – mais avec une demie-galerie en plus. Lignes, volumes et coloris sont fidèles. La finition reste de bonne tenue avec cette galerie et son échelle en plastique souple, complétée par un plancher de bois nervuré. . Notez à l’avant, la présence d’antibrouillards sur les retours du pare-chocs et la présence de clignotants en relief, et peints cette fois ci. Les pièces rapportées sont très fines et tout comme les feux arrières. Comme pour les autres, l’habitacle propose douze places assises réparties sur quatre rangées de sièges, en plus des deux habituelles de l’avant, dans un coloris faisant plus skaï que cuir fauve. Le soubassement est standard.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 Collections étrangères

DODGE Dard 270 GL de 1966

Ixo/Altaya – collection espagnole Nuestro queridos coches, n° 26
GR4101 Dodge Dart270 creme
 Signée Ixo, cette version GL de la Dart 270 produite en Espagne par Barreiros, diffère de la version GT proposée par ce même réducteur dans sa gamme boutiques (réf. CLC066) par sa carrosserie monocolore. Ceci étant précisé, elle fut la première produite et son moule repris pour la GT. Ses lignes et volumes correspondent bien à ceux de la vraie et sa livrée crème est des plus réalistes.  Toutefois il convient de souligner une erreur figurant sur le capot moteur et le couvercle du coffre où figure le monogramme Barreiros. Si vous regardez bien vous lirez Darreiros… Et oui, avec un D comme Dodge de l’autre côté. Cette erreur ne se retrouve pas sur la version boutiques. A part cela, rien d’autre à signaler. La calandre est finement détaillée, tout comme les jantes des roues qui arborent des pneus à flanc blanc. La large bande latérale décorative est correctement détaillée et contient le monogramme du modèle à l’extrémité des ailes avant. Les feux arrière sont pauvres en rouge. L’intérieur, au mobilier gris et noir, est assez détaillé et permet de constater la présence de deux banquettes dans son habitacle, pouvant accueillir six passagers, avec cependant, la présence incongrue d’un levier de vitesse au plancher ! Le soubassement est très peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

FIAT 500E America de 1960

Universal Hobbies/Hachette – collection italienne 500 story, n° 46
GR4104 500E America blanche
 Signée Universal Hobbies, cette 500E mérite toute notre attention, car, et je ne dois pas être le seul, elle m’était totalement inconnue jusqu’à ces derniers jours, car elle n’était même pas citée dans les deux ouvrages que je possède sur l’histoire de la Fiat 500, ma première voiture ! Jusqu’à présent je passais allègrement de la 500D à la 500F. Or cette 500E, qui  est en fait une américanisation de la 500D, devrait être mieux connue. Elle s’en distingue par la présence de butoirs sur les pare-chocs avant et arrière, mais aussi et surtout par la présence de phares rapportés à la place de ceux encastrés de série. Sinon, le reste de la carrosserie est inchangé et nous retrouvons donc ici des lignes et des volumes reproduisant assez fidèlement ceux de la vraie. Les roues sont d’un diamètre très réaliste. L’habitacle renferme un joli mobilier bicolore rouge et blanc. Le soubassement est très travaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique