Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:18
 2010-02 transit CH43
 
 n° 292 du 14 mars 2011
 
  Collections presse

CITROËN Traction 15-Six de 1953

Ixo/Atlas – collection Voiture de mon père, n° 02 (uniquement par abonnement)
GR4199 15 Six grise 
  Signée Ixo, cette Traction 15-Six est pour moi, l’une plus réussie en ce qui concerne la reproduction de ses lignes et volumes. Même sa livrée gris souris est réaliste. Il en va de même quant à sa finition qui bénéfice d’une gravure assez fine et de quelques pièces chromées rapportées comme la célèbre calandre (manquant malgré tout d’un peu de finesse), les pare-chocs avec avertisseurs sonores à l’avant et deux phares antibrouillard (accessoires). Petits essuie-glaces à la base du petit pare-brise. Les points de peinture alu sur les côtés de la calandre correspondent à des rivets des premiers modèles. Par contre Ixo a omis les petits volets sous les poignées avant d’ouverture des ailes du capot moteur. Les roues sont toute simples et correctes avec leur petit enjoliveur central.  Le fin chrome courant sur les portière est représenté par un trait de peinture alu.  A l’arrière, les feux rouges sont simplement moulés, tout comme les clignotants placés sur les panneaux de custode. Le couvercle du coffre est constitué par une pièce rapportée et affiche le monogramme 15-6cyl au-dessus de l’immatriculation. La sortie d’échappement est ovale A noter que les ailes avant sont en plastique. A l’intérieur, le mobilier est gris brun. Bien détaillé avec les accessoires des contreportes soulignés d’un trait alu. Le volant ivoire voisine avec le petit tableau de bord et le levier de vitesses en forme de micro queue de vache sous le rétroviseur fixé à la base du pare-brise. Le soubassement n’est pas détaillé. A noter aussi, des pneus trop larges pour reproduire la monte étroite de l’époque.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

RENAULT R4L de 1962

Ixo/Altaya – collection Route bleue, n° 70
GR4197 R4L blanche 
 Signée Ixo, cette nouvelle déclinaison de la 4 ailes 4L n’apporte aucune amélioration par rapport aux nombreuses précédentes. Nous retrouvons donc des volumes acceptables mais des lignes approximatives, notamment dans le dessin des vitrages latéraux aux contours très personnels. D’autant qu’aucune représentation des découpes des vitrages coulissants n’est proposée. Les petits essuie-glaces sont implantés dans le volet d’aération sous le pare-brise. La calandre, trop haute, empiète sur le pli de tôle à l’avant du capot moteur. Les pare-chocs sont corrects. Les entourages chromés des vitrages sont superflus et les poignes de portières trop longues. Les roues sont quelconques et dotées de pneus trop larges pour reproduire les montes étroites de l’époque. Les feux arrière sont bien dessinés et constitués par des pièces rapportées en plastique. A l’intérieur, le mobilier, entièrement noir, est complet avec le levier de vitesse au tableau de bord. Le soubassement est peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

RENAULT R5TL de 1972

Ixo/Hachette/AutoPlus, collection Classiques de l’automobile, n° 29 
GR4198 R5TL vert-fonce 
  Signée Ixo, Cette énième déclinaison de la R5 bénéficie d’une bonne reproduction de ses volumes. Pourtant ses lignes sont un peu fantaisistes, voire amusantes, notamment au niveau du dessin courbe de la calandre. Les boucliers  avant et arrière, ne sont ni en plastique, ni rapportés, mais seulement moulés avec le reste de la carrosserie et peints. Le contour des vitres arrière est trop incliné. Les portières sont dépourvues de leur bouton poussoir. Les roues sont acceptables mais équipées de pneus trop gros et trop larges. Les feux arrière ne sont que peints. Les monogrammes sont différents : Renault 5 TL sur l’aile avant droite et Renault 5 Alpine à l’arrière. Le mobilier intérieur est entièrement noir et présente un levier de vitesses au plancher, qui était en option sur ce modèle. Le soubassement est détaillé au niveau des trains roulants.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
Boutiques 

TALBOT Sunbeam Lotus de 1981

Vanguards – réf. VA11305 
GR4195 TSL route bleue 
GS4195 TSL route bleue 
 Signée Vanguards, cette nouvelle version de la Talbot Sunbeam Lotus nous rappelle immédiatement sa consœur proposée il y a peu par Ixo sous la référence CLC208. Elle en diffère cependant par deux points principaux : la couleur du bandeau courant sur les flancs de la voiture (noir sur l’Ixo, argenté ici) et par l’implantation du volant (conduite à gauche sur l’Ixo, à droite sur la Vanguards), d’où l’inversion de l’ancrage des essuie-glaces. En fait, ce n’est qu’une nouvelle présentation de la Talbot Sunbeam Lotus de 1981 proposée par ce même réducteur dans une livrée noir et argent il y a quelques mois (réf. VA11302). Nous retrouvons donc les mêmes ingrédients. Ceux d’un modèle britannique à conduite à droite, sur lequel l’avant arbore la calandre à larges optiques et nouveau dessin de la phase deux, agrémentée de deux optiques additionnelles rapportées. Les feux, avant et arrière, en plastique rapporté, sont bien colorés.  Les roues sont correctement proportionnées et présentent de jolies jantes. Les monogrammes arrière sont présents. La lunette arrière est équipée d’un très fin essuie-glace. A l’intérieur il y a un mobilier entièrement noir bien travaillé. Le soubassement est un peu détaillé. 
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg 
 

VOLKSWAGEN Eos de 2006

Norev – réf. 1F0 099 300K5X, boîtage constructeur 

GR4191 Eos CC bleu 
GS4191 Eos CC bleu
  Signé Norev, ce coupé cabriolet Eos fait partie des modèles dont la finition est plus soignée que dans sa production courante. Il fait partie de ce que j’appelle les modèles de concession ou de constructeur. Ses lignes, volumes et coloris sont réussis et respectés.  Présenté en cabriolet, il est possible de l’exposé en coupé fermé grâce à deux pièces fournies dans le boitage. A l’avantla calandre reçoit un entourage chromé photodécoupé. Tout comme les chromes courant sur la ligne de caisse. Les roues sont dotées de jantes chromées elles aussi, laissant voir des disques de frein de petit diamètre. A l’arrière, le chrome est aussi présent pour l’écusson ornant le couvercle du coffre et pour la double sortie d’échappement, très creuse. Par contre les monogrammes ne sont que décalques. Les feux sont correctement colorés. L’habitacle, au mobilier entièrement noir, a bénéficié d’un soin approfondi avec une belle reproduction du tableau de bord avec ses cadrans aux aiguilles rouges. La gravure des sièges et des contreportes est précise. Et il y a même les ceintures de sécurité sur la banquette arrière. Mais pas à l’avant, où il n’y a que les points d’ancrage rouge de représentés ! Le pavillon amovible est vitré. Dommage que Norev n’est pas reproduit avec une  cinématique fonctionnelle comme il a su le faire pour d’autres coupés-cabriolets.  Le soubassement est détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique