Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 15:38
2010-02 transit CH43
 
 n° 293 du 21 mars 2011
 page 1/2
 
 Modèles boutiques

PEUGEOT RCZ de 2010

Norev – réf. 473864 – MI266 – 11LECO906
GR4180 RCZ noir
Signé Norev, ce coupé RCZ surprend par ses dimensions généreuses, pourtant bien à l’échelle, vu que l’original frôle les 2 m de largeur, pour 4.30m de longueur et 1.36 m de hauteur. Ceci étant, sa livrée noire ne facilite pas la mise en valeur de ses courbes. Une fois encore, Norev me déçoit quant à la finition de ses modèles. Ici c’est la gravure qui est en cause, très moyenne et manquant de finesse dans le traitement des joints de carrosserie.  Le rendu des optiques avant parait acceptable. Par contre, les jantes alliage sont bien dessinées et laissent voir les disques de freins avec leurs étriers. A l’arrière les feux sont rapportés et bien colorés. Les monogrammes et le lion ornant le coffre sont photodécoupés. Le vaste extracteur d’air laisse admirer la grosse double sortie d’échappement chromée. Les petites vitres de custode et la lunette arrière sont surfumées. A l’inverse de l’extérieur, l’intérieur bénéficie d’une très bonne gravure, très fine et détaillée. Malgré les vitrages, il est possible de voir le très bel aménagement intérieur gris souris comprenant deux sièges très enveloppants. La console centrale et la planche de bord sont très détaillées alors que le creux des contreportes est bien présent. Le soubassement est sobrement détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

RENAULT Maxity benne DDE

Eligor – réf. 114181
GR4179 Maxity DDE
Signée Eligor cette version benne du Maxity surprend par ses dimensions réduites, à l’image du vrai. Il faut dire que celui-ci est doté d’une cabine qui ne fait qu’1.87 m de largeur pour 1.78 de profondeur. Pourtant elle peut accueillir trois passagers comme en témoigne son fort joli aménagement intérieur gris, très complet, y compris un ciel de pavillon. La gravure de l’ensemble est très fine et la présentation très fidèle. La reproduction du châssis est très poussée mais certains composants très fragiles. Certains me sont restés dans les mains lorsque j’ai voulu solidariser la benne relevable au vérin. L’abattant arrière l’est aussi. Rien ne manque sur ce camion qui arbore les couleurs de l’ex DDE de la Charente maritime. Un fort joli modèle qui trouvera sa place dans nombres de dioramas. Une occasion pour moi, pour signaler à Eligor, que dans notre département, les véhicules de la Direction des Routes sont depuis quelques années jaune acide et qu’il serait bien qu’un jour, nous puissions en trouver en boutiques de cette couleur.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles-.jpg
 
 Spécial Holden (Australie)

HOLDEN HG/81269 Premier sedan de 1970

Trax – réf. TR83

GR4161 HG Premier rouille 

GS4161 HG Premier rouille
 Signée Trax, cette HG series nous propose la troisième et dernière évolution d’une carrosserie apparue en 1968.  Cependant, ses lignes et volumes qui sont correctement restitués sous une robe rouille à la gravure acceptable, ne nous pas totalement inconnus. Et pour cause, elle reprend le moule de la version précédente, la HT Premier (réf. TR82) sortie récemment. Elle n’en diffère principalement par un dessin différent de la grille de calandre et la décoration du couvercle de coffre. Ceci étant,  je suis assez partagé par la finition de ce modèle où le beau côtoie le moins bien. Commençons donc par  ce dernier.  Là je rangerai le traitement de la reproduction des chromes entourant les surfaces vitrées qui ne le sont que par des traits de peinture alu. A cela, il y a le dessin simpliste et épais des essuie-glaces rapportés. De même, les différents monogrammes et écussons placés sur la carrosserie ne sont que phototamponnés. Tout comme le large bandeau ornant le couvercle du coffre arrière ou la décoration des bas de caisse latéraux. Enfin, les clignotants avant, situés sous le pare-chocs, ne sont que peints grossièrement. A l’inverse, les rétroviseurs extérieurs et les poignées de portières, rapportés et chromés, mettent en valeur le modèle. Tout comme sa large calandre chromée bien détaillée et équipée de quatre phares ou encore les flasques des jantes, ornées d’un motif central rouge. Et à l’arrière, de fort acceptables feux en plastique et rapportés. Dommage, une fois encore, que la sortie d’échappement ne soit pas creuse. L’intérieur, caramel, met bien en valeur son mobilier et notamment sa planche de bord aux surfaces rectangulaires, en vogue à l’époque. Et avec des garnitures de contreportes rappelant la couleur de la carrosserie. Le soubassement est travaillé comme d’habitude chez ce réducteur.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

HOLDEN EH/225 Sedan Special de 1963

Trax – réf.  TO01E
GR4181 EH Special noire
GS4181 EH Special noire
 Signée Trax, cette berline EH nous propose une version milieu de gamme entre le modèle Standard et la Premier. Il s’agit de la cinquième édition par Trax de cette voiture(*), cette fois ci dans une livrée unicolore noire. Chose à signaler avant d’en faire le tour du propriétaire car elle ne se voit pas. Cette voiture est dotée d’une « vraie » suspension avant. Par contre, à l’arrière, si tous les composants sont là, ressorts à lames et ressorts à spirales, le tout est rigide. Si l’exemplaire reçu penche vers l’avant, cela semble dû à un problème d’assemblage car le puits de fixation du pont arrière ne parait pas être entré dans son logement prévu dans le plancher. Ceci étant, lignes, volumes et coloris sont fidèles. De plus, la finition et la présentation de ce modèle sont toujours une merveille pour les yeux. Ce modèle bénéficie d’une multitude de pièces rapportées chromées reproduisant les chromes de la vraie. Les roues sont très soignées  et reçoivent des pneus à flanc blanc. Les monogrammes sont photodécoupés. Comme les autres modèles Holden proposés par ce réducteur dans sa gamme Opal, elle dispose des portières avant, du capot moteur et du coffre ouvrants. Les portières arrière, bien que découpées et indépendantes du reste de la carrosserie, demeurent fixes. Le capot révèle un moteur à six cylindres en ligne, avec tous ses accessoires, y compris les fils des bougies. C’est toujours aussi beau. Le fait de disposer d’un intérieur en deux nuances framboise et fraise, met en évidence la minutie du traitement des détails. Signalons, derrière le volant bien travaillé et à la colonne de direction chromée, la présence de deux banquettes. Et puis il y a le ciel de pavillon blanc avec son plafonnier central. Feux et monogrammes sont rapportés et chromés pour ces derniers. A lui seul, le traitement du soubassement, véritable petite œuvre d’art en 3D, mérite que l’on s’attarde à l’admirer.

 

(*) La TO01 était bordeaux avec pavillon crème

     La TO01B était verte avec pavillon crème

     La TO01C était orange avec pavillon crème

     La TO01C était grise avec pavillon crème

 

N-B – Important : Pour les amateurs des productions Trax Opal.  Le conditionnement intérieur des boîtages est nouveau et ne comporte plus de fixation de la voiture sur un socle. Celle-ci n’est plus immobilisée qu’entre deux moulages en plastiques souples, du genre des blisters presse. Aussi, faire attention au moment de soulever le couvercle car il y a un effet ventouse qui se produit si on opère trop vite et la voiture est libérée sans ménagement ca qui risque de l’endommager.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles-.jpg
 

HOLDEN HZ Ute Sandman de 1977

Trax -  réf. TR22D  (ex 8025)

GR4162 HZ Ute Sandman blanc
GS4162 HZ Ute Sandman blanc
 Signée Trax, cette version Sandman du pick-up HZ  reprend le moule du modèle présenté il y a peu et qui date encore du siècle dernier, de 1993 pour être précis. Pourtant sa présentation est plus soignée avec, notamment, sa robe blanche et ses décorations particulières sur les côtés et le panneau basculant arrière. Il a les mêmes essuie-glaces rapportés à la base du pare-brise. Pourtant il diffère du premier par sa calandre encadrée par quatre phares et la présence d’un spolier sous le pare-chocs avant. Si les lignes et volumes sont bien rendus avec une gravure acceptable, il y a cependant un problème au niveau du traitement de ladite calandre. En effet, le sommet de celle-ci devrait être aligné avec ceux des blocs optiques. Ce qui n’est pas le cas ici, en raison d’une surépaisseur de l’élément rapportés constituant la face avant de ce modèle. Les clignotants avant et arrière, les répétiteurs latéraux et les feux arrière sont peints. Les roues sont bien équipées de jantes alliage chromées. Sur cette version, au mobilier entièrement noir, la cabine n’accueille plus une simple banquette trois places mais deux sièges  semi baquet avec appuie-tête. Les accessoires des contreportes sont soulignés d’un trait de peinture alu. Le soubassement commence à être détaillé et coloré.

 

 

N-B : Comparé aux versions  HJ (1974)  et HX (1976) proposés par Classic Carlectables, le HZ (1977) de Trax est assez en retrait.  A noter que les deux premiers ont les roues avant orientables et l’abattant arrière fonctionnel.

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
BONUS

TRIUMPH TR2 - L'affaire Francis Blake

Eligor/Hachette - collection Blake et Mortimer, n° 05

GRBM05 Triumph TR2
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Commerce traditionnel