Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 11:21
2010-02 transit CH43
 
 n° 293 du 21 mars 2011
 page 2/2
 
Nouvelle grille (simplifiée) de cotation

 

2011 6 etoiles  Modèle doté de tous les ouvrants fonctionnels et discrets avec reproduction – au minimum - du moteur  
2011 5 etoiles  Modèle bénéficiant d’une présentation très soignée des détails, notamment à l’intérieur
2011 4 etoiles  Modèle aux lignes et volumes corrects, coloris conformes et à la finition satisfaisante
2011 3 etoiles  Modèle assez fidèle dans le rendu des lignes et/ou volumes et/ou à la finition juste satisfaisante
2011 2 etoiles  Modèle assez approximatif au niveau des lignes et des volumes et/ou à la finition légère (simpliste)
2011 1 etoile  Modèle comportant des erreurs et/ou des oublis qui se remarquent
2011 0 etoile  Modèle on ne peut moins fidèle  ou sur lequel il a été commis des erreurs grossières.

 

 

 

Modèle boutique "haut de gamme"

Lamborghini Miura P400 SV

 

 

Il y a des modèles comme ça, qui m’intéressent plus que d’autres. Vous connaissez déjà ma passion pour Simca et sa production. Aussi celle, plus récente pour les Holden australiennes. Tout comme d’ailleurs, pour la Studebaker Commander Starliner ou pour les Talbot Sunbeam Lotus et autres Aston-Martin DBR9. Mais il y a aussi, à un degré moindre, la Lamborghini Miura.  L’une de mes premières (d’origine Mercury) fut même transformée en faux cabriolet par découpe du pavillon et retrait des claires voies du capot moteur. Aujourd’hui disparue, il ne m’en reste que le souvenir. Et les cinq modèles présentés plus après, auxquels j’adjoints leur cousine la Jota SVR.

 

Ceci peut expliquer peut-être cela. Toujours est-il que j’ai fini par craquer et acheter la fameuse version « haut de gamme » proposée par AutoArt. Et oui, j’ai cassé ma tirelire pour pouvoir en parler librement.

 

Au départ, quand elle est apparue sur certains sites internet, elle était affichée à plus de 130 euros, et l’est encore, ce dimanche, à 135 euros sur un site français. Or, dans le n° 290 de CH43 daté du 28 février 2011 je concluais la présentation de la Ford HY Falcon GT-HO phase III par cette phrase : « Un modèle très réussi présenté dans un beau coffret carré et qui m’est revenu à 71.15 euros frais de port et commission bancaire compris. Quand même assez loin du prix demandé pour une Lamborghini Miura récemment sortie… ». Aurais-je été lu, outre Rhin ? Toujours est-il que quelques jours plus tard cette même Lamborghini Miura P400 SV n’était plus affichée qu’à 109.95 euros chez MCW.  Et j’ai craqué.

 

LAMBORGHINI Miura P400 SV de 1971

AutoArt – réf. 54541 – exemplaire n° 121

Signée AutoArt, cette nouvelle représentation de la célèbre Miura P400 SV est proposée dans une présentation « haut de gamme » à un prix quelque peu prohibitif. Mais pour ce prix, AutoArt ne pouvait faire moins que ce que fit Politoys M plus de quarante ans plus tôt avec son propre modèle (réf.552), c'est-à-dire de nous proposer un modèle avec ses six ouvrants : de l’avant vers l’arrière : la grille droite du capot avant, donnant accès aux petits bocaux de service, le capot lui-même, les deux portières, le capot arrière et le couvercle du micro coffre à bagages. Ni sur la reproduction des équipements et mécaniques se trouvant dessous. Le seul plus étant la présence de roues avant orientables. Tiens cela me rappelle le modèle de Solido à direction brevetée Tekno (réf. 161) avec ses quatre ouvrants et le même souci des détails. Modèle qui reste encore, à mes yeux, celui qui reproduit le mieux les courbes douces de cette voiture malgré sa quarantaine bien avancée. Seule, la cousine Jota SVR de Kyosho propose  une présentation aussi fine des détails de l’habitacle, du moteur et des systèmes de suspension (réf. 03201R). Ceci étant écrit, passons à la revue de détails. Et pour cela vous disposez, d'un socle à surface métallique, faisant miroir, d'une petite loupe à manche pointu permettant d'ouvrir les portières sans toucher à la voiture et d'un chiffon antistatique. A noter aussi que les différentes parties mobiles sans dotées de micro aimants.

 

Ce modèle bénéficie d’une finition et d’une présentation très poussées où le moindre détail est reproduit. Sauf… la liaison entre le volant et les roues avant, donnant l’illusion d’une vraie direction. Aussi, plutôt que de vous servir une longue description littéraire soporifique, je préfère vous les présenter en photos plus parlantes.
 
GR4196 Miura jaune
GT4196 Miura jaune
GU4196 Miura jaune
GV4196 Miura jaune
 
2011 6 etoiles
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Commerce traditionnel