Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 10:33
2010-02 transit CH43
 
 n° 295 du 07 avril 2011
 
ERRATUM et ERRATA ???

Je viens de m'apercevoir que j'ai commis une erreur dans le dernier numéro de CH43. Le type H aux couleurs du journal le Progrès est en fait le n° 66 de la collection dédiée au type H Citroën et non le n° 60 qui est le fourgon d'un concessionnaire, fourgon non encore reçu à ce jour. Comme l'on voit souvent écrit, les fidèles lecteurs auront corrigé d'eux mêmes. Mais les autres ? Aussi je vous prie de bien vouloir m'excuser pour cette erreur.

 

J'en profite pour apporter une petite précision au scoop annoncé dans ce même numéro 294. Il semblerait que l'éditeur connaisse quelques petits problèmes de logistique qui retarderaient le lancement effectif de ce test dont la sortie reste d'actualité. Ah, les flux tendus!!!

 
 Modèles presse

LATIL H16A de 1957

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 36
GR4215 Latil plateau blanc
 Signé Ixo, ce camion Latil nous ramène de nombreuses années en arrière, à la mi temps des années 1950 avec sa bouille rebondie d’enfant bien nourri, un peu comme le bébé Cadum de l’époque. Sa cabine se prolongeant jusqu’à l’aplomb de l’arrière du passage de roue caractérise le modèle H16A. Celle du H14A, plus courte, s’arrêtant presque à l’aplomb du sommet dudit passage de roue. Pourtant l’empattement de près de 10 cm correspond à un châssis « normal ». Comme à son habitude, Ixo fait porter son effort sur la reproduction détaillée de la cabine qui se pare d’une imposante calandre dotée de six larges moustaches horizontales chromées. Calandre surmontée de l’écusson Latil rouge. Les phares sont à ampoules jaunes. Si le pare-chocs est doté d’un trou pour le passage d’une éventuelle manivelle, rien d’équivalent n’est prévu sous la calandre !?! A l’intérieur il est possible de voir l’imposant coffre isolant le moteur et les deux sièges. Celui du passager se rapprochant d’un strapontin. Le plateau bâché est aux couleurs des Grands moulins de Paris et est des plus classiques, tout comme le châssis. Par contre, la barre anti encastrement supportant feux et immatriculation arrière n’est pas du tout d’époque.
2011 4 etoiles
 

PEUGEOT 203 (AM1959 ou suivants)

Ixo/Atlas – collection Voiture de mon père, n° 03
GR4216 203 blanche
 Signée Ixo, cette nouvelle représentation de la 203 nous laissera, une fois encore  dubitatif, devant les détails reproduits. En effet, la suppression de la tête de lionne à l’extrémité du capot moteur, remplacée par le simple écusson Peugeot, est supposée faire partie de l’équipement d’un modèle produit à partir de 1958 (AM 1959 et suivants). Or cette 203, aux lignes et volumes acceptables, fourmille de détails anachroniques comme : les flammes chromées courant sur les ailes avant disparues dès 1950, la présence d’une trappe d’aération sur le capot moteur, à la base du pare-brise, supprimée en 1953. Ajoutons, la présence des flèches de direction sur les panneaux de custode alors que les clignotants avant et arrière sont apparus en 1956 (AM 1957). Et à l’arrière, la forme arrondie de l’immatriculation qui, en réalité, a laissé place à une immatriculation plus carrée dès 1953. Si les ailes arrière supportent bien les feux et catadioptres, le motif de coffre éclairant l’immatriculation, ne devrait plus comporter de feux rouges, ceux-ci l’ayant déserté en 1954. Par contre, nous aurions du trouver des clignotants  blancs à l’avant et des déflecteurs sur les portières avant. Seuls les enjoliveurs de grand diamètre correspondent à l’après 1958. A noter que la calandre d’origine a été remplacée par une calandre P53 de G.H. incorporant des phares antibrouillards ; L’intérieur contient un mobilier en deux nuances de gris où les deux sièges couchettes avant de la vraie ne sont représentés que par une simple banquette, derrière une planche de bord, gravée, couleur carrosserie. Le soubassement n’est pas détaillé. Et les pneus sont trop larges pour représenter les montes étroites de l’époque. Pas très réaliste tout cela pour le prix demandé.
2011 3 etoiles
 

CITROËN HY à plateforme publicitaire  de 1963

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 67
GR4217 H Kiravi jaune
 Il y a heureusement, de temps à autre, des modèles qui sortent de l’ordinaire. C’est le cas aujourd’hui avec ce nouveau modèle de type H signé Eligor. Oh, direz-vous, il est des plus banals. Certes, son aspect nous est familier. Il nous a déjà été présenté dans une livrée brune aux couleurs des cafés Stentor. Mais celui-ci, à la livrée bariolée nous ravit par son message publicitaire, peu courant de nos jours.  La réalisation proprement dite de ce fourgon est conforme aux standards de cette collection avec ses clignotants avant simplement peints, ses poignées de portières et de maintien rapportées ou ses nombreux feux arrière. Pourtant il ne possède aucun ouvrant mais son charme réside dans sa décoration. Merci d’avoir osé la faire.
2011 4 etoiles
 
 
 Modèles boutiques

HOLDEN HD/235 Premier sedan de 1965

Trax – réf. TR56D
GR4194 HD Premier grise
GS4194 HD Premier grise
 Signée Trax, cette – déjà ancienne (2004) – reproduction de la HD/235 Premier, n’est pas des plus réussies dans le rendu des lignes de la vraie, lesquelles étaient plus tendues que sur la miniature. De même cette approximation se retrouve dans le dessin des contours des passages de roues. Pourtant les volumes sont acceptables, tout comme la finition qui rattrape un peu le coup. Ce n’est vraiment pas le modèle le plus réussi d’Holden, mais il vient combler un vide dans ma collection. La face avant avec sa large calandre chromée affiche le monogramme Holden en lettres photodécoupées et chromées, alors qu’à l’arrière, sur le panneau sous le couvercle du coffre, c’est le monogramme Premier qui bénéficie du même traitement. Et puisque je suis déjà à l’arrière, je signale que le motif fixé sur le couvercle du coffre est très coloré. De même l’adhésif avec écusson que l’on trouve sur les ailes avant et à droit sur le couvercle du coffre. Les poignées des portières sont rapportées et chromées. Le dessin des jantes de roues est correct et arbore un centre coloré avec écusson. Les feux arrières ne sont que colorés. Le mobilier intérieur est entièrement rouge. Les contreportes reçoivent des touches alu pour leurs accessoires. La planche de bord, grise, est détaillée, notamment au niveau du tableau de bord. Le soubassement est un peu détaillé, et met en évidence le parcours chaotique de la ligne d’échappement.
2011 2 etoiles
 

SAAB 900 coupé Turbo 16 (AM 1985)

Norev – réf. 810030
GR4207 Saab 900-coupe noir
 Signé Norev, ce coupé  900 turbo reproduit un des premiers modèles à la calandre quasi verticale. Ses lignes, volumes et coloris sont corrects et bénéficient d’une présentation acceptable pour le prix demandé, même si la gravure des ouïes latérales arrière est un peu grossière. Toutefois, tout en noir, ce modèle fait un peu jouet malgré sa belle calandre à l’avant, ses feux avant et arrière rapportés, en plastique et correctement colorés. Les essuie-glaces sont assez grossiers. Les jantes, au dessin fidèle, sont assez quelconques. La base du hayon arbore des monogrammes chromés composés de lettres photodécoupées. Dommage que la sortie d’échappement soit pleine. A l’intérieur, le mobilier, gris foncé, demeure bien gravé et complet. A noter aussi, le travail de détail de la planche de bord et de son tableau aux multiples cadrans. Et, au centre du volant à quatre branches, l’écusson Saab. Le soubassement est peu détaillé.
2011 4 etoiles
 

SAAB 900 cabriolet Turbo 16S (AM 1987)

Norev – réf. 810040
GR4208 Saab 900 cab jaune
 Signé Norev, ce cabriolet 900, première génération, représente un modèle restylé apparu avec l’AM 1986, reconnaissable à sa calandre plus inclinée que sur les modèles antérieurs. De plus, avec ses jupes inférieure aérodynamique et ses jantes spéciales à trois branches correspondent bien à la version turbo 16S. Si ses lignes et volumes sont correctement reproduits, c’est une nouvelle fois la finition du modèle qui me déçoit. Alors que les prix s’élèvent, la qualité perçue baisse. Ici, c’est une fois encore l’emploi d’une peinture trop fine qui laisse deviner le métal, notamment au niveau de la nervure de caisse courant sur les flancs ou dans la représentation de la grille sur le capot moteur. A cela, ajouter un recours immodéré au plastique, pour le pare-brise – aux essuie-glaces épais et rapportés - et son encadrement, le rebord de carrosserie enserrant l’habitacle et le soubassement, sans oublier les boucliers avant et arrière. Et que penser de l’apposition de la peinture noire sur les poignées des portières et les larges bas de caisse à la rectitude approximative. La qualité baisse ! Pourtant, les feux avant et arrière sont bien dessinés et rapportés en plastique. De plus ils sont correctement colorés et le couvercle du coffre reçoit des monogrammes chromés aux lettres photodécoupées. Le mobilier intérieur, gris foncé, demeure bien gravé et complet, avec même reproduction des quatre ceintures de sécurité. A noter aussi, le travail de détail de la planche de bord et de son tableau aux multiples cadrans. Et, au centre du volant à trois branches, l’écusson Saab. Le soubassement est peu détaillé.
2011 3 etoiles
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique