Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 10:02
2010-02 transit CH43
 
 n° 300 du 09 mai 2011
 page 1/2
 
 Même si ce 300ème numéro de Collec’Hebdo 43, devenu entretemps CH43, n’est pas illustré par une miniature à ses couleurs, il marque une étape dans la vie de ce blog. En effet, les éditeurs des collections presse semblent s’être tournés vers les marchés Est européens tout en devenir, délaissant de plus en plus le notre qui, pourtant, les a fait connaître. Hélas, il reste encore des niches non explorées mais, rentabilité oblige, elles risquent de le rester encore un bon moment.

 

Ce numéro 300 est aussi pour moi l’occasion de vous remercier de me lire et pour beaucoup d’entre vous, de me suivre, semaine après semaine. Oui, grand merci à vous qui m’avez permis de me faire une petite place parmi vous.

 
 

Qui a parlé d’envol des prix ?

 

 Si, comme beaucoup, je constate depuis quelques mois que les prix de nos chères miniatures ont une fâcheuse tendance à gonfler exagérément, voici qu’au détour d’un rayon de grande surface, Carrefour pour ne pas la nommer – publicité gratuite – j’y ai découvert la semaine dernière un modèle vendu 3 € dont l’exactitude et la finition n’ont rien à envier à un modèle presse, voire à un modèle boutique.

 

 Vous le trouverez présenté à côté de sa consœur, pur produit boutique, trouvée à 47 €… D’accord il n’y a pas photo entre les deux mais il y a matière à se poser des questions sur la vérité des prix pratiqués ici ou là. D’accord également sur l’effet volume de la commande passée par cette grande surface, mais à y regarder de plus près, il y a comme un défaut. Et certainement plusieurs. Seul un négociateur serait à même de m’éclairer sur le pourquoi et le comment de l’écart de prix? En effet, les autres modèles proposés à 3 € font carrément jouets à côté de cette trouvaille.

 

Alors, où se situe le juste prix d’un modèle boutique de finition standard ? Certainement pas dans les sommets qu’ils prétendent avoisiner en ce moment.

 
 Modèles presse

 CITROËN Type HZ de 1955 à châssis long

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 69

GR4243 H Livraisons noir
 Si les dessins annonçant ce modèle parurent peu avenants, celui-ci, signé Eligor, s’avère très avenant, mariant assez judicieusement un noir brillant avec l’alu de sa carrosserie d’origine. Ce d’autant que c’est la version allongée et rehaussée du fourgon qui a été retenue. Nous retrouvons donc le fourgon déjà bien connu pour avoir servi aux n° 49 (marchand de meubles) et 61 (fromager) avec sa porte latérale coulissante et ses ouvertures arrière fonctionnelles.  Pour le reste, nous retrouvons le mobilier habituel de la cabine, séparé par une cloison pleine de la partie chargement. Le soubassement est classique. Une remarque générale pour terminée. Il est dommage qu’Eligor ne soit pas parvenu à représenter correctement les vitrages coulissants des portières.
2011 4 etoiles
 

RENAULT Dauphine accessoirisée de 1958

Ixo/Atlas – collection des Voitures de mon père, n° 04 (par abonnement)
GR4241 Dauphine corail
GS4241 Dauphine corail
 Signée Ixo, cette nouvelle édition accessoirisée de la Dauphine, rappellera à nombre d’entre vous le modèle sorti en 2005 sous le n° 31 de la collection des Chères voitures d’antan dont elle reprend la livrée corail. Pourtant elle se différencie de la première par la présence de roues à jantes pleines – très simplifiées - des Dauphine produites jusqu’à l’AM 1962. Dommage que les accessoires « décoratifs » ne soient que phototamponnés. Si les lignes et volumes sont très acceptables malgré tout, ce type de production ne justifie pas le prix demandé pour cette collection. A l’arrière, il n’y a toujours pas le champignon central d’éclairage  de l’immatriculation, même pas simulé par un point de peinture blanche. A l’intérieur, le mobilier corail reçoit un habillage pied de poule qui me semble lui aussi phototamponnés. La planche de bord et le volant sont ivoire clair. Le soubassement n’est pas détaillé.
2011 3 etoiles
 

RENAULT Floride de 1962

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 33
GR4238 Floride cab blanc
GS4238 Floride cab blanc
 Signée Ixo, cette énième reproduction de la version cabriolet découvert de la Floride, n’est pas sans rappeler par sa livrée blanche la première qui fut faite en 2005 avec le n°40 de la collection des Chères voitures d’antan. Pourtant, à y regarder de plus près le modèle d’aujourd’hui est censé reproduire la seconde génération de la Floride. J’écris bien censé reproduire car, une fois encore, Ixo n’a fait qu’une partie du travail de correction du moule. Je ne reviendrai pas sur le rendu correct des lignes et volumes et m’attarderai, au contraire, sur les erreurs et oublis commis par le réducteur. En effet, la seconde génération de la Floride se reconnaissait de profil par des flancs « lisses » dont les ouïes latérales d’aération du compartiment moteur avaient disparu. Or celles-ci sont toujours présentes sur le modèle proposé. De plus, la seconde génération recevait des jantes alvéolées. Si celles-ci sont bien présentent elles ne sont que trompe l’œil car les alvéoles ne sont que peintes. Par contre, les louvoies du capot moteur, autres caractéristiques de la seconde génération, sont bien reproduites. Et si le mobilier intérieur est entièrement noir, hormis les deux cadrans du tableau de bord, le soubassement, un peu détaillé, continuera à faire pester le collectionneur avec la reproduction d’une transmission classique : moteur longitudinal à l’avant et arbre de transmission aux roues arrière. Un comble pour une tout arrière. D’autant que ce défaut a été signalé au réducteur il y a plus de cinq ans !!!
2011 3 etoiles
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine