Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 15:26
2010-02 transit CH43
 
 n° 308 du 04 juillet 2011
 
 Et une... Et deux... Et trois... SIMCA
 Modèles presse

SIMCA Aronde 1300 Montlhéry de 1958

Ixo/Atlas – collection Voiture de mon père, par abonnement

GR4285 Aronde Montlhery ble
 Signée Ixo, si cette Aronde 1300 Montlhéry reprend un moule déjà très connu qui restitue très bien les lignes et volumes de la vraie, il n’en demeure pas moins que le rendu perçu n’est pas complet. Il s’en faut de beaucoup pour l’amoureux de la marque car ses roues ne sont pas dotées des bons enjoliveurs. Nous aurions du  retrouver ceux, spécifiques à cette version de l’Aronde, qui recouvraient l’intégralité de la jante, et non, ceux de petit diamètre, qui équipaient DeLuxe et Elysée. Et puis, il y a encore ce vestige de chrome superflu placé à la base de la portière arrière. Vestige qui provient du coupé Grand-Large et qui n’aurait jamais du se retrouver sur la berline. Et ici, il est d’autant plus visible qu’il a été surligné d’un coup de peinture alu, tout comme le bas des vitrages latéraux alors qu’il n’y eut jamais de chrome à cet endroit. Ni de serrure côté droit.  A noter que sur l’exemplaire en ma possession, seules poignées des portières avant ont été surlignées d’un trait de peinture alu. Pas celles des portières arrière. Pour le reste, rien de particulier à signaler, sinon la présence d’un monogramme Montlhéry sur l’aile avant droite et que la mappemonde – qui signale un modèle produit au cours de l’année 1958 et rappelant les records établis en 1957 par une Aronde Elysée de série - aurait dû être rouge. A l’intérieur, le mobilier est bicolore. Le soubassement est un peu détaillé.
2011 4 etoiles
 

MATRA-SIMCA Bagheera de 1975

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 37
GR4282 Bagheera mordoree
 Signée Ixo, cette nouvelle représentation de la Bagheera séduit toujours autant par le bon respect des lignes et volumes de l’original. De plus, sa livrée mordorée est fort réussie et bénéficie toujours d’une belle gravure. Un effort semble avoir été fait niveau présentation avec de fins essuie-glaces noirs en plastique et de belles jantes alliage qui permet de la différencier de celle de la collection Simca qui était équipée de jantes ordinaires. Là, s’arrêteront les louanges pour passer aux critiques avec la reproduction en blanc des optiques additionnelles placées dans le bouclier avant et qui doivent être jaunes. A l’inverse, les ensembles veilleuses et clignotants avaient des cabochons translucides blancs. De plus, le petit enjoliveur de custode arborant le cartouche circulaire Matra-Simca ne devrait pas être noir mais alu. Pourtant la lunette arrière arbore bien le dessin des ancrages des vérins et serrures. Les feux arrières sont rapportés, en plastique et bien colorés. La sortie d’échappement est creuse. Dommage qu’à l’intérieur le mobilier soit entièrement noir, ce qui en rend les détails difficilement perceptibles. Toutefois, il est toujours possible de découvrir la cloison vitrée séparant l’habitacle du compartiment moteur et coffre. Le soubassement n’est pas détaillé.
2011 4 etoiles
 
 Modèles boutiques

SIMCA Ariane 8 (AM 1958)

Ixo – réf. CLC215
GR4281 Ariane8 noire
 Signée Ixo, cette Ariane 8, inscrite au catalogue des modèles vendus dans le commerce traditionnel, reprend le moule de l’Ariane 4 proposée en son temps dans la collection Simca et qui permit également de le décliner en  Versailles et régence par la suite. C’est donc une miniature aux lignes et volumes acceptables, mais au gabarit exagéré pour être véritablement au 1/43ème. Et, une fois encore, ce réducteur nous propose un modèle assez approximatif. D’accord, il possède une belle livrée noir brillant et reçoit quelques chromes photodécoupés, notamment pour l’encadrement du pare-brise et le long des gouttières latérales. Mais… Car il y a un mais et même plusieurs… Les rétroviseurs extérieurs sont superflus. S’agissant d’une Ariane, qu’elle fut 4 ou 8 celle-ci ne disposait pas d’antibrouillards dans la calandre, faisant fonction de clignotants, mais simplement ces derniers, de diamètre plus petit en entourés d’une grille circulaire. Le motif sur le capot n’est pas le bond, il semble sorti d’un album d’Hergé. Il devrait être inversé et comporter le monogramme Ariane au-dessus du V central. Les feux arrière en forme de carotte de buralistes, rouge et blanche ont été utilisés jusqu’au terme du millésime 1958. Pour celui de 1959, ils ont été remplacés par des feux verticaux d’une seule pièce, plus étroits et uniquement rouge avec un catadioptre rond placé en leur milieu.  Enfin, le dessin des sièges reprend celui des Versailles et Régence. Il ne correspond pas à celui, plus simple et moins côtelé des Ariane. Pourtant la présentation intérieure, bicolore, est assez soignée. Dommage ! Le soubassement, non détaillé, porte encore l’inscription : Simca Vedette Versailles… Quel manque de sérieux ! Ce qui pouvait être toléré dans une collection presse ne l’est plus lorsqu’il s’agit d’un modèle boutiques. Je lui eus préféré une (vraie) version Montlhéry de l’Aronde 1300 à ligne Océane qui nous manque encore.
2011 3 etoiles
 

LADA VAZ 2102 de 1973

Ist models – réf. IST110
GR4279 Lada 2102 bleu
GS4279 Lada 2102 bleu
 Signé Ist models ce break  que l’on pourrait croire être la réplique du Fiat 124 est en réalité celle de sa version soviétique, le VAZ 2102, plus connu en Europe de l’Ouest sous le vocable de Lada 2102, nom utilisé pour son exportation. Toujours est-il que lignes, volumes et coloris sont à l’unisson pour nous proposer un modèle digne de figurer dans nos collections. D’autant que sa finition est de bon aloi. De très fin essuie-glaces noirs reposent à la base d’un pare-bruise à l’encadrement soigné. La grille de calandre, pièce rapportée et chromée, est finement gravée. Les optiques reçoivent un enjoliveur lui aussi chromé. Il en va de même pour le rétroviseur extérieur et le motif du hayon arrière. Le dessin des jantes est réaliste. Un bémol toutefois pour la reproduction d’une largeur exagérée du chrome courant à la base des vitrages latéraux.  Les feux arrière sont rapportées, en plastique bien coloré et reçoivent, eux aussi, un enjoliveur chromé. La sortie d’échappement coudée est réaliste. A l’intérieur, nous trouvons un mobilier tabac foncé, simple mais conforme avec une planche de bord et des contreportes détaillées. Tout comme le soubassement en quasi 3D.
2011 4 etoiles
 

OPEL Insigna Sports Tourer de 2009

Schuco – réf. 07272
GR4280 Insigna Tourer anthr
 Signée Schuco, cette réduction du break Insigna Sports Tourer répond aux principaux standards actuels. Ce qui nous permet de disposer d’une représentation aux lignes, volumes, coloris et présentation, dignes de l’original. C’est tout ce que l’on demande de nos jours, même si le rendu final n’est pas personnalisé. Ne soyons donc pas étonnés de retrouver une belle présentation de la proue avec une belle grille de calandre cintrée, chromée et photodécoupée. Elle est encadrée par des optiques bien dessinées.  Les jantes alliage en étoiles, équipées de pneus taille basse, aux allures de roues de charrettes, laissent voir les disques de freins avec leurs étriers. Les chromes entourant les vitrages latéraux et représentant les barres de toits, sont eux aussi, photodécoupés. Tout comme le motif soulignant la lunette arrière. Les feux sont correctement colorés et surplombent deux belles sorties d’échappement, elles aussi chromées. L’aménagement intérieur mérite que l’on s’y attarde un peu car il jouit d’une très bonne gravure et d’une bonne finition très colorée. A noter qu’en plus des traditionnels sièges et banquette, de la planche de bord et de la console centrale, des contreportes très détaillées et du cache bagages, ce modèle comporte également une bonne reproduction de son ciel de pavillon. Et pour terminer en beauté ce tableau, le soubassement est très bien détaillé en 3D. du bon travail comme j’aimerais en voir plus souvent.
2011 5 etoiles
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique