Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 16:49
2011-08 CH43 7eAnnee
 
 n° 319 du 19 septembre 2011
 
 Modèles presse

 RENAULT R6 de 1968

Ixo/Altaya – collection route bleue, n° 77

4337GR R6 bleu-clair
4337GS R6 bleu-clair
 Signée Ixo, cette Renault 6, au volume survitaminé pour être vraiment au 1/43ème, n’est pour nous qu’une reprise de celle proposée en son temps sous le n° 20 de la collection des Voitures d’antan, dans une livrée ivoire. Il s’agit donc du recours à un moule des débuts de ce réducteur, sujet à interprétations.  Je n’en dirai pas plus aujourd’hui sur ce dernier point. Alors que la Renault 6, de base, était équipée de jante à voile plein, ici, Ixo l’a équipée des jantes ajourées de la 6 TL apparue pour le millésime 1971 et qui possédait une petite grille placée à la place de l’immatriculation avant, sous la calandre. A noter aussi, que c’est à tort qu’Ixo l’a aussi dotée de déflecteurs sur les portières avant. Ce modèle en était dépourvu. Comme beaucoup d’autres d’ailleurs à cette époque là. Les pneus sont trop épais et trop larges pour être vraiment réalistes. Il ne faudrait pas oublier que dans ces années là les voitures étaient encore équipées de pneus très étroits… Le cartouche à fond noir du monogramme Renault 6 apposé côté gauche, sur le hayon n’est pas le bon puisqu’il s’agit de celui apparu lors du salon 1973 en même temps que son restylage avant. Si le mobilier intérieur est bien dessiné et bénéficie d’une bonne décoration des contreportes, il en va tout autrement du traitement de la planche et du tableau de bord, entièrement noirs. Ceux qui possèdent celle des Voitures d’antan pourront faire la différence avec la planche de bord en faux bois et les cadrans du tableau de bord. Par contre, ils pourront aussi constater que le soubassement est le même et qu’il nous propose un modèle à transmission classique. Je dirais que c’était aussi un classique chez ce réducteur ce genre de représentation pour des modèles à traction avant ou propulsion arrière.
2011 3 etoiles
 

UNIC ZU66 Puymorens de 1956

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 47
4339GR Unic ZU66 betaillere
 Signé Ixo, ce nouvel opus Unic vient combler un vide dans la représentation des modèles dits à capots de la marque. Cette fois-ci il s’agit d’un modèle à capot court commercialisé jusqu’en 1956, reconnaissable à ses trois larges chromes qui barrent sa grille de calandre et à ses optiques simples, et doté de roues de type artillerie. Ces trois chromes disparaitront à l’occasion du salon 1956 pour être remplacés par une calandre barrée d’un seul chrome courant au-dessus des doubles optiques. Ceci étant écrit, les lignes et les volumes de cette cabine sont réalistes et bénéficient d’une gravure et d’une présentation de bon aloi. A noter que comparé au ZU122 Izoard déjà sorti dans cette même collection, son capot est bien plus court, ses roues sont d’un diamètre inférieur et la largeur de ses pneus plus étroite. La partie bétaillère est reprise au Citroën U55 et élégante. A noter cependant, à l’arrière, la multiplication des feux entre ceux placés sur la caisse proprement dite et ceux placés en-dessous. Et l’erreur dans l’apposition des disques de limitation de vitesse. Revenons à la cabine où les portières sont dotées de déflecteurs (absents sur l’Izoard) et l’aménagement intérieur bien reproduit avec un tableau de bord avec ses cadrans, un petit levier de vitesse tordu et sa petite banquette à côté du siège du conducteur. Le châssis est standard.
2011 4 etoiles
 
 Modèles boutiques

AMC Pacer de 1976

American-Excellence par NEO – réf. 435208
4343GR AMC Pacer
 Signée Néo, cette Pacer surprendra certainement ceux qui n’ont pas connu la vraie par ses dimensions ramassées, en effet elle parait ultra large pour sa longueur. Et pourtant, la vraie était ainsi : 1.96 m de large pour seulement 4.396 de longueur et 1.34 m de hauteur.  Telle était la sous-compacte lancée en 1975 par American Motors Corporation qui sera absorbée plus tard par Chrysler. Autre particularité de ce modèle, la longueur asymétrique des portières, celle du côté droit étant plus longue de 10 cm que celle du conducteur, pour faciliter l’accès aux places arrière, ce qui est un peu restitué sur cette miniature. Par contre, ce qui m’a surpris désagréablement, c’est que la protection latérale qui suit le pli de caisse entre les passages de roues soit incomplète, s’arrêtant aux portières. Pour le reste, la présentation est très soignée, surtout dans ces coloris caramel et brun. La finition est d’un bon niveau avec de fins joncs de chromes collés sur l’entourage des surfaces vitrées. Je croise les doigts pour que ceux des vitrages de custode continuent longtemps à en épouser les contours courbes et ne choisissent pas leur indépendance comme ceux de ma Jensen Interceptor ! A l’exception des phares le reste de la signalisation lumineuse de cette voiture est reproduit à l’aide de pièces métallisées et peintes. Les différents monogrammes sont photodécoupés, tout comme les poignées de portières. Si, à l’avant les essuie-glaces se trouvaient dissimulés dans la plage situés au pied du pare-brise, et n’ont pas été reproduits, il existe un très fin essuie-glace à la base de la lunette arrière. J’allais oublier le plus visible, les importants pare-chocs, avant et arrière, bien détachés de la carrosserie. Les roues sont équipées de jolis pneus à flanc blanc et dotées de jantes bien dessinées. L’intérieur est lui aussi assez déroutant avec son mobilier cannelle et sa large planche de bord à l’instrumentation très rectangulaire. Si les ancrages des ceintures de sécurité avant et arrière sont reproduits et colorés, aucune trace visible desdites ceintures. Le soubassement est lisse et seulement doté du pot de détente de l’échappement.
2011 5 etoiles
 

FORD GT de 2005 

Minichamps – réf. 402 058000 (référence du coffret Daytona 2005)
4340GR GT grise
 Signée Minichamps, cette reproduction de la Ford GT surprend très agréablement par une finesse de sa gravure et par un niveau de présentation, tous deux supérieurs à la moyenne chez ce réducteur. Ce qui permet de retrouver les lignes et volumes de l’original, dans une livrée métallisée très réussie. A l’exception du troisième feu stop, toute la signalisation lumineuse de cette voiture est constituée de pièces rapportées, en plastique et correctement colorées. De très belles jantes alliage, au dessin fidèle, laissent voir les disques de freins, dépourvus de leurs étriers !!! La lunette arrière laisse voir le moteur, en position centrale et les renforts de carrosserie internes. La représentation de l’habitacle est tout aussi soignée avec un très large tableau de bord aux nombreux cadrans, un imposant tunnel de servitude et deux généreux sièges baquet bleus. Le soubassement est plat, d’où émerge une double sortie d’échappement chromée sous le pare-choc arrière rapporté.
2011 5 etoiles
 

VOLKSWAGEN 411 LE Variant de 1969

Minichamps – réf. 400 05111
4338GR 411 Variant prune
 Signée Minichamps, ce break 411 Variant  restitue d’assez belle façon la conception de l’automobile par Volkswagen à la fin des années 1960 avec son long museau au porte à faux avant démesuré qui n’abrite pas le moteur, mais le coffre à bagages et la roue de secours, posée à plat, devant le train avant. Sorte d’air bag avant l’heure !?! Et oui, le moteur est situé à l’arrière, couché. Pardon, à plat puisqu’il s’agissait d’un moteur à 4 cylindres - opposés 2 par 2 - et refroidi par air, sous le plancher de chargement, derrière la banquette arrière. Ces précisions techniques rappelées, l’ensemble est très germanique par le choix de sa livrée, lie de vin. Les lignes et volumes sont bien restitués, même si la gravure est de qualité moyenne. L’avant de ce modèle, très dépouillé, est correctement restitué avec ses doubles optiques rapportées reliées par le motif de décoration.  Les clignotants avant et les feux arrière sont rapportés et constitués de pièces en plastique, correctement colorées. Le dessin des jantes est fidèle. Les différentes grilles d’entrée et de sortie d’air sont présentes sur les côtés et sous le pare-chocs arrière. Les poignées de portières sont rapportées, comme la sortie d’échappement. Le mobilier intérieur est blanc cassé. La planche de bord est noire avec un bandeau imitation faux bois sur lequel sont représentés les cadrans du tableau de bord. Le soubassement est détaillé, notamment au niveau du train arrière et de la mécanique.
2011 4 etoiles
 
BONUS du 19 septembre
Rappels des commentaires sur les modèles issus du test.

CITROËN 2cv Deslandes « 4 saisons »

Eligor/Hachette/Autoplus – nouvelle collection 2cv Citroën, n° 01A

4078GT 2cv cab creme
 Signée Eligor, cette version découvrable de la 2cv Citroën inaugure donc cette nouvelle collection dédiée aux transformations de la 2cv Citroën. Ici, il s’agit d’une transformation originale avec spider sur la partie arrière. L’ensemble est plaisant et fidèle malgré son importante garde au sol. Visière sur les phares, déflecteurs sur les portières, sabots à l’avant des ailes avant, mais pas sur les ailes arrière, sont des détails propres à cette voiture. Ajoutons des passages de roues dessinés à l’arrière avec un pare-chocs tubulaire évoquant celui des premières traction, et cache roue de secours extérieure. Mais le plus original reste l’aménagement intérieur.  La cellule principale est entièrement blanche et peut être couverte par une capote amovible, contenue dans le boitage. Le spider, permettant le transport de deux autres passagers, est présenté en position ouverte. Par rapport au modèle du test, l'articulation a été retouchée pour faciliter l'ouverture pour accéder à la banquette arrière. Les marchepieds pour y accéder sont présents. Le soubassement est peu détaillé.
2011 4 etoiles
 

CITROËN 2cv 2MB – raid Tunisia 2010

Eligor/Hachette/Autoplus – nouvelle collection 2cv Citroën, n° 01B

4080GT 2cv raid
 Signée Eligor, cette 2cv réalisée par Jean-Luc Trucas, Chef de Centre du CIS de Noyal sur Vilaine (35) pour participer au raid Tunisia 2010 surprend par la finesse des éléments la composant. Outre le respect des lignes de la 2cv proprement dite, ce sont les modifications et aménagements réalisés qu’il vous regarder. Pare-chocs renforcé à l’avant et optiques additionnelles, une conduite d'arrivée d'air court au-dessus de la portière conducteur, visière pare-soleil, mais aussi renforcement du pare-chocs arrière et création d’un logement de matériels accessibles de l’extérieur avec feux supplémentaires, pelle de désensablage, jerrycans et deux roues de secours. A l’intérieur, seules les places avant ont été conservées et son dotées de sièges Daewoo avec appuie-têtes. Derrière ceux-ci est fixé un extincteur. Ne manquent, me semble-t-il, que les caisses en plastiques sous celui-ci. Le soubassement est standard.
2011 5 etoiles
 

L'aviez-vous constaté ?

 

Il existe une différence assez importante entre les modèles qui nous ont été proposés lors du test et ceux qui viennent de sortir. Et il devrait en être de même pour le reste de la collection. Si les modèles du test ont bénéficié d'un soubassement métallique, les mêmes de cette nouvelle collection n'ont qu'un soubassement en plastique...

 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique