Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 16:19

 

2011-08 CH43 7eAnnee
 
 n° 331 du 12 décembre 2011
 
 Modèles presse

LADA 1200 de …

Ixo/Altaya – collection Route bleue, n° 80 et dernier
4399GR Lada 1200 taxi or
4399GS Lada 1200 taxi or
 Signée Ixo, cette Lada1200 (ou cette VAZ 2101 pour l’ex marché soviétique), rappelle étrangement la Fiat 124 qui nous fut proposée la semaine dernière dans la collection Classique de l’automobile. Et pour cause, elle en reprend le moule et les principaux accessoires. Pourtant nous sommes plus proches de la réalité qu’en ce qui concernait la Fiat 124 car la Lada 1200 eut bien un tel avant au cours de sa carrière, notamment en version 1200S avec appuie-têtes pour les sièges avant. Ceci étant, les lignes et volumes de l’original sont bien reproduits. Les traits de peintures représentant les chromes et les joints en caoutchouc sont assez fins pour être réalistes. Tout comme les essuie-glaces et le rétroviseur latéral. La large calandre arbore en son centre un écusson Lada. Elle gagnerait aussi à être noircie et les phares dotés d’ampoules jaunes. Les roues ont des jantes acceptables.  Sur ce modèle, Ixo a bien fait de dessiner des sorties d’air à la base des panneaux de custode. De même, et à la différence de la Fiat 124, le pli de tôle qui court entre les passages de roues se poursuit sur toute la largeur de la portière arrière. Si à l’avant la hauteur du pare-chocs est acceptable, il en va différemment à l’arrière où ledit pare-chocs est vraiment placé trop bas de deux bons millimètres. Les feux sont métalliques et peints. L’intérieur ne bénéficie pas d’une présentation aussi soignée puisque tout le mobilier est noir. Deux gros cadrans occupent le tableau de bord. Le soubassement est un peu détaillé.
2011 4 etoiles
 

MERCEDES L1113 de 1968

Ixo – collection Camions d’autrefois, n° 50
4401GR Mercedes laitier
 Liminaire : C’est bien la première fois, dans cette collection presse atypique que l’on se voit proposer pour la seconde fois la même cabine. En effet, celle-ci fut utilisée une première fois en version camion de travaux routiers avec plateau et bras de levage aux couleurs de l’entreprise Jean Lefebvre (n° 05).

  

Signé Ixo, ce nouveau camion reprend la partie cabine/moteur du L911 paru en n° 05 de cette même collection, Ixo n’ayant même pas pris la peine de modifier les monogrammes du modèle sur les côtés. Son seul intérêt réside en son plateau laitier à ridelles tubulaires et à son chargement – incomplet- de bidons de lait. Pour le reste… Lignes et volumes sont réalistes. Quant à sa décoration ??? La goupille d’attelage sur le pare-chocs avant est toujours présente, tout comme les antennes de gabarit et les trois essuie-glaces pour le pare-brise. A l’arrière la traverse anti encastrement  qui supporte feux et immatriculation a vu la couleur de ceux-ci modifiée. La petite cabine reçoit un mobilier noir, simple mais bien gravé. Le châssis est travaillé comme sur les modèles antérieurs.

2011 4 etoiles
 
 Modèles boutiques

IMPERIAL Crown Southampton 4 portes de 1957  (groupe CHRYSLER)

NEO – réf. 440806
4405GR Imperial Crown South
4405GS Imperial Crown South
4405GT Imperial Crown South
 Puis-je écrire que cette Crown Southampton hard-top 4 doors a été réduite pour le compte de Néo, tant elle parait imposante par ses dimensions. Et pourtant, il en est bien ainsi, et au 1/43ème.  Je dois reconnaître que ces reproductions des modèles emblématiques américains des années 1950-1960 perpétuent mon engouement pour ceux-ci. Et ici, tout est fait pour plaire avec des lignes, volumes et présentation des plus réussis. Déjà, par la très fine reproduction des chromes, tous rapportés et photodécoupés. Deux essuie-glaces noirs très réalistes et antagonistes sont placés à la base du pare-brise, au-dessus d’une grille d’aération rapportée elle aussi.  Deux rétroviseurs extérieurs circulaires et une antenne de radio très fine se trouvent sur les ailes avant, lesquelles s’ornent du monogramme Imperial à la police toute en volutes. L’avant s’orne d’une très belle et large calandre, bien travaillée et surplombant un double pare-chocs intégrant les clignotants. Les poignées des portières sont rapportées et photodécoupées, tout comme les motifs ornant les deux côtés des ailes arrière. Les roues sont hyper réalistes avec leurs pneus à flanc blanc et leurs enjoliveurs intégraux. Deux simples feux rouges circulaires, en plastique rouge, placés sur l’épaisseur des ailes arrière, assurent la signalisation lumineuse alors que des feux de recul blancs se trouvent enserrés dans le pare-chocs au dessin très tourmenté. Le couvercle du coffre a la forme d’un cache roue de secours comme cela  fut courant à ce moment là sur plusieurs modèles chez Chrysler. A l’intérieur, le mobilier constitué par deux très larges banquettes est rose pâle. Il bénéficie d’une bonne gravure qui permet de découvrir une barre de maintient courant le long du dossier de la banquette avant. Et puis, il y a la planche de bord, bien détaillée, notamment au niveau du tableau de bord avec ses cadrans. Et une colonne de direction avec volant tulipe avec un demi-cerclo avertisseur. Dommage qu’il n’y est pas vraiment de ciel de pavillon et que le soubassement ne soit pas détaillé.
2011 5 etoiles
 

MERCEDES L319 Téléavia

Premium ClassiXXs – réf. ???
4402GR L319 Teleavia creme
 Liminaire : Cette énième variante du fourgon Mercedes sortie il y a déjà assez longtemps n’avait pas retenu particulièrement mon attention jusqu’à ce que je décide d’aménager l’un de mes décors en magasin d’électroménager. L’ayant trouvé en promotion, ce fourgon me permettra d’agrémenter la vitrine du magasin grâce aux appareils qu’il transporte.

 

Signé Premium ClassiXXs, ce fourgon L319, reproduit d’assez belle manière les lignes et volumes simplistes de l’original. Il jouit d’une présente correcte avec moult pièces chromées et rapportées telles que rétroviseurs extérieurs, essuie-glaces, poignées et portières, mais aussi feux de signalisation lumineuses peints. De plus, il dispose d’une belle calandre à l’entourage également chromé.  Si les portières latérales coulissantes sont un peu trop en retrait à mon goût, ; j’ai des doutes sur la profondeur d’ouverture de celle de droite, à moins d’être visible à travers la baie d’exposition. Baie au travers de laquelle il est possible de voir un vieux téléviseur et deux réfrigérateurs, dont un ouvert. La cabine contient deux sièges derrière une planche de bord peu visible. Le soubassement n’est pas détaillé.

2011 4 etoiles
 

SAUBER-MERCEDES C9 Test car de 1989

HPI-racing – réf. 993
4403GR Sauber-Mercedes C9
 Signée HPI-Racing, cette C9 en version voiture d’essais est assez inhabituelle dans ma collection. Si elle s’y trouve, c’est en raison du traitement de sa mécanique et de la finesse de sa gravure, peu visible cependant en raison de sa livrée noir mat. Pourtant ses lignes, volumes et présentation sont des plus fidèles. Je laisserai cependant aux spécialistes de l’endurance de se prononcer sur la question. Pour ma part j’ai noté la grande finesse des détails comme la belle gravure des sorties d’air au sommet des ailes avant mais aussi… de la grille du radiateur visible au fond du puits à la base du pare-brise. De même pour les prises d’air latérales. Les jantes en étoiles laissent voir les disques de freins (qui ne tournent pas avec les roues)  et leurs étriers. A l’arrière, les feux circulaires de style Fiat 850 sont très bien colorés en rouge et orange pour la partie centrale clignotante. Retirons le capot moteur et nous découvrons une assez impressionnante reproduction en 3D du bloc moteur V8, de la boite de vitesse et de la transmission aux roues arrière. Sans oubliés les spaghettis des échappements latéraux. Deux très fines antennes radios sont implantées au-dessus du poste de pilotage peu visible à travers les vitrages. On devine cependant le siège baquet doté d’un harnais bleu. Le soubassement est à fond plat avec extracteur d’air.
 2011 5 etoiles
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique