Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 10:03
2011-08 CH43 7eAnnee
 
 n° 352 du 07 mai 2012
 
 Modèles presse

Semaine du 23 au 29 avril 2012

 

AUSTIN-HEALEY Sprite frogeye de 1959

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 59 
4496GR Austin-Healey Sprite

 Cette Sprite, n’est autre qu’une reprise de celle proposée en son temps dans la collection des Voitures d’antan, n° 80 et présentée dans le n° 85 de Collec’Hebdo 43 du 26 mars 2007. C'est-à-dire il y a un lustre ! J’en reprendrai donc la présentation, sans en varier une appréciation, seulement quelques mots : ce cabriolet  nous restitue pleinement l’allure amusante de l’original. L’avant est réussi avec ses gros phares surmontant une calandre enjouée d’assez bonne facture et un pare-chocs très bas. Le pare-brise est sobrement représenté par une pièce de plastique dont les bords sont alu.  Le profil est respecté et il y a même, sous les portières sans serrure ni poignées, le dessin du trou pour placer le cric en cas de crevaison. Dommage que la taille des pneus soit encore si large et le diamètre des jantes trop petit. L’arrière est lui aussi très fidèle avec ses deux butoirs et le bouchon du réservoir, tous trois chromés. Il y a même le monogramme Sprite au-dessus de l’immatriculation. Mais ce qui fait le charme particulier de cette miniature, c’est qu’elle nous est proposée en version recouverte d’un cache tonneau. C'est-à-dire que seule la place du pilote est accessible. Cela permet de voir un intérieur bordeaux du plus bel effet avec de beaux cadrans sur la planche de bord.  Le soubassement est un peu détaillé. 

A noter que ce modèle ne fera pas – lui non plus - double emploi avec celui badgé Solido car, outre le fait que ce dernier est complètement ouvert, le Solido est avec conduite à droite.  
CH43 2011 4 etoiles
 

Semaine du 30 avril au 06 mai 2012

 

 

CITROËN U23 – eau minérale Charrier

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 59 
non_dispo.jpg 

Comme le Citroën type 23, n° 54 de cette même collection, le modèle proposé n'a pas, à mes yeux, sa place dans cette collection. De part ses dimensions, il aurait eu sa place dans celle des Camionnettes d'antan.

 

 Pour la petite histoire, cette marque d’eau minérale se fit connaître du grand public à l’époque où Brigitte Barbot (B.B.) était amoureuse de Jacques Charrier, qu’elle épousa et dont elle eut un fils. D’où le slogan, jeu de mots, « Bébé aime Charrier ». 
 

PANHARD CD Coach de 1962

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 08 
4501GR Panhard-CD coach ble 

Il y avait longtemps qu’une collection presse ne m’avait procuré autant de plaisir en découvrant un nouveau modèle. Depuis celle dédiées à Simca, pour être plus précis. En effet, ce coach CD, que je vous présente aujourd’hui, n’avait pas fait l’objet d’une représentation industrielle, me semble-t-il jusqu’à présent. Il vient combler un vide dans ma collection avec ses lignes, volumes et présentation soignés. D’autant plus que le grain de sa peinture métallisée s’avère assez fin et flatteur. Deux fins essuie-glaces chromés s’occupent du pare-brise. Les optiques principales sont serties de chrome. La prise d’air sur le capot est prolongée par un bossage bien proportionné. Elle est précédée du monogramme Panhard, phototamponné mais placé la tête en bas !  Les deux éléments du pare-chocs et les deux butoirs sont rapportés et chromés. Ces butoirs devraient être plus verticaux. Et il manque, au moins, la reproduction de la petite prise d’air rectangulaire sous le pare-chocs, devant la roue droite. Les clignotants, peints, devraient être blancs.  Les feux de positions et les boutons de portière sont présents. Le dessin des jantes est réussi. De petits enjoliveurs centraux et chromés sont placés dessus. A l’arrière, même commentaire en ce qui concerne les éléments du pare-chocs et les butoirs. Le couvercle du coffre arbore le monogramme Panhard, placé correctement cette fois-ci. La serrure est présente sur l’aile arrière droite, ce qui indique une ouverture vers la gauche. Une double sortie d’échappement émerge de sous la carrosserie.  Le pavillon est creusé en son milieu, un peu à la manière des productions du carrossier italien Zagato. Le mobilier de l’habitacle est présenté dans un habillage rouge foncé. Il est bien gravé.  Le tunnel de servitude supporte bien le levier de vitesse mais ne devrait pas avoir de levier de frein à main. Ou du moins une commande quelconque. En effet, le frein à main se trouvait sous le volant et été constitué par une poignée. Ce qui m’amène à la planche de bord qui aurait due être noire et non caramel. Beau volant à trois branches. Par contre, je ne comprends pas, qu’une fois encore, le soubassement nous présente le dessous d’une voiture à transmission classique : moteur et boîte de vitesse à l’avant, arbre de transmission et pont et roues arrière motrices, alors que les Panhard d’après guerres étaient des voitures de type traction avant et mues par de petits bicylindres à plat de type boxer. Carton rouge, cela va de soi pour cette erreur grossière.

 

 

NB – Cet exemplaire souffre, comme d’autres, d’un problème de fixation des vitrages qui a occasionné deux bosses sur le pavillon, côté gauche, au niveau des rivets. J’espère qu’il en sera autrement sur les modèles à venir.

CH43 2011 4 etoiles
 

Modèles boutiques

Spécial nouveautés PSA 

CITROËN C4 Aircross de 2012

Norev – réf. 155460 
4504GR C4-Aircross grise 
4504GS C4-Aircross grise
 Proposé en finition Exclusive, ce C4 Aircross représente l’un des deux modèles proposés par PSA, dérivés de l’ASX de Mitsubishi. Ses lignes, volumes et présentation, sont fidèles à ceux de l’original, selon les standards actuels. Les larges chevrons de la partie supérieure de la calandre sont rapportés et chromés. Ils sont encadrés par des blocs optiques assez réussis. Par contre, je n’en dirai pas autant des bandes de LED verticales, faisant fonction de feux de jour, qui ne sont représentées que par un trait de peinture. La grille intégrée dans le bouclier est bien dessinée. Les deux feux additionnels qui l’encadrent sont rapportés, en plastique. Les coques des rétroviseurs extérieurs intègrent bien les rappels des clignotants. Le dessin des jantes alliage est très fidèle et laisse voir les disques de frein et leur étrier. Si les barres de toit et les joncs de bas de caisse ne sont que peints alu, le jonc de chrome qui court sous les vitrages latéraux et celui du panneau de custode (gravé du monogramme et du logo Aircross), sont, eux, bien rapportés et chromés. Le hayon arrière reçoit, outre le petit essuie-glace de la lunette arrière, le troisième feu stop, peu visible sous l’amorce de béquet surmontant ladite lunette. Il affiche les doubles chevrons et le monogramme Citroën, en son milieu. Mais aussi les monogrammes C4 et Aircross sous la partie centrale des feux arrière. Chevrons et monogrammes, photodécoupés et chromés. Le tout étant souligné par un large jonc chromé  intégrant la poignée d’ouverture. Le dessin des blocs des feux arrière, style boomerang est fidèle et correctement coloré. Les feux de brouillard  sont présents sous le bouclier. Si le mobilier intérieur bénéficie d’une bonne gravure, celle-ci est rendue peu visible en raison de sa présentation quasi noire, conforme à l’originale et à un vitrage intégral avec surteinte pour toutes les vitres arrière. A noter que la fixation des rétroviseurs latéraux, débordant à l’intérieur de l’habitacle, donne l’impression d’être en présence de rétroviseurs à réglage manuel, alors qu’il est électrique. Il y a un ciel de pavillon tout autour du toit vitré. Le soubassement est détaillé et permet de voir que ce C4 Aircross est présenté en version 4x4. La sortie d’échappement est cachée juste devant la jupe arrière. Le C4 Présentation  L’Aircross en vidéo
CH43 2011 4 etoiles+
 

PEUGEOT 208 Féline (3 portes) de 2012

Norev – réf. 472800 
4503GR 208 3p bleue 
4503GS 208 3p bleue 
 Après la version 5 portes, en finition Allure, présentée dans le n° 351 de la semaine dernière, voici aujourd’hui la 208 dans sa version 3 portes, mais en finition supérieure, dite Féline et dans sa livrée bleu virtuel. Ce n’est pas moi que le dit, mais bel et bien Peugeot. Recourant aux standards actuels de reproduction, c’est dire si ses lignes, volumes et coloris sont fidèles à l’original et que ce modèle bénéficie d’une présentation soignée.  Ainsi, à l’avant le lion qui figure sur le capot est chromé, rapporté et photodécoupé. Le dessin des blocs optiques est assez réaliste. La calandre flottante est constituée par une pièce rapportée gravée et chromée à sa périphérie. Il y a même le petit aplat marqué Peugeot juste sous le lion. Les antibrouillards sont eux aussi rapportés et sertis de « chrome mat ».  Le bas des vitrages latéraux est complété par un fin jonc chromé qui les souligne et se termine en faux cartouche sur le panneau de custode. Son tracé est très fidèle et se veut la reprise de ceux figurant sur la 205 GTI. Le dessin, très travaillé, des jantes alliage correspond bien à la finition Féline. Il laisse voir les disques de frein et leurs étriers. Le dessin des feux arrière est réussi et leur coloration très acceptable. A noter que si ces deux blocs et le feu de brouillard implanté au centre du bouclier arrière, sont constitués par des pièces en plastique rapportées, le troisième feu stop, placé au-dessus de la lunette arrière, n’est que peint. L’essuie-glace de cette lunette surplombe un cartouche chromé gravé Peugeot. Il y a aussi un monogramme chromé et photodécoupé 208 placé entre les feux du côté droit et la plaque d’immatriculation. Laquelle est surmontée du lion, chromé et photodécoupé, lui aussi. Le mobilier de l’habitacle est noir. Sa vision est facilitée par la présence d’un toit vitré précédé d’un large chrome, comme sur la nouvelle Citroën C3. Il jouit d’une belle gravure où le nouveau tableau de bord et l’écran GPS intégré sont mis en évidence. A noter que si, sur ce modèle, il n’y a pas de représentation des ceintures de sécurité, il y a un ciel de pavillon. Le soubassement est un peu détaillé. Présentation La 208 3 portes en vidéo ou encore
CH43 2011 4 etoiles+
 

PEUGEOT 4008  de 2012

Norev – réf. 474800
4502GR 4008 grise 
4502GS 4008 grise 
4502GT 4008 grise 
 Après le C4 Aircross voici l’autre modèle proposé par PSA, lui aussi dérivé de l’ASX de Mitsubishi : le Peugeot 4008. Partageant la même base que les deux autres, il ne s’en distingue pas moins par un dessin de carrosserie spécifique.  Ses lignes, volumes et présentation, sont fidèles à ceux de l’original, selon les standards actuels. La large calandre flottante bénéficie d’une belle gravure et est sertie par un jonc chromé rapporté qui est gravé en sa partie supérieure en méplat du monogramme Peugeot. Au-dessus, le lion de la marque est lui aussi chromé et photodécoupé. Les blocs optiques sont assez bien restitués. Ils sont soulignés par des éléments chromés et rapportés encadrant de petites prises d’air. Les optiques additionnelles placées sous le bouclier avant, sont elles aussi rapportées mais en plastique. Les coques des rétroviseurs extérieurs intègrent bien les rappels des clignotants. Le dessin des jantes alliage est très fidèle et laisse voir les disques de frein et leur étrier. Si les barres de toit et les joncs de bas de caisse ne sont que peints alu, le jonc de chrome qui court sous les vitrages latéraux est, lui, bel et bien rapporté et chromé. Le hayon arrière reçoit, outre le petit essuie-glace de la lunette arrière, le troisième feu stop, peu visible sous l’amorce de béquet surmontant ladite lunette. Il affiche le lion et le monogramme Peugeot, en son milieu. Mais aussi le monogramme 4008 sous la partie centrale des feux arrière droit. Lion et monogrammes, photodécoupés et chromés. Le tout étant souligné par un large jonc chromé  intégrant la poignée d’ouverture (mais sans reproduction de la petite caméra de vision arrière). Le dessin des blocs des feux arrière est fidèle et correctement coloré. Les feux de brouillard  sont présents sous le bouclier. Si le mobilier intérieur bénéficie d’une bonne gravure, celle-ci est rendue peu visible en raison de sa présentation quasi noire, conforme à l’originale et à un vitrage intégral avec surteinte pour toutes les vitres arrière. A noter que la fixation des rétroviseurs latéraux, débordant à l’intérieur de l’habitacle, donne l’impression d’être en présence de rétroviseurs à réglage manuel, alors qu’il est électrique. Il y a un ciel de pavillon tout autour du toit vitré. Le soubassement est détaillé et permet de voir que le 4008 est un 4x4. La sortie d’échappement est cachée juste devant la jupe arrière. Présentation Le 4008 en vidéo
CH43 2011 4 etoiles+
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique