Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 10:20
2011-08 CH43 7eAnnee
 
 n° 361 du 09 juillet 2012
 
 La semaine dernière, j’ai discuté avec deux revendeurs de miniatures. Tout deux m’ont tenu à peu près les mêmes propos. L’envolée des prix de nos chères miniatures atteint un niveau tel qu’ils commencent à prendre peur, question survie de leur commerce. Il y en a même un, pourtant fort bien implanté, et depuis très longtemps, qui m’a dit que « Lorsque les fabricants et les importateurs se rendront compte que cette situation les conduit à leur propre perte, il sera déjà trop tard, pour nous mais aussi pour eux. » Aussi, et même si ce libelle n’a aucune chance de faire évoluer les choses, il aura au moins le mérite de pouvoir être lu par quelques décideurs qui je sais lisent CH43. La spirale infernale est enclenchée car nombre de collectionneurs n’ont pas un budget miniatures élastique. Et si les prix continuent à monter, leurs achats vont encore diminuer (en volume), d’où la tentation d’un nouveau relèvement des prix, etc. Et que penser de ce nouvel engouement des fabricants pour les modèles en résine, encore plus chers ? Que cela ne vous empêche cependant pas de passer de bonnes vacances, dans l’attente de ce qui se prépare pour la rentrée de septembre. Je sais que ceux qui ont de la place pour étaler un diorama pourraient en profiter.
 
 Modèles presse

Petit rappel (valable pour les deux modèles Ford présentés ci-dessous) : dans le n° 349 de CH43 daté du 12 avril dernier, je vous ai présenté les quatre premiers modèles de la gamme métal de PremiumX, au nombre desquels se trouvaient les Ford Bronco II et Evoline minibus que je vous présente aujourd’hui, tels que provenant de la collection presse dédiée aux véhicules visibles dans les films de James Bond, le célèbre agent 007.

 

FORD Bronco II de 1990

Ixo/Fabbri - collection James Bond 007, n° 106 (Quantum of Solace) 

4527GR Bronco-II rouge
 Il y aurait comme un air de famille avec le Bronco II, évoqué plus avant, qu’il ne s’agirait pas d’une simple coïncidence. En effet, les deux versions sont bien issues du même moule. Je ne reviendrai donc pas sur celui-ci. Par contre je vais tenter de mettre en avant les principales différences entre les deux. Et tout d’abord, sur la livrée où aujourd’hui nous nous trouvons en présence d’un modèle « poussiéreux ». Les essuie-glaces sont peut être moins fins que sur l’autre mais ils sont bien dessinés. Il n’y a pas d’immatriculation à l’avant, ni de rétroviseurs latéraux. Les jantes sont mattes. Il n’y a pas, non plus, de cartouches indiquant le modèle sur les ailes avant. Par contre les gouttières sont soulignées de noir. Il n’y a pas d’ovale Ford sur la portière arrière ni de troisième feu stop au-dessus de la lunette arrière. Laquelle est dépourvue de grille de désembuage. S’il y a bien, à l’intérieur, les quatre sièges, ceux-ci sont entièrement noirs.  Mais le large tableau de bord rectangulaire est représenté imitation bois. Le soubassement est tout aussi détaillé en 3D mais la ligne d’échappement est restée noire.
CH43 2011 4 etoiles
 

FORD Evoline minibus 1972/1974

Ixo/Fabbri - collection James Bond 007, n° 107 (Les diamants sont éternels)
4530GR Ecoline vert
4530GS Ecoline vert
4530GT Ecoline vert
 Comme pour le Bronco II, l’Evoline de la collection des voitures visibles dans les films de James Bond a précédé celui proposé dans la gamme PremiumX. Ce premier jet n’a pas du tout à rougir devant son cadet car je le trouve personnellement plus plaisant à l’œil car il bénéficie d’une gravure au perçu plus fin, certainement en raison de la qualité de sa livrée bleu/vert métallisé au grain très fin. Je ne reviendrai pas sur les interprétations du moule, décrites dans le n° 349 mais signalerai  des essuie-glaces chromés bien dessinés, une belle grille de calandre horizontale avec phares et clignotants, rapportés et en plastique correctement coloré. Les feux de gabarit latéraux sont cependant seulement gravés et peints. Les roues sont dotées de jolis enjoliveurs réalistes et de pneumatiques à flanc blanc. A l’extrême arrière, les flancs arborent un monogramme sérigraphié « club Wagon ». Les portières arrière affichent le monogramme Ford à hauteur des feux, rapportés, en plastique correctement coloré.  Comme sur l’autre version le mobilier intérieur se limite à deux rangées de sièges, ici, tabac foncé. Un effort a été fait pour bien reproduire l’habillage des contreportes et des portières arrière. Le soubassement est peu détaillé.
CH43 2011 4 etoiles
 
 Modèles boutiques

CITROËN Xsara WRC (rallye de Chypres 2009)

Equipage Petter Solberg/P. Mills – 3ème au CG

Vitesse – réf. 43241
4536GR Xsara WRC grise
 Pourquoi une énième Xsra WRC dans ma collection alors que le rallye n’est pas ma cible principale ? Tout bonnement parce-que celle-ci bénéficie du capot moteur ouvrant et qu’elle propose une livrée originale qui change des livrées officielles de l’écurie Citroën. Aussi retrouvons nous les lignes, volumes et livrée de la voiture avec laquelle le finlandais Petter Solberg termina à la troisième place du classement général au terme du rallye de Chypres 2009.  Outre une belle restitution des différents stickers des sponsors affichés correctement par tampographie, celui de Lunde Marine group, présent devant les roues arrière, est photodécoupé. Le pavillon est équipé de la prise d’air habituelle, de la balise GPS et de trois antennes radio.  Le mobilier intérieur est classique avec les deux sièges baquets avec harnais, l’arceau-cage et la roue de secours. Sans oublier la représentation détaillée des différents leviers de commande de pilotage. Le soubassement est à fond plat. Mais ce qui fait le plus de ce modèle est son capot moteur relevable qui permet de découvrir le dessus du moteur et de ses accessoires. Mais aussi que les deux sorties d’air dudit capot sont équipées de très fines grilles…
CH43 2011 4 etoiles+
 
 

DODGE Viper SRT10 convertible de 2006

Norev – réf. 950025
 4524GR Dodge Viper cab roug
4524GS Dodge Viper cab roug
 Dans le n° 11 de l’alors Collec’Hebdo 43, daté du 21 octobre 2005, je vous ai présenté la vision d’Ixo du cabriolet Dodge Viper SRT10, n° 23 de la collection des Voitures de rêve. Voici aujourd’hui celle de Norev, en version boutiques. S’il n’y a pas photos – comme on dit de nos jours – entre les deux versions, Norev l’emportant sur Ixo pour le rendu de la carrosserie, c’est Ixo qui l’emporte pour la restitution de l’habitacle. Pourtant tout commençait bien pour cette nouvelle déclinaison de cette Viper SRT10 décapotable, tant le rendu de ses lignes et volumes était appuyé par une très belle –et nette- gravure, que j’aimerais retrouver plus souvent. Avec de belles jantes chromées laissant voir les disques de freins aux étriers rouge siglés Viper et dotées de pneus très sculptés. Les optiques et les feux arrière sont rapportés, en plastique, et correctement colorés. Mais si le mobilier intérieur est correctement détaillé, c’est le traitement de la planche de bord et de la console qui est simpliste. Je lui préfère celui de l’Ixo où les principaux cadrans sont détaillés et non réduits à de simples touches argentées. Le soubassement est détaillé. Et la voiture est accompagnée d’une capote permettant de la présentée fermée. La Viper SRT10 convertible en photos
CH43 2011 4 etoiles
 

FORD Gran Torino coupé de 1976

Minichamps – réf. 400 085200
4537GR Gran-Torino coupe bo 
 Qu’il est très difficile de trouver des photos d’un coupé Gran Torino de 1976 sans se voir proposer celle de la réplique de la voiture utilisée par Starsky et Hutch. Alors nous ferons avec pour le moment, à défaut d’autres sources de comparaison.  Toujours est-il que malgré le prix assez élevé de ce modèle, celui-ci est loin de d’être exempt de toute critique. En effet, si ses lignes et volumes sont bien restitués sous une forme assez imposante pour représenter une américaine, il y a certains détails qui appellent remarques.  Pour commencer les étranges essuie-glaces émergeant sous le pare-brise. Puis les retours du pare-chocs avant qui ne vont pas assez en arrière. Ils devraient recouvrir le joint de tôle de l’extrémité des ailes avant. Il y a aussi la découpe des passages de roues trop grande, notamment à l’avant. Ce qui fait « nager » les petites roues à l’intérieur. Et j’ajouterai pour faire bon poids la curieuse façon dont les pièces chromées entourant les petites fenêtres de custode se rejoignent à l’arrière. Cela fait beaucoup à mon goût, surtout que la longue antenne radio, sur l’aile avant droite ne doit pas être loin de faire 4 cm de diamètre à l’échelle 1/1. Pourtant le reste ne démérite pas avec l’étrange calandre chromée qui incorpore les clignotants avant, verticaux, et rejetés sur ses côtés. Et le large bandeau rouge, à l’arrière, tout en plastique et serti de chrome. Les monogrammes Gran Torino figurent sur les ailes avant alors qu’à l’arrière n’y figure que celui de Torino. Les petites roues sont bien dessinées. A l’intérieur, le mobilier, bénéficiant d’une belle gravure, est entièrement noir, à l’exception toutefois d’une planche de bord façon placage de bois à nombreux cadrans. Ce qui rachète un peu l’ensemble, c’est la reproduction 3D du soubassement. Mais seulement pour les collectionneurs qui séparent la voiture de son socle. La réplique de celle des fameux Starsky et  Hutch
CH43 2011 4 etoiles
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique