Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 15:16
 2011-08 CH43 7eAnnee
 
  n° 340 du 13 février 2012
 
 Modèles presse française
 

 Semaine du 06 au 12 février 2012

 

Panhard Dyna Z Grand Standing de 1958

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 02

4439GR Panhard Dyna Z bleue

 Ça y est, cette nouvelle collection est en train de se mettre en place avec ce deuxième modèle. Dommage cependant qu’Ixo n’ait pas fait l’effort de nous proposer une variante dans les teintes par rapport au modèle du test car nous le retrouvons ici in extenso, immatriculation comprise. Toutefois, je remarque une toute petite nuance en ce qui concerne le soubassement qui est moins brillant que celui du test. Ce qui n’a aucune importance en soit mais permet de les distinguer. Pour ma part, j’ai un autre moyen de les reconnaître car sur le modèle acheté ce matin la peinture bleue qui recouvre le haut du dossier de la banquette avant déborde sur la partie inférieure blanche. Ce qui n’était pas le cas sur le modèle du test. En est-il de même sur d’autres exemplaires ? Ceci étant, cette Dyna  Z Grand Standing rappelle celle qui nous fut proposée en n° 05 de la collection des Classiques de l’automobile, dont la décoration latérale avait été reproduite trop haut. Dénaturant ainsi le modèle original. Heureusement, le tir a été corrigé et la bicolorisation de ce modèle est correcte. Elle rappelle celle proposée sous la marque Nostalgie (réf. 023). Les lignes, volumes et coloris sont réalistes et bénéficient d’une finition de bon aloi. A l’avant, les trois phares (y compris l’unique phare antibrouillard en position centrale) donnent l’impression de contenir une ampoule jaune. Les feux arrière à la forme particulière et tout en plastique, sont constitués par des pièces rapportées en plastique correctement colorées. Les monogrammes sont présents à l’avant et à l’arrière. Les roues ont un dessin assez simplifié.  Le rétroviseur latéral est un accessoire non encore obligatoire à l’époque. Le toit reçoit une antenne radio assez grossière. L’aménagement intérieur reprend les couleurs de la carrosserie pour ses contreportes et ses deux larges banquettes. A noter la belle reproduction de l’imposant coffrage de la colonne de direction qui supportait les principales commandes de la voiture. Le soubassement est un peu détaillé avec un beau pot de détente alu relié à… rien.

CH43 2011 4 etoiles

 

SKODA Fabia S2000 (Rallye de Monte-Carlo 2011)

Equipage Freddy Loix – Frédéric Miclotte

Ixo/Altata – collection Passion du rallye, n° 46

4438GR Skoda Fabia S2000

 Il y avait longtemps que je n’avais pas craqué pour une Fabiade rallye. Si je vous présente aujourd’hui celle qui parvint à se hisser sur la deuxième marche du podium, au terme de l’édition 2011 du célèbre rallye de Monte-Carlo, c’est parce que d’aucuns en ont vanté l’originalité du moule.  En effet, cette Fabia S2000 se distingue, outre sa nouvelle calandre, par ses passages de roues très élargis. Ixo nous restitue d’assez belle manière les lignes, volumes et livrée de la vraie avec un bon respect des différents stickers décorant cette voiture. Outre la calandre rapportée, ornée de l’écusson Skoda, la proue reçoit deux blocs optiques bien dessinés et le crochet de remorquage peint en rouge. Le dessin des jantes est correct, tout comme l’emplacement et la taille des différents stickers des sponsors. Dommage que cela n’ait pas été poursuivi jusqu’à la reproduction des petits « guichets » sur les vitrages en plexi des portières avant. A l’arrière, la lunette est coiffée d’un petit aileron. Les feux sont rapportés, en plastique, et bien colorés. A noter que le bouclier est traversé par une sortie d’échappement  chromée, côté gauche, et un crochet de remorquage rouge, côté droit. Le pavillon supporte la trappe d’aération et deux antennes radio, alors que le boitier GPS n’est que dessiné à gauche du numéro de course. L’habitacle est protégé par un arceau-cage complexe autour des deux sièges baquets avec harnais. L’extincteur et une roue de secours complètent l’équipement. Le soubassement est à fond plat.

CH43 2011 4 etoiles

 

 TALBOT Samba LS de 1982

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 53
4437GR Samba GL grise

 J’ai bien écrit LS (et non GL comme sur le fascicule d’accompagnement ou le socle de la voiture) et je m’en explique. Si l’on se réfère aux caractéristiques des différentes versions, l’absence de plaques de protection latérales et d’essuie-glace sur la lunette arrière, correspond à la finition LS. Pourtant il y a des appuie-têtes sur les dossiers des sièges avant, non de série sur cette finition. Livrés en option ? Comme quoi, Ixo s’est une nouvelle fois mélangé les pinceaux puisque l’on retrouve bien l’indication Samba GL à la base de la lunette arrière, ce qui fait un peu désordre alors que pour une fois nous pouvions nous trouver en présence d’un modèle bas de gamme, rarement représenté en miniatures. Pourtant le choix de cette finition, sans protection latérale, permet de disposer d’un modèle différent des deux reproductions de la Samba berline connues jusqu’à ce jour  et proposées par Ixo. Je veux parler de la Samba GL jaune acide proposée dans la collection Nuestros queridos coches años 80, n° 22, (cf. CH43 n° 104 du 06 août 2007). Et de sa cousine française, proposée dans une livrée rouge dans la collection Simca, n° 65, (cf. CH43 n° 209 du 10 août 2009). N’oublions pas que nous avons aussi eu droit dans cette même collection à deux autres Samba, la Rallye (n°19 – CH43 n° 113 du 08 octobre 2007) et la Sympa (n° 50 – CH43 n° 177 du 29 décembre 2008).

 

Aujourd’hui nous retrouvons la berline dans une livrée gris métallisé rappelant fortement la Sympa, mais sans les filets et les jantes jaunes. Nous retrouvons donc les lignes et volumes de l’original qui se reconnaissent facilement. L’avant, tout comme l’ensemble extérieur de la voiture, est fort réussi avec nombre de pièces rapportées bien colorées. La peinture est assez mince et ne cache pas le relief de la carrosserie qui est dépourvue de baguettes de protection noires. Ce qui fait tout l’intérêt de ce modèle, pour les raisons évoquées plus avant.  Je m’arrêterai sur le traitement des roues pour signaler, qu’à l’image du modèle espagnol, les caches moyeux noirs sont à nouveau siglés Talbot. Ce qui n’était pas le cas de la Samba de la collection Simca. Les monogrammes sont à leurs places alors qu’à l’arrière les feux sont correctement colorés. Toutefois, j’eu préféré trouver écrit Samba LS et non Samba GL sous la lunette arrière. L’intérieur, entièrement noir, est bien dessiné et complété par une planche de bord réaliste. Le soubassement est peu détaillé.

CH43 2011 4 etoiles
 

Semaine du 13 au 19 février 21012

 

Si je ne suis pas parvenu à obtenir la 2cv6 Spot avec sa remorque, mon insistance a tout de même permis à mon pressier de rétablir la livraison de la nouvelle collection dédiée aux 2cv transformées. Il a reçu ce matin deux exemplaires du n° 12, dont celui-ci.

 

 

CITROËN 2cv6 austrialienne

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n° 12
4442GR 2cv6 Australie 
Cette nouvelle proposition de la célèbre 2cv présente un intérêt particulier pour les accessoires livrés avec : planche de surf, palmes, etc. mais aussi et surtout pour être un modèle à conduite à droite. Dommage que l’intérêt s’arrête là car le fascicule d’accompagnement ne contient aucune photo du modèle reproduit !?! Outre les défauts habituels du moule de la 2cv6 à la garde au sol excessive, j’ajouterai cette fois ci l’absence des barres de liaison entre les deux côtés de la carrosserie. L’habillage des contreportes est peu visible, mais pourtant là. Il y a aussi ce volant trop grand et trop horizontal. Pour le reste, chacun se fera une opinion sur la décoration de la voiture et sa peinture matte.  Pour ma part je trouve que les feux arrière et l’habillage du panneau arrière sont assez soignés. L’habillage des sièges est original alors que le soubassement est standard.
CH43 2011 4 etoiles
 

CITROËN type 23 de 1949

Ixo/Altaya - collection Camions d'autrefois, n° 54

non_dispo.jpg
Je n'avais pas l'intention d'en parler ici, mais pour répondre à la question: Pourquoi ? Que l'on m'a posée par mail, le modèle proposé n'a pas, à mes yeux, sa place dans cette collection. De part ses dimensions, il aurait eu sa place dans celle des Camionnetes d'antan.
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française