Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 15:16
 2011-08 CH43 7eAnnee
 
  n° 339 du 06 février 2012
 
 Modèles presse française

 

Semaine du 23 au 29 janvier 2012 

 

FACEL-VEGA Excellence de 1960

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 01

4427GR FacelVega Excellence
4427GS FacelVega Excellence

Ça y est, une nouvelle collection dédiée aux marques disparues et modèles prestigieux démarre. Et pourtant, pendant quatre numéros, les lecteurs fidèles de CH43 devront se contenter de relecture puisque les quatre premiers numéros de cette collections seront la reprise purement et simplement des quatre modèles proposés lors du test réalisé au printemps 2011et dont j’ai rendu compte dans le n° 304 du 06 juin 2011.

 

Je commencerai donc, par le n° 01 qui est cette Facel-Vega Excellence, jusqu’ici reproduite au 1/43ème que par des artisans comme le Provence Moulage d’alors. Et pour commencer, je dirai que je n’ai plus d’oreille du côté d’Ixo car nous avons toujours affaire à une « Excellance » (sic) avec un a, car la gravure du soubassement n’a pas fait l’objet de rectification malgré le signalement de cette erreur orthographique, lors de la sortie du test.  

 

Ixo a donc reproduit la première version de l’Excellence, reconnaissable à son pare-brise panoramique. Sachant que le modèle utilisé pour la prise de ses côtes était noir, pourquoi l’avoir reproduit, immatriculation comprise, dans cette livrée bleue ? Ceci dit, les lignes et volumes sont correctement reproduits, dans une livrée bleue assez proche du bleu du coupé Simca 8 sport, quoique un poil moins foncé. Modèle carrossé lui aussi chez Facel Métallon. Et là où Ixo a fait preuve d’imagination c’est dans la représentation des vitrages latéraux. Je m’explique. Suivant sous quel angle vous regardez la voiture, vous n’en avez pas la même approche. Ainsi de trois-quarts avant droit vous vous trouvez en présence d’une berline quatre portes. Mais de trois-quarts avant gauche, vous vous croyez en présence d’un coach à quatre portes, du fait de vitres entièrement descendues. L’explication réside dans le fait que sur la vraie, les encadrements des vitres étaient solidaires de celles-ci et s’effaçaient avec elles. L’avant est honnêtement reproduit avec la prise d’air sur le bossage du capot, l’écusson au-dessus de l’élément central de la calandre, lequel est encadré par les deux autres. Sous ceux-ci court le monogramme de la marque. Les quatre optiques verticales sont présentes, elles devraient avoir des ampoules jaunes. Et ceci devra s’appliquer à tous les modèles de cette collection. Cependant, les optiques supérieures devraient avoir un diamètre légèrement plus grand que celui des optiques inférieures. Le dessin du pare-chocs est fidèle. Le dessin des jantes est acceptable. Les retours des pare-chocs sont bien réalisés. Par contre, je ferais bien l’impasse sur la reproduction du chrome vertical épousant le pli sur les portières arrière, qui l’alourdit. Celui courant sur les ailes arrière ne me gène pas. C’est pour cela que je les ai effacés sur l’un des deux modèles achetés, afin de montrer la différence. A l’arrière, l’antenne radio trône à la base de la lunette, encadrée par les deux trappes à carburants. Le couvercle du coffre reçoit lui aussi, le monogramme de la marque, de part et d’autre de sa serrure. Laquelle est surmontée que de l’écusson Facel-Vega. Il n’y a pas le monogramme Excellence juste au-dessus. Par contre, le large bandeau chromé demandera un peu de rouge pour les catadioptres alors que le pare-chocs demandera une touche de noir pour les sorties d’échappement qu’il contient. A l’intérieur, le mobilier est rouge sang et composé d’une fausse banquette avant et d’une banquette arrière. Le tunnel de passage est présent. Les accessoires des contreportes sont soulignés d’un trait alu. La planche de bord est dotée de ses nombreux cadrans. Le soubassement n’est pas détaillé. L’original en photos
CH43 2011 4 etoiles
 

VOLKSWAGEN New Beetle de 1998

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 52 

4428GR VW New Beetle
4428GS VW New Beetle
 Lorsque je l’ai aperçue dans son emballage, cette New Beetle signée Ixo, m’en a rappelé tout de suite une autre. D’accord, vous me direz que rien ne ressemble à une New Beetle qu’une autre New Beetle, et vous aurez raison. Ce que je veux seulement exprimer, c’est que même avec les méthodes modernes de réduction il est encore possible de trouver des différences, notamment au niveau des accessoires (roues, rétroviseurs, notamment) et  du traitement des pièces rapportées. Et dans le cas présent, il y a trop de similitudes avec la New Beetle proposée en son temps par Vitesse (y compris dans le traitement de son soubassement) pour ne pas faire se rapprochement. Celui du recours au même moule.  Ceci étant, le résultat est de bonne facture avec un bon rendu des lignes et volumes courbes de l’original. Dans une livrée bleu métallisé que je n’aurais pas choisie  pour ce modèle. L’absence de chrome sur la carrosserie a bien été respectée. Le pare-brise est souligné par les deux essuie-glaces, rapportés en plastique noir. Le capot moteur s’orne de l’écusson VW  alors que l’immatriculation de la voiture est des plus simplistes. Les optiques sont de formes correctes, rapportées en plastique correctement coloré. Celles situées dans la prise d’air ne sont que gravées. Le dessin des jantes est réaliste. Le couvercle du coffre reçoit le troisième feu stop qui surplombe l’écusson VW, lui-même placé au dessus de l’immatriculation. Si la forme des feux arrière est bonne leur partage entre orange et rouge est trop incliné. Il devrait être quasi horizontal.  Autre défaut, le feu droit placé à la base du bouclier devrait être blanc car il s’agit du feu de recul. Celui de gauche, restant rouge pour représenter le feu de brouillard. A noter que sur ce modèle la lunette arrière est dépourvue de grille de désembuage. A l’intérieur, si le mobilier est bien gravé et détaillé, il est entièrement noir, ce qui ne facilite pas son examen. Le soubassement est détaillé et reçoit un pot d’échappement chromé à deux sorties.  L’original en photos
CH43 2011 4 etoiles
 
 

Semaine du 30 janvier au 05 février 2012

 

 

ASTON-MARTIN BR9 (Silverstone 2006)

Equipage Philipp Peter/Karl Wendinger

Ixo/Altaya- collection Passion de la vitesse, n° 10 
4429GR DBR9 n33 bleue
4429GS DBR9 n33 bleue
 Y aurait comme une erreur que je me tromperais pas. Qui en est responsable ? Toujours est-il que le modèle reproduit la livrée de la DBR9 n° 33 engagée à Silverstone en 2006, et non à Dijon. Ce qui est confirmé par Ixo lui-même pour l’avoir référencée comme telle sous le n° GTM045. Ceci étant, cela n’enlève rien à la qualité de la présentation de ce modèle, mais il fallait rendre à César ce qui n’appartenait pas à Jules. Une fois encore, lignes et volumes de l’original sont au rendez-vous et la livrée bleue aux couleurs de Red Bull en fait toute son originalité.  Dès l’instant que l’on admet la correction apportée à la définition de l’original cette représentation affiche correctement les nombreux stickers des multiples sponsors de cette voiture. Stickers correctement placés et dimensionnés.  Le dessin des jantes laisse découvrir les disques de frein avec leurs étriers. Les optiques avant et les feux arrière sont bien dessinés, rapportés en plastique, et correctement colorés. L’imposant aileron arrière n’a pour pendant que le large extracteur d’air. Le mobilier succinct de l’habitacle est bien détaillé et est protégé par un arceau-cage. Le soubassement est à fond plat. La vraie en photos
CH43 2011 4 etoiles
 
CITROËN 2cv Spot
non_dispo.jpg
 Navré, mais mon pressier n'est pas parvenu à réamorcer la pompe. Il n'a pu obtenir de son diffuseur  cette 2cv Spot avec sa remorque. Je ne pourrai donc pas vous la présenter ici.
 
 
 

LRS Tancarville de 1958

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 53
4433GR LRS Tancarville Pomo
Cela devient une habitude dans cette collection. Voici une nouvelle reprise d’une cabine et d’une caisson déjà vus séparément. Mais bon, l’ensemble est plaisant. Cette fois ci, Ixo nous propose le « fainéant » de Renault sous le label LRS Tancarville dont la cabine ne diffère du précédant que par le cartouche situé sous le pare-brise, dissimulant le bouchon de remplissage du radiateur, alors apparent et doté d’ailes stylisées lorsque ce camion était vendu sous la marque Renault.  Signée Ixo, cette nouvelle représentation est toujours aussi convaincante. Lignes et volumes sont réalistes. Par contre, il est dommage que les phares soient restés blancs. Ils auraient gagnés à être jaunes, tout comme les clignotants en quartier d’orange présents sur les ailes seront à colorer en orange pour plus de réalisme. Fins essuie-glaces et rétroviseurs aux bras originaux complètent le tableau. La moue de la fausse calandre est toujours bien rendue. Les roues de type artillerie sont bien dessinées. L’arrière affiche les indications réglementaires. Mais surtout, l’arrière affiche une très belle publicité d’époque. La cabine, avec sa banquette trois places et son poste de conduite est vierge de tout coffre moteur puisque celui-ci est censé être placé juste derrière celle-ci en position couché entre les bras du châssis. Lequel châssis est standard. A noter, côté droit les deux commandes extérieures rapportées et la présence d’une barre de maintien devant la banquette des passagers, dans la cabine.
CH43 2011 4 etoiles
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française