Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 15:01
 2011-08 CH43 7eAnnee
  n° 341 du 20 février 2012 
 
 Modèles boutiques
 

BARKAS B1000 Pritschenwagen de 1968

Ist –réf. IST044
4426GR Barkas B1000 plateau
 Qu’il est mignon ce petit utilitaire d’origine est-allemande et léger ! Et pour cause, à part la carrosserie de la cabine qui est en métal, le reste est en plastique. D’accord cela permet de bénéficier d’une gravure très fine. Mais quelle sera sa tenue dans le temps ? Toujours signé Ist models, ce B1000 plateau est fidèle dans le rendu des lignes et volumes de l’original. Ni manquent que les monogrammes sur les portières Barks B1000 et son bruit de pétrolette. Le pare-brise est nettoyé par deux très fins essuie-glaces noirs rapportés.  Le dessin de la calandre est soigné et sa grille bien gravée, ornée du logo de la marque. Les optiques et les clignotants sont eux aussi rapportés. Si le dessin des jantes est réaliste il faut bien reconnaitre que les bras des gros rétroviseurs manquent un brin de finesse. Les ridelles du plateau sont très détaillées. Les feux arrière sont nombreux, rapportés, en plastique et correctement colorés. L’habitacle de la petite cabine renferme le coffre du moteur qui supporte levier de vitesses et frein à main. Deux petits sièges sont placés de part et autre. Les cadrans du tableau de bord sont présents. Mais si l’on retourne ce pick-up l’on découvre la fragilité de son châssis pourtant bien détaillé et le tracé étrange de la ligne d’échappement. L’original en video
CH43 2011 4 etoiles
 

CITROËN DS5 de 2011

Norev – réf. 155590 

4430GR DS5 anthracite
4430GS DS5 anthracite
4430GT DS5 anthracite
 Aujourd’hui c’est au tour de la nouvelle premium de Citroën d’être présentée ici. La DS5 nous est proposée par Norev dans une livrée gris anthracite métallisé que j’ai préférée à la livrée blanche.  Si ses lignes et volumes sont respectueux de ceux de la vraie, la reproduction des « sabres » courant sur le sommet des ailes avant me parait manquer de finesse. Tout comme, à l’intérieur, la pièce de plastique affichant les informations « tête haute ». Ceci étant, la présentation de ce modèle est encore une fois celle d’un modèle haut de gamme. Ici So Chic avec jantes et habillage intérieur optionnels. Le dessin tourmenté des optiques avant est assez bien rendu. Les doubles chevrons sont surmontés de l’écusson DS5 rapporté et photodécoupé.  Les feux de jour sont eux aussi rapportés. Les rares chromes présents en bas de caisse sont constitués par des pièces rapportées et chromées. Le dessin des jantes (option) est très réaliste et bien détaillé. Les poignées de portières sont elles aussi rapportées. Attention cependant à leur bon alignement, qui n’est pas assuré sur le côté droit du modèle présenté.  Ci le hayon  arbore bien l’écusson DS5 et le monogramme Citroën, tout deux photodécoupés, le troisième feu de stop n’est pas coloré en rouge. Le dessin des feux arrière est correct. Ils sont réalisés en plastique et colorés. Le feu arrière de brouillard placé dans l’extracteur est encadré par deux sorties d’échappement ovales. Le pavillon est vitré. Ce qui améliore la vision du mobilier intérieur, très détaillé avec une représentation de l’habillage des sièges noir et blanc. Il y a même la reproduction des commandes placées au pavillon. Le soubassement est bien détaillé, avec une ligne d’échappement rapportée. Découvrez l’original
CH43 2011 4 etoiles+
 

FERRARI FF de 2011

Mattel (HotWeels Elite) – réf. W1187
4425GR FF rouge
4425GT FF rouge
 Vendue sous le Label HotWeels Elite, cette représentation de la fameuse FF (Ferrari Four ,pour quatre places et quatre roues motrices), surprend par ses dimensions et l’impression de report des masses vers l’arrière. Tout à l’image de son modèle. En effet, lignes, volumes et coloris sont conformes aux vrais. Les vitrages sont assez affleurant et les essuie-glaces ne sont pas gravés sur le pare-brise mais bel et bien rapportés en plastique noir.  Le dessin des optiques avant est très réaliste et s’accompagne des feux de jour en V inversé. La grille de calandre chromée est rapportée et ornée d’un cheval cabré découpé. Elle précède une autre grille alvéolée. Les jantes alliage en étoile s’ornent de l’écusson Ferrari en leurs centres. Lequel écusson se retrouve aussi à la prou de la voiture, mais aussi sur les ailes avant. A noter que les disques de frein ajourés sont dotés d’étriers noir siglés Ferrari mais ne tournent pas avec les roues.  Le monogramme PininFarina, photodécoupé, est présent en bas de caisse, juste devant les roues arrière. L’arrière s’orne d’un cheval cabré chromé et phodécoupé. Les célèbres feux arrière propres à la marque sont présents et assez bien reproduits. Je n’y ai pas trouvé d’orange pour les clignotants.  Et  le large extracteur d’air est traversé par quatre grosses sorties d’échappement chromées et creusées. Il supporte aussi deux feux de brouillard rapportés en plastique rouge. Le mobilier intérieur, caramel, reproduisant le cuir, est bien détaillé et laisse deviner – du fait d’un vitrage intégral – le faible espace pour les jambes des passagers arrière. Outre une bonne présentation de la planche de bord et de la colonne de direction avec son volant à moyeu de grand diamètre garni de boutons et doté des palettes de commande de la boite de vitesses, il est possible de voir les ceintures de sécurité arrière (pas celles de devant) et les commandes de basculement des sièges avant. Le soubassement est à fond plat. L’original en vidéo
CH43 2011 4 etoiles
 

OPEL Kapitan de 1954

Starline Models – réf. 570220

.
4432GR Kapitan rouge
4432GT Kapitan rouge
 D’abord j’ai cru qu’il s’agissait d’une Olympia Rekord restylée avant de lire la référence qui accompagnait la photo. C’est pourtant bel est bien une Kapitan 1954 qui nous est proposée par Starline Models. Il suffit de la placer à côté de l’Olympia de 1953 pour s’en rendre compte. Le pantographe était à l’honneur qui nombre de constructeurs dans les années 1950 !  Toujours est-il que les lignes et volumes de l’original sont bien restitués. Et épaulés par cette  belle livrée corail et ivoire. D’autant que la présentation bénéficie de monogrammes et écussons dorés et photodécoupés : écussons sur les capot moteur et couvercle de coffre, monogrammes Kapitan sur les ailes avant. Les optiques avant sont cerclées par un « vrai » chrome. Le motif traversant la calandre est lui aussi chromé et reçoit les clignotants (simplement colorés) à ses extrémités.  Les essuie-glaces sont métalliques et très fins.  Les poignées de portières, chromées, sont elles aussi rapportées. Les roues reçoivent des pneus à large flan blanc. Leurs enjoliveurs ont leur centre orné de l’écusson Opel. Les feux arrière sont rapportés, en plastique, et correctement colorés. La lunette arrière est bien représentée avec ses trois parties. Le mobilier intérieur, composé essentiellement par deux larges banquettes est caramel et ivoire. La planche de bord est bien détaillée. Ce qui n’est pas le cas du soubassement qui ne met en évidence que la ligne d’échappement qui se termine par une queue de baleine très (trop) proéminente. La vraie en photos.
CH43 2011 4 etoiles
 

OPEL Kadett A coupé de 1963

Starline Models – réf. 55022
4424GR Kadett coupe rouge
 Vendu sous le label Starline Models, ce coupé Kadett de première génération nous propose d’assez belle manière les lignes, volumes et coloris de l’original. De plus, il jouit d’une gravure fine et d’une présentation d’un bon niveau avec ses vitrages aux encadrements chromés. Il est équipé de fins essuie-glaces rapportés et chromés eux-aussi. Il en va de même pour les deux poignées des portières et l’antenne radio en position rentrée dans l’aile avant droite. Même le gicleur du lave-glace est représenté, mais peint.  Le capot moteur arbore l’éclair Opel au-dessus d’une large calandre chromée encadrée par des enjoliveurs de phare carrés. Les optiques sont rapportées et en plastique translucide. Par contre, les clignotants ne sont que peints.  Le dessin des jantes est correct. Les ailes avant arborent le monogramme Kadett, phototamponné alors que les ailes arrière affichent un petit écusson accompagné du monogramme coupé. Le couvercle du coffre est lui aussi orné par l’éclair Opel et le monogramme Kadett.  Les feux arrière sont rapportés, en plastique, et correctement colorés. Le mobilier de l’habitacle, caramel clair est bien gravé et détaillé. La planche de bord est rouge avec son dessus noir. Le cadran horizontal du tableau de bord est présent derrière un volant à deux branches. Le soubassement est détaillé, avec une fine sortie d’échappement creuse. L’original en vidéo
CH43 2011 4 etoiles
 

PEUGEOT 508 RXH de 2011

Norev- réf. 475804

4431GR 508-RXH bordeaux
4431GS 508-RXH bordeaux
4431GT 508-RXH bordeaux
 Second modèle hybride proposé par Peugeot, le break 508 RXH est aujourd’hui réduit par Norev. RXH pour sport, 4x4 et hybride !?! Cette version Edition limitée (110 exemplaires pour la France (dixit la presse) serait le modèle le plus cher de la gamme Peugeot. Présentés sous une livre prune métallisée, les lignes et volumes de l’original sont fidèlement restitués. Ici encore, la reproduction des optiques modernes  est juste satisfaisant. La double calandre est ornée de chrome et surmontée d’un lion photodécoupé. Il manque toutefois le monogramme Peugeot sous celui-ci. Les trois bandes verticales servant de jour sont bien  présentes. A l’inverse des chromes entourant les vitrages latéraux sont représentés par de « vrais » chromes, les autres ne sont que peints.  Le dessin des jantes en étoile est réaliste et laisse voir les disques de frein et leurs étriers.  Les poignées des portières ne sont que moulées et soulignées par un trait de peinture alu. Le dessin des feux arrière est acceptable. Ils sont rapportés, en plastique, en colorés. Si le hayon arbore bien un lion, et les monogrammes 508 et RXH photodécoupés, il n’y a aucune trace de peinture rouge pour représenter le troisième feu stop placé au sommet de la lunette arrière. Par contre, les deux feux de brouillard, placés dans le bouclier, sont rapportés. Le pavillon est vitré. Ce qui permet de bien découvrir le mobilier intérieur, très détaillé avec une représentation de l’habillage des sièges noir et blanc. Le soubassement est bien détaillé.Découvrez l’original
CH43 2011 4 etoiles+
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Boutiques