Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 10:57
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 382 du 03 décembre 2012
 

   Nouveauté  

 

Pour répondre à certaines critiques, justifiées par ailleurs, portant sur le fait que mon barème ne tenait compte que du degré de finition, voici un nouvel élément destiné à tenir compte des erreurs ou imperfections susceptibles d’être constatées lors de l’examen des modèles présentés. Il viendra tempérer l’appréciation générale : 

CH43 2012 erreurs    Pour tenir comptes des erreurs et/ou imperfections relevées.

 
 Modèles presse
  

Semaine du 26 novembre au 02 décembre 2012

 

ALFA-ROMEO Montréal de 1970

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 74 
4630GR Montreal orange 
Quand je l’ai découverte chez mon pressier, j’étais content de la trouver dans cette livrée orange et d’apprécier le bon niveau de sa finition. Mais après l’avoir sortie de son boitage, j’ai vite déchanté. Qu’est-il arrivé au moule ?  Moule à l’origine du modèle n° 32 de la collection des Voitures de rêve à la livrée mordorée.  Moule auquel il était seulement reproché la présente incongrue de petits creux sur les portières, au niveau de la ceinture de caisse. Creux, qui subsistent encore, quoique moins voyants. Sur le premier modèle ces ouïes étaient creusées en plus d’être noires. Plus aujourd’hui ! Pour le reste, nous retrouvons très facilement les lignes, volumes et coloris de l’original grâce à une gravure assez fine. Notamment au niveau des paupières des phares et de la calandre à l’entourage chromé. Les clignotants avant sont toutefois trop foncés. Ce qui est une erreur récurrente chez ce réducteur. Le dessin des jantes est réaliste. L’arrière est toujours aussi bien détaillé que sur le modèle des Voitures de rêve. Il gagne même des feux arrière bien colorés, et non plus uniquement rouge. Le mobilier intérieur est entièrement noir. Il jouit pourtant d’une bonne gravure et d’un volant sport à jante bois et branches métalliques. Mais ces apports ne compenseront pas le mauvais traitement des panneaux de custode. Voir plus avant. Le soubassement est détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles    CH43 2012 erreurs
 

MATFORD V8 F-92A de 1939

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 22 
4632GR Matford V8 verte 
 Encore un modèle peu connu proposé dans cette collection. Merci. Version française de la Ford de luxe V8, construite à Strasbourg par les Automobiles Mathis. Si les lignes et volumes de l’original sont bien rendus sous cette livrée vert foncé, j’ai cependant quelques doutes quant au tracé du joint de tôle allant du bas du montant du pare-brise à l’aile avant. Je m’explique. Sur les rares photos de ce modèle trouvées sur le net possédant le motif en forme de goutte et frappé du monogramme  Matford, placé dans le prolongement la pointe de la calandre, ce joint de tôle relie le bas du montant du pare-brise à l’extrémité inférieure de ladite calandre en une sorte de S inversé en rejoignant le joint de l’aile. Comme sur la Ford de Luxe américaine. Ceci étant, je trouve aussi vraiment curieux la position verticale des essuie-glaces, solution de facilité pour celui qui hésite entre essuie-glaces parallèles et essuie-glaces antagonistes, mais aussi pour savoir de quel côté les mettre au repos. Dommage aussi que les optiques soient encore totalement blanches. Le motif de capot est sensé représenter le monogramme V8 que l’on retrouve aussi gravé sur les enjoliveurs. Il devait aussi se retrouver au-dessus de l’immatriculation arrière alors que le couvercle du coffre avait un léger bossage circulaire entourant la roue de secours. Les jantes des roues sont ajourées. Le mobilier intérieur, couleur cuir, est bien détaillé. Les accessoires des contreportes sont soulignés d’un trait de peinture alu. De son côté, la planche de bord est de la même couleur que la carrosserie et possède un tableau de bord avec cadran. Le soubassement est un peu détaillé.
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

OM Leoncino Lupetto de 1950

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 72 
4631GR OM Leoncino Agip
4631GS OM Leoncino Agip 

Contrairement aux autres « camions » du format camionnettes proposés dans cette collection, et qui n’ont pas été présentés sur CH43, ce Leoncino Lupetto  - reconnaissable à ses jantes à disque ajouré – mérite de l’être car il est une véritable nouveauté au sein de cette collection, mais aussi par rapport aux modèles proposés dans la collection des Camionnettes d’antan. J’en entends déjà certains s’écrier que c’était aussi le cas d’un certain Bedford canadien. Mais c’était une version militaire…

Ce Leoncino mérite aussi d’être présenté car il offre une alternative fort intéressante à celui proposé en boutiques par Eligor, pour près de 2,5 fois plus cher. La principale différence entre les deux réside dans la longueur de l’empattement, plus courte sur l’Ixo. Pour le reste, c’est une question de goût et de pouvoir d’achat.  Fidèle à Agip (voir le Fiat 643-690, n° 10 de la collection Camions d’autrefois), ce petit utilitaire  nous restitue de belles manières les lignes et volumes de l’original, même si, à mon goût je trouve le plateau un peu trop large – ce qui déséquilibre quelque peu l’ensemble vu de 3/4 avant -  et les roues d’un diamètre trop grand pour être totalement réalistes. A noter que les angles des  ridelles sont perforés, laissant envisager une version bâchée de ce petit camion. Le traitement de la face avant est correcte avec une grille de calandre rapportée, arborant le monogramme Leoncino et surmontée du logo de la marque. A noter, qu’une fois de plus, les essuie-glaces sont gravés à même les éléments du pare-brise. Cela devient une mauvaise habitude !  La décoration est des plus réduites, se limitant à la présente de deux adhésifs aux couleurs d’Agip placés sur les portières. Portières surmontées de feux de gabarit rapportés.  Le plateau reçoit neuf futs dont l’alignement est des plus scolaires. Un rangement en quinconces aurait été plus réaliste. A noter aussi, qu’à l’arrière, seul le feu arrière droit a été peint. Quid de celui de gauche ? L’aménagement de la cabine est des plus réduits avec seulement deux petits sièges caramel au milieu d’un environnement entièrement noir où ne surnagent que les cadrans du tableau de bord. Conduite à droite, j’allais oublier de le signaler. Le châssis est classique. 
CH43 2011 4 etoiles+   CH43 2012 erreurs dimensions du plateau et des roues
 
 BONUS

CITROËN 2cv Frituur Kris

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n° 75 ??? 
4367GS 2cv6 frites jaune 

Liminiaire : Lorsqu’il y a quelques semaines j’ai reçu ce modèle, je n’avais pas le droit de vous le montrer. Pourtant il se dégageait quelque chose de cette voiture, même si elle était encore jugée imparfaite par l’éditeur. Ce quelque chose mit un temps certain à se révéler. C’était en fait la finesse de ses traits qui juraient par rapport à ceux de ses consœurs. Et puis il y eut la révélation, le 31 août dernier. J’étais en présence du nouveau moule de la 2cv6 réalisé par Eligor ! Maintenant qu’elle est parue, la voici donc.

 

Et une frite ! Une ! Telle pourrait être la ritournelle accompagnant cette 2cv6 Special belge qui reprend le moule déjà archi connu de la berline à 6 glaces. Pourtant ce qui la différencie des autres ce sont son double pare-chocs tubulaire avant et le petit châssis qui complète le pare-chocs habituel arrière. A noter que cette 2cv est dotée d’une boule d’attelage avec prise électrique. Les feux arrière sont toujours bien colorés et rapportés à l’arrière. Outre ses deux rétroviseurs extérieurs, cette 2cv arbore deux drapeaux belges sur sa capote et un imposant cornet de frites fixé sur le couvercle du coffre. Le mobilier intérieur est gris alors que les contreportes sont noires. Le soubassement est standard. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française