Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 00:01
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 386 du 31 décembre 2012
 
voeux 2013 
 
  Modèles presse
 Semaine du 24 au 30 décembre 2012 
 
 

Curieux lancement d’une nouvelle collection

 

Editée par Hachette en partenariat avec AutoPlus,  et annoncée comme devant débuter le 07 janvier 2013 à grandes pages dans au moins deux revues automobiles, la réédition de la collection FERRARI GT collection a, en réalité commencé dès la dernière semaine de décembre, avec obligation d’acheter un numéro de la revue Sport Auto. Vous savez ce que je pense de ce type de vente. Je n’y reviendrai pas. Mais où je m’interroge, c’est sur le nombre d’exemplaires disponibles pour assurer son bon lancement… Un seul et unique reçu chez mon pressier qui est pourtant la Maison de la presse d’un chef lieu de département ! Et encore, dans un emballage manquant de rigidité. Voir photo ci-dessous. Heureusement la voiture n’en a pas souffert.
boitage ecrase 
 

FERRARI California de 2008

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Ferrari GT collection, n° 01 
4639GR California cab rouge 
Voici le premier modèle de la réédition de cette collection, modèle inédit par rapport à la première version diffusée par Fabbri. Mais modèle déjà vu sur CH43 en version convertible dès le n° 188 de l’alors Collec’Hebdo 43 daté du 16 mars 2009 et signée HOT WHEELS – réf. Elite N5594. Il existe trop de similitudes entre les deux versions pour qu’elles ne soient en réalité issues des mêmes moules. Pourtant si les lignes et volumes de cette California sont bien restitués, ils sont recouverts d’une peinture rouge que je trouve trop épaisse à mon goût et qui dissimule quelques joints de tôles comme ceux reliant les optiques aux passages de roues avant. En effet sa gravure parait moins fine que sur le convertible.  A signaler une légère différence quant à la forme de la calandre qui parait plus petite sur la version découverte. Par contre les essuie-glaces sont plus épais. De leur côté, les roues alliage en étoile sont identiques, tout comme les disques de frein, mais reproduits en noir et non métallisés comme sur la version convertible. Il y a même un petit monogramme PininFarina juste devant les roues arrière. Arrière, où les gros feux circulaires encadrent le couvercle de coffre arborant le monogramme Ferrari et le célèbre cheval cabré. A la différence de la version convertible, ici le panneau noir est lisse. Il surplombe les quatre sorties d’échappement chromées débordant de part et d’autre l’extracteur d’air. Le mobilier intérieur est entièrement identique à l’exception toutefois de l’absence de représentation des ceintures de sécurité arrière. Les palettes derrière le volant sont bien au rendez-vous. Le soubassement, à fond plat, est détaillé et identique au premier. 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

RENAULT R21 GTS de 1992

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 76 
4638GR 21GTS 5p corail 
Très attendue par ceux qui n’avaient pu se procurer la version espagnole, proposée par Ixo et Altaya dans la collection Nuestros quaridos coches años 80, n° 51(blanche), cette version 5 portes de la Renault 21, séduit l’œil dans cette livrée corail. Pourtant, un détail qui m’avait échappé lors de la présentation de sa cousine GTX espagnole, m’a sauté aux yeux dès sa sortie du boitage. Une erreur de proportions entre la hauteur des vitrages et celle de la ligne de caisse. Je m’explique : la hauteur des surfaces vitrées est trop importante au regard de celle des bas de portières tôlés. Soit la ligne de caisse a été représentée trop basse, soit le pavillon est trop haut. Toujours est-il qu’il existe un déséquilibre entre les deux quand on regarde ce modèle de profil. Pour le reste les volumes et lignes sont corrects et bénéficient d’une finition honnête quoique non exempte d’erreur puisque ce modèle a conservé les enjoliveurs de roues de la GTX espagnole alors que nous sommes censés être en présence d’une GTS française – voir les petits cartouches placés sur les ailes avant. De plus, le choix de cette couleur pour la carrosserie a permis à Ixo de faire l’économie de l’orange pour la peinture des feux arrière. C’est quelque peu mesquin et trompe l’œil non averti. L’essuie-glace arrière n’a pas e même dessin que son cousin espagnol. Le mobilier intérieur est entièrement noir mais est doté de cadrans sur le tableau de bord. Le soubassement est peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles       CH43 2012 erreurs
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française