Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 09:22
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 390 du 28 janvier 2013
         

Qu’en est-il de la collection Pinder ?

J’aurais bien aimé vous présenter le camion Bernard de la collection Pinder, mais à ce jour, ma demande, bien que prise en compte, est toujours au point mort. Et je ne suis pas le seul dans cette situation. Mais silence radio du côté de l’éditeur…

 

 

Alors qu’avec la collection des Camions Dinky-Toys d’Atlas Editions…

Je suis en mesure de vous présenter le premier numéro de cette nouvelle collection diffusée uniquement par abonnement. Cette collection présente pour moi le mérite de me permettre de retrouver certains modèles que j’ai eu - et cassés - entre les mains et d’en remplacer d’autres que j’ai conservés mais à l’état d’usage fort avancé. Dommage que ce ne soit pas du 1/43.

 

 

4663GR U55 depanneuse DK 

 

 

 

Quelle rentrée ! 

Si la reprise de janvier s’est révélée très ladre en matière de nouvelles collections de voitures miniatures, il semblerait que la rentrée de septembre prochain soit plus prolifique. Elle n’aura aucun mal, me répondra-t-on, pour y parvenir. Certes, mais même s’il n’en aura pas pour tous les goûts, un bon nombre seront – plus ou moins – satisfaits.

 

Mais qui se lancera dans une collection des Belles étrangères de jadis alors qu'Ixo a déjà nombre de ces voitures à son catalogue ? 

 
 Modèles presse

Semaine du 21 au 27 janvier 2013

 

FERRARI 250GTO de 1962

Ixo/Hachette/AutoPlus – Collection Ferrari GT, n° 02 
4661GR 250GTO rouge
Et de deux ! Oui, vous avez bien lu. Ce deuxième numéro est bien une seconde 250GTO, totalement identique à celle parue en son temps (été 2005, quelques semaines avant la création de Collec’Hebdo 43 – c’est dire) sous le n° 13 de la première collection Ferrari, alors diffusée par les éditions Fabbri. Rien n’en diffère ni permet de distinguer l’une de l’autre. Elle diffère cependant de la version course parue sous le n° 15 de la collection Monstres sacrés de l’endurance à la présentation complétée notamment par, outre les numéros de course, une prise d’air allongée sur le capot moteur et de petits volets placés sur les sorties d’air des ailes arrière. Les lignes, volumes et coloris sont bien restitués et jouissent d’une présentation de bon aloi. C’est d’ailleurs ma Ferrari préférée. J’ai déjà du l’écrire lors de la présentation de cette 250GTO reproduite par Kyosho( cf. CH43 n° 320 du 26 septembre 2011). En effet, un soin particulier semble avoir été porté pour la réalisation de ce modèle qui propose même le dessin des sangles de fixation du capot moteur en plus des goupilles de sécurité.  Les phares principaux sont en plastique et protégés sous une bulle, alors que les feux additionnels, encadrant la calandre, sont métalliques. Le cheval cabré est présent au centre de ladite calandre.  Les ailes sont largement creusées au niveau des sorties d’air. Le dessin des roues à rayons est acceptable.  Le bouchon du réservoir est rapporté et chromé. Tout comme le sont les quatre sorties d’échappement, de bon diamètre et creuses. Les feux arrière, circulaires et rouges, sont constitués par des pièces en plastique rapportées. La vaste lunette arrière permet de découvrir un mobilier intérieur très détaillé (avec dessins des rivets) ans une caisse alu. Les deux sièges baquets sont noirs. Tout comme la planche de bord qui affiche une multitude de cadrans, derrière un volant à trois branches qui arbore l’écusson Ferrari en son centre. Le levier de vitesses est lui aussi chromé. Le soubassement est détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

PEUGEOT 403 de 1957

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 78 
4662GR 403 creme
La première 403 proposée par Ixo est sortie à l’été 2005 et fut la dernière à entrer dans ma collection personnelle juste avant le break Marly de Norev qui fut le premier modèle présenté dans le n° 01 de Collec’Hebdo 43. C’était déjà le n° 39 de la collection des Voitures françaises de collection. Nous la retrouvons par la suite aux couleurs de la célèbre Cocotte minute Seb (n° 52 de la collection des Camionnettes d’antan) et de la Gendarmerie nationale, dotée du redoutable Trafipax, le précurseur des radars d’aujourd’hui (n° 19, de la collection de la Route bleue). Même si au premier abord cette nouvelle déclinaison de la 403 parait utiliser le même moule que celui utilisé dès 2005, il faut reconnaitre que celui-ci a subi quelques modifications. En effet, les quatre modèles ne sont pas identiques. Ainsi, les deux premières ont été réalisées à partir du moule initial et sont dépourvues de clignotants à l’avant et de flèches de direction sur les panneaux de custode. Mais aussi, l’ouverture du coffre s’arrête à mi hauteur de la plaque d’immatriculation ! Une aberration qui a été corrigée pour les deux autres. Autres qui reçoivent en plus le petit feu de position placé au bas desdits panneaux de custode, et des clignotants à l’avant. Pour autant, et malgré ces améliorations, le rendu des lignes et volumes de cette 403 reste encore approximatif et n’égale pas celui proposé par Norev. A l’inverse des optiques principales un poil trop grandes, les clignotants sont trop petits. Ceci est du à une gravure imprécise, notamment dans le dessin du pli de tôle qui court sous la ligne de caisse. Pli non souligné par le fin jonc chromé de la vraie, qui manque toujours cruellement sur cette réduction. Le dessin des roues est correct. Les feux arrière sont… orange !!! Rappelons que sur ce modèle il y a une unique ampoule qui assure les trois fonctions : feu, stop et clignotant. Elle est placée dans la partie haute – qui doit être rouge ! La partie inférieure étant le catadioptre, rouge également. Rouge, est aussi le mobilier intérieur bien dessiné.  Le soubassement est détaillé. 
CH43 2011 2 etoiles 
 
 Modèles boutiques

CATERHAM Super Seven de 2003

Kyosho – réf. 03155R 
4645GR Caterham Super Seven 
J’ai craqué pour ce petit bijou, à moins de 40 €, de Super Seven, alu et rouge dont la finition fait tout. Bon, je n’ai plus à présenter les lignes et volumes de la Seven, présentée il y a peu sous les couleurs de la voiture du « Prisonnier ». Ici, ils sont agrémentés par une très fine grille de calandre photodécoupée, des bras de suspension assez fins, de très jolies jantes chromées et une ligne d’échappement latérale chromée et protégée par une plaque, elle aussi, photodécoupée. Les ailes arrière sont protégées par des sabots chromés (eux aussi, tout comme l’encadrement du pare-brise ou les coques des phares). Mais revenons à l’avant. Pour une fois je ne critiquerai pas le fait d’avoir reproduit les clignotants avant par des pièces métallisées et peintes. Au contraire, je trouve que sur ce modèle, vu leur emplacement reculé et coincé entre roue et capot moteur, cela les met en évidence. A l’arrière, les feux, rapportés et en plastique correctement coloré, occupent toute la largeur des petites ailes. La roue de secours est extérieure et placée sur une petite structure qui supporte aussi la plaque d’immatriculation. Le caisson, faisant fonction de coffre à bagages au-dessus du réservoir, à bouchon chromé est couvert et surmonté d’un arceau de sécurité. Le très petit espace habitable est occupé par les deux sièges baquets. Lesquels sont dotés de « vrais » harnais rapportés et dotés de leur système de verrouillage chromé. Dommage que le volant, placé très près de l’assise des baquets interdise la mise en place d’un pilote. Le soubassement est détaillé et permet de découvrir une mécanique reproduite en quasi 3 D depuis le bloc moteur au train arrière. Tout petit bémol, que les axes des roues soient en trop. 
CH43 2011 5 etoiles 
 

BITTER CD (1974-1977)

Minichamps – réf. 400 044220 
4646GR Bitter CD grise 
Après le coupé SC, présenté ici dans le n° 365 du 06 août 2012 de CH43, provenant de la collection Opel, voici aujourd’hui le coupé CD, trouvé pour moins de 50 €.  Les lignes et volumes sont bien restitués et jouissent d’une bonne présentation. Toutefois ses essuie-glaces, rapportés en plastique noir, sont placés trop haut sur le pare-brise. Ils auraient du reposer sur la plage, à sa base.  La calandre est simplement noire et reçoit clignotants et feux additionnels. Les roues me paraissent un poil trop petites. Et elles auraient du avoir une jante de diamètre plus grand et dotée d’un pneu plus fin. Les feux arrière sont correctement dessinés et colorés. Tout comme les feux de brouillard surplombant les quatre sorties d’échappement. La vaste lunette arrière est équipée d’une grille de désembuage au dessin hyperfin. A noter que tous les vitrages sont teintés. Le mobilier est vert olive, ce qui est peu courant et très germanique. Il est bien dessiné et propose un large tableau de bord rectangulaire, imitation bois qui se prolonge sur la console centrale. Les cadrans sont présents, ainsi que le pédalier et les leviers de la boite automatique et de frein à main. Le soubassement est détaillé en quasi 3D et les axes de roues adroitement dissimulés. 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique