Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 09:11
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 399 du 01 avril 2013
 

Ajout du 1er avril 2013

 

Enfin le retour de la belle américaine

 

 

Non, je ne vous parle pas du film de Robert Dhéry, quoique…

titre belles americaines
 Ne vous laissez pas abuser non plus  par l’illustration. Il ne s’agit pas de la reprise de la collection proposée il y a bientôt un lustre par les éditions Fabbri. Elle n’est là, comme son nom l’indique, que pour illustrer mon propos. Affaire à suivre mais vous devraient être patients…
 
 Modèles presse du mois écoulé
     

Semaine du 04 au 10 mars 2013

 

DAF A 2605 de 1970

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 77 
4693GR DAF A2605 Roquefort 
4693GS DAF A2605 Roquefort 

Aude (11) ou Aveyron (12) ?

Aveyron, bien sûr ! Tournemire se trouvant juste quelques kilomètres à l’Est de Roquefort sur Soulzon (12250) où se trouvent les fameuses caves de ce célèbre fromage au lait de brebis. Alors, pourquoi avoir affublé ce camion d’une immatriculation dans l’Aude ? D’autant que sur les flancs de la cellule frigorifique Tournemire est bel et bien indiquée comme étant dans l’Aveyron ! Toujours est-il que ce détail mis de côté, l’ensemble est fort plaisant à regarder dans cette livrée blanche et verte et jouit d’une finition de très bonne facture, du fait de sa décoration mais aussi des pièces ajoutées comme le bloc réfrigérant et le plateau monte-charge fixé à l’arrière (hélas non fonctionnel). Peut-être sur un futur modèle boutiques ? En tout cas, la cabine ne fait pas double emploi avec celle du fourgon André (n° 29 de cette même collection et présenté dans le n° 280 de CH43 daté du 20 décembre 2010). En effet, toute la partie inférieure de la face avant est dotée de grilles horizontales, alors que le A 2600 précédent recevait des grilles verticales.  Les lignes et volumes sont très bien respectés y compris la position décalée des rétroviseurs extérieurs. A noter le joli traitement des roues, d’ailleurs très réalistes, dotée d’un cerclage alu, pour ne pas dire chromé. Le mobilier, à l’intérieur de la cabine, est identique à celui du A 2600 mais est blanc cassé. Le tableau de bord affiche deux grands compteurs. Le châssis est classique et est bien doté d’une roue de secours. 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

TOYOTA Hiace (taxi de Luanda, de 2004)

Ixo/Altaya – collection Taxis du monde, n° 14 
4694GR Toyota Hiace minicar 
 Bien que peu intéressé par les productions japonaises, j’ai fait l’acquisition de ce taxi Hiace chez un pressier que j’ai découvert, assez loin de chez moi, mais bien achalandé en modèles presse. Ce taxi reprend un grand nombre d’éléments du moule ayant servi à J-Collection pour nous proposer notamment en son temps une version fourgon à ses couleurs (réf. JC132). Outre les vitrages latéraux que l’on ne trouvait pas sur la version fourgonnette tôlée, et pour cause, la position des essuie-glaces est inversée alors que le poste de conduite est toujours à gauche !?! Les lignes et volumes sont correctement restitués mais il semble que le monogramme Toyota placé au-dessus de la calandre doive être remplacé par le logo de la marque. Logo placé au creux de la vague. Les roues sont dépourvues d’une représentation des disques de freins. Les feux arrière sont rapportés et colorés suivant les rampes des modèles antérieurs. Un très fin essuie-glace est placé sous la lunette arrière. A noter que le mobilier intérieur, entièrement noir, ne propose que cinq places. Tout comme la version entièrement tôlée. Le mobilier est bien gravé et le soubassement est détaillé.
CH43 2011 4 etoiles 
 

Semaine du 18 au 24 mars 2013

 

SAVIEM JL21 de 1962

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 78 
4700GR Saviem JL21 Igol 
Tiens, une bouille connue que l’on n’avait pas dans cette collection depuis longtemps, celui du fourgon Meledo (JM240). Le n° 06 de cette même collection, présenté dans le n° 228 de CH43, daté du 21 décembre 2009 !).Et qui nous est proposée dans une belle présentation aux couleurs des huiles mécaniques Igol. L’ensemble est très plaisant à regarder et bénéficie d’une bonne finition. Avec notamment une très belle grille de calandre avec ses deux barres horizontales chromées. Calandre surmontée du monogramme Saviem et encadrée par quatre grandes optiques circulaires serties de chrome mais dépourvues d’ampoules jaunes ! A noter que le dessin des flasques des jantes avant est original. Tout comme la forme de la bâche recouvrant le plateau. C’est un détail que  je passais sous silence jusqu’ici alors que j’aurais dû le signaler chaque fois que c’était le cas. Car, outre leur longueur susceptible de variation, Ixo a fait l’effort de nous les proposer dans différentes formes au fur et à mesure des parutions.  L’intérieur de la cabine est fort détaillé avec, en plus du mobilier traditionnel : sièges et coffrage du moteur, un tableau de bord détaillé et la présence des trois sorties d’air placées à la base du pare-brise. Le châssis est classique mais est – une fois encore – dépourvu de roue de secours. 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

SEAT Ritmo (taxi de Madrid – 1980)

Ixo/Altaya – collection Taxis du monde, n° 15 
4699GR Ritmo taxi Madrid 
 Je ne m’étendrai pas sur les détails du moule de cette Ritmo espagnole que l’on connait depuis longtemps, pour avoir notamment constitué le n° 08 de la collection Nuestros queridos coches años 80 avec une livrée bleu clair métallisé. Mais sur sa livrée blanche des taxis madrilènes apparue en 1980 barrée de rouge sur les portières avant. Outre son numéro de licence, elle arbore aussi les armoiries de la ville.  Son pavillon est coiffé d’une drôle de galerie, trop grande pour lui et qui prend appui sur le hayon arrière. Ce qui lui interdirait toute velléité d’ouverture. Un comble pour un hayon ! L’ensemble reste plaisant à regarder malgré tout et un intérieur au mobilier entièrement noir, à l’exception des cadrans du tableau de bord. Le soubassement n’est pas détaillé.
CH43 2011 4 etoiles      CH43 2012 erreurs
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française